Archive

Articles taggués ‘Piratage’

Revue de Web du lundi 4 janvier 2010 [130]

04/01/2010

Nous voila donc en 2010 et merde, faut bien l’avouer, c’est la grosse déception ! Pas d’Absolom, pas non plus de robots tueurs (bien que) et encore moins de connexions neurales à la Matrix. Putain mais il est ou ce futur qu’on nous avait promis? Comme c’est la période des bonnes résolutions, je vais en prendre une immédiatement : cette année, je fabrique une intelligence artificielle qui détruira l’humanité avant 2029, histoire de donner au moins raison à Terminator avant la date limite. Ah oui, et en parlant de bonnes résolutions, je vais aussi essayer de reprendre mes revues de Web. Ouais, je sais, ça vous trou le cul…

Et pour cette première revue de l’année, comment ne pas évoquer Hadopi puisque les décrets d’application viennent tout juste d’être publiés au journal officiel. Un bien beau cadeau de noël pour les 9 membres fraichement élus qui ne devraient plus connaitre de problèmes d’argent ces prochaines années si leurs rémunérations est à la hauteur du prix au mètre carré de leurs bureaux. Mais ne soyons pas trop cyniques, il faut bien avouer que la mise en œuvre de la riposte graduée aura quand même quelques avantages.
Economiquement déjà puisque le bordel pourrait bien relancer à lui tout seul le business courrier de laposte avec ses tonnes de spam lettres recommandées qui seront envoyées chaque mois. Les nombreuses boites qui proposent des solutions de contournement du dispositif devraient également voir leur chiffre d’affaires s’envoler vu qu’il ne faut pas trop compter sur la disparition de 95% du piratage comme semble le penser certains sénateurs. Et puis n’oublions pas un autre bienfait de l’Hadopi : je parle bien sur de l’économie de viagra que réalisera Bono à la vue du dispositif. Le chanteur de U2, fervent défenseur d’un Internet contrôlé à la chinoise devrait en effet être rapidement victime d’une crise de priapisme aigu à la vue de l’usine à gaz anti piratage que met en place la France.
Enfin, sans rapport et puisque c’est la période des bilans, rappelons que 2009 a été l’année de tous les records au cinéma et qu’Avatar (le film de schtroumph en 3D) s’apprête à casser la rondelle au record de Titanic établi il y a prêt de dix ans. Encore un coup de bit torrent et des sales anarchistes du parti pirate pour décrédibiliser le discours des majors, c’est certain…
Allez, un petit vrac avant de se quitter :
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs!

Revues de web , , ,

Revue de Web du mardi 20 octobre 2009 [128]

20/10/2009

article-sponsorise« Sans actus, tu l’as dans le cul ». Cela sera mon slogan de la semaine étant donné que je n’ai pas trouvé beaucoup de news qui méritaient que je me casse le derche à les intégrer dans cette 128eme revue de Web. Entre les infos qui ne méritent pas mieux que la rubrique « vrac » et celles que je vous garde de coté pour le podcast de ce soir, il ne me reste plus beaucoup de sujets intéressants à vous faire partager. En même temps ce n’est pas bien grave, je sais que vous êtes deux à lire ces conneries à chaque billet et j’imagine donc que vous ne vous formaliserez pas si je salope cet article à partir du prochain paragraphe.

Maintenant que te voila prévenu, esclave lecteur, parlons un peu du mini-clash qui a provoqué de fortes érections dans la blogosphère francophone ce week-end, je parle bien entendu du brûlot anti posts-sponsorisés-qui-ne-s’annoncent-pas-clairement-comme-tel  de Gonzague Dambricourt nommé « Un petit billet contre un gros chèque ». Faut dire que mon collègue n’a pas fait les choses à moitié puisque c’est quand même sur quatre pages entières qu’il tabasse à coups de pompes dans la machoire Eric Dupin, Korben ou Guillaume de Suchablog, sur le thème « tes billets sponsorisés, fous les toi au cul ».

Dans le genre provocation, j’ai rarement vu mieux et je dois bien avouer que cela me remplit d’une joie équivalente à celle ressentie lors de ma première visite d’un bordel espagnol. Ce n’est pas que je sois contre les billets sponsorisés (je suis même carrément pour si y’a des mecs d’accord pour me filer 2000€ en échange de deux vidéos youtube postées sur ce blog), mais je ne peux m’empêcher de me marrer comme une baleine en voyant une polémique aussi belle que celle-ci arriver avec la légèreté d’un 38 tonnes lancé à 120km/h contre une smart.

J’imagine d’ici Eric et Korben (actuellement à San Francisco en train de tripoter des attachées de presse de Symantec), préparer une riposte sanglante à leur retour. Pour peu que Stagueve sorte de sa grotte pour donner son avis et ce sera la guerre nucléaire dans le milieu des blogs high tech. D’ailleurs Thierry et quelques autres commencent déjà à en parler, sans compter la réponse vidéo de Gonzague à ses détracteurs.

Mes dons de marabout sont limités, mais je suis prêt à parier que l’histoire va enfler de façon exponentielle jusqu’à ce que l’un des protagonistes liquide Gonzague à la nikita dans une baignoire toute rouillée (ou décide de mettre fin à sa vie à son blog).

En attendant de voir le résultat de ce beau bordel, un petit vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web (prévue avant 2015).

P.S. : j’ai édité le post 5 minutes après sa mise en ligne, car effectivement, Gonzague parle des billets sponso qui  sont plus ou moins planqués et je ne l’avais pas précisé dans cette revue. Voila donc qui est corrigé, et sur ce je vais me fouetter avec des orties pour expier ma faute… ouch… ça m’apprendra à écrire une revue en 20 minutes…

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du lundi 5 octobre 2009 [126]

05/10/2009
La piraterie a encore de beaux jours devant elle. Attention ! Pour une fois je ne discute pas de celle qui sévit sur Internet, mais de la vrai, avec des bateaux, de grands coups de sabres kalachnikov et des otages qu’on menace de balancer aux requins si la rançon n’arrive pas assez vite. Pourquoi le Captain vous parle de ça ? Tout simplement car en trainant sur Twitter, la bouteille à la main, je suis tombé sur cette petite merveille : une carte du trafic maritime affichant en temps quasi-réel la position de milliers de cargos, paquebots, ferrys et autres yachts à travers le monde entier. Une véritable carte au trésor pour tout pirate moderne à la recherche de proies faciles et pas trop éloignées de la maison. Je ne suis pas sur que le premier objectif lors de la création de cette application ait été de fournir les flibustiers somaliens en informations pour leur prochain raid, mais dur de nier que cela doit surement leurs rendre de grands services.
Les pirates numériques, eux,  n’ont pas besoin de cartes d’état major ou d’armes de guerres pour procéder à quelques pillages en règle digne des meilleurs films de cape et d’épée. C’est tout l’avantage de la dématérialisation, on peut désormais lancer à tout moment un raid sanglant sur le dernier « chef d’œuvre » culturel d’Universal sans avoir à bouger nos gros culs.
Il y a bien sur quelques tentatives de contre-attaques comme HADOPI, mais je pense pouvoir dire sans me tromper qu’elles sont aussi efficaces qu’un cachet d’aspirine peut l’être à un lépreux en phase terminale. Dans le pire des cas, le galion amiral se contente de bouger vers d’autres mers plus clémentes, comme va le faire ThePirateBay en déplaçant ses serveurs en Ukraine, pays bien connu pour ses femmes peu farouches et ses hackers amateurs de vodka. De toute façon, même foutus à la porte par Google, nos camarades de TPB trouvent toujours un moyen de rentrer par la fenêtre.
Tout ça pour dire que la technologie n’est pas prête de faire disparaitre la piraterie, maritime ou numérique, bien au contraire elle se révèle souvent un précieux allié. Heureusement pour vous, si vous vous trouvez du coté des innocentes victimes, les contremesures ont également évoluées avec le temps. Ainsi, plus besoin d’aller enterrer votre Freebox sur une ile déserte pour vous protéger des pirates en herbe de borne WiFi, il vous suffit aujourd’hui de retaper votre manoir à la peinture anti-ondes. On n’arrête pas le progrès.
En vrac :
Surprise, l’iPhone et ses milliers d’applications à la con surcharge les réseaux ! La prochaine fois que votre baraque crame et que votre téléphone vous indique de vous mettre votre connexion au cul pour appeler les pompiers, vous connaitrez le responsable.
Les virus sont de plus en plus fourbes. Dernière nouveauté dans le domaine : en plus de virer l’intégralité de votre compte en banque sur le livret A de la mafia russe, certains virus peuvent aussi trafiquer l’affichage de votre relevé en ligne pour être sur que vous ne soupçonniez rien. La prochaine étape sera probablement de vous électrocuter via les ports USB pour être sur que vous ne puissiez pas porter plainte.
Si Google lance de nouvelles fonctionnalités 10 fois par jour, ce n’est pas le cas de Twitter qui se contente de faire une API et de laisser d’autres gars faire le boulot à sa place. C’est donc avec étonnement que l’on apprend l’arrivée prochaine de « Twitter Lists » destinés à promouvoir nos followers.
Bill Gates a perdu 7 milliards de dollars l’an dernier. C’est beaucoup, mais pas autant que Steve Jobs qui a perdu son foie. La crise économique n’épargne décidément personne.
Vous ne comprenez rien à Google Wave et vous n’êtes pas assez riche pour vous offrir une invitation sur eBay ? Rassurez-vous, grâce à cette vidéo de 8 minutes, vous devriez vous rendre compte que vous ne ratez pas grand-chose.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la combo magique revue de web + podcast !

pirate-polanski-prisonLa piraterie a encore de beaux jours devant elle. Attention ! Pour une fois je ne discute pas de celle qui sévit sur Internet, mais de la vraie, avec des bateaux, des abordages à grands coups de sabres kalachnikov et des otages qu’on menace de balancer aux requins si la rançon n’arrive pas assez vite. Pourquoi le Captain vous parle de ça ? Tout simplement car en trainant sur Twitter, la bouteille à la main, je suis tombé sur cette petite merveille : une carte du trafic maritime affichant en temps quasi-réel la position de milliers de cargos, paquebots, ferrys et autres yachts à travers le monde entier. Une véritable carte au trésor pour tout pirate moderne à la recherche de proies faciles et pas trop éloignées de la maison. Je ne suis pas sur que le premier objectif lors de la création de cette application ait été de fournir les flibustiers somaliens en informations pour leur prochain raid, mais dur de nier que cela doit surement leur rendre de grands services.

Les pirates numériques, eux,  n’ont pas besoin de cartes d’état major ou d’armes de guerres pour procéder à quelques pillages en règle digne des meilleurs films de cape et d’épée. C’est tout l’avantage de la dématérialisation, on peut désormais lancer à tout moment un raid sanglant sur le dernier « chef d’œuvre » culturel d’Universal sans avoir à bouger nos gros culs.

Il y a bien sur quelques tentatives de contre-attaques comme HADOPI, mais je pense pouvoir dire sans me tromper qu’elles sont aussi efficaces qu’un cachet d’aspirine peut l’être à un lépreux en phase terminale. Dans le pire des cas, le galion amiral se contente de bouger vers d’autres mers plus clémentes, comme va le faire ThePirateBay en déplaçant ses serveurs en Ukraine, pays bien connu pour ses femmes peu farouches et ses hackers amateurs de vodka. De toute façon, même foutus à la porte par Google, nos camarades de TPB trouvent toujours un moyen de rentrer par la fenêtre.

Tout ça pour dire que la technologie n’est pas prête de faire disparaitre la piraterie, maritime ou numérique, bien au contraire elle se révèle souvent un précieux allié. Heureusement pour vous, si vous vous trouvez du coté des innocentes victimes, les contremesures ont également évoluées avec le temps. Ainsi, plus besoin d’aller enterrer votre Freebox sur une ile déserte pour vous protéger des pirates en herbe de borne WiFi, il vous suffit aujourd’hui de retaper votre manoir à la peinture anti-ondes. On n’arrête pas le progrès.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la combo magique revue de web + podcast !

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du vendredi 18 septembre 2009 [122]

18/09/2009
Internet est un territoire hostile. Un espace dangereux ou, au moindre manque d’attention, vous vous retrouvez sur la page personnelle d’Emile Louis à regarder des vidéos de jeunes filles se faisant enculer par des poneys défoncés au crack. C’est scientifique, livré à lui-même sur le réseau, l’internaute innocent finit systématiquement sur un site de boule en moins de dix minutes. Certains cas parmi les plus graves finissent même par jouer à World of Warcraft et meurent après s’être auto-dévoré faute de pouvoir décoller leur gros cul de la chaise sur laquelle ils sont posés depuis 5 mois. Et encore, le Captain ne vous parle pas du piratage, fléau qui anéantira l’humanité à court terme et empêchera Johny Hallyday de racheter le LHC pour agrandir sa cave à vin.
Heureusement pour nous, notre gouvernement veille au grain et, grâce à des lois aussi visionnaires qu’Hadopi et Lopsi, nous devrions sous peu être aussi bien protégés des menaces extérieures que les pensionnaires permanents  d’un goulag soviétique l’étaient de la propagande occidentale dans les années 50. Logique, après tout il faut bien ça pour nous protéger des sites web malicieux qui ont augmentés de 233% ces six derniers mois.
D’ailleurs, la contre-attaque a commencé sur tous les fronts. Imaginez, même le FBI se bouge le cul jusqu’en Gironde pour arrêter les plus dangereux éléments de notre communauté. Je ne sais pas ce que ces ordures d’hackers avaient bien pu faire, mais quelques mois à Guantanamo leur feront probablement regretter d’avoir piraté le dernier album de 50 cents. Reste que même avec la meilleure volonté du monde, notre cher gouvernement aura du mal à lutter contre les suicides numériques, comme celui perpétré par Ségolène Royal mardi dernier. Comme quoi, même dans le meilleur des mondes, rien ne sera jamais parfait.
En vrac, l’info périmée de ce vendredi :
Vous êtes un fan des vampires et vous trouvez romantique l’idée de vous faire sucer le sang par une créature de fiction ? Méfiez vous, il se pourrait bien que votre vœu se réalise mais que votre partenaire fantastique ne soit pas Lestat mais Bloodbot.
Internet est aussi une fantastique ressource documentaire sans laquelle certains documents d’une importance capitale pour l’histoire de l’humanité auraient disparu à jamais. Ainsi, grâce au réseau des réseaux, retrouvez aujourd’hui le catalogue Ikéa de 1965. Une bonne occasion pour se rendre compte que déjà à l’époque, ils fabriquaient de la merde.
Comme chaque semaine, Google nous lance un nouveau service aux états-unis. Cette fois ci c’est FastFlip, un service proposant de découvrir une revue de presse visuelle basé sur une quarantaine de sources partenaires du moteur. Pendant ce temps la, Bing progresse lentement mais surement, et devrait voler le leadership à Google d’ici 5 siècles.
Dernière rumeur du coté de la tablette Apple. Celle-ci pourrait sortir en février prochain et couter entre 799 et 999$. Pour ce prix la vous aurez probablement une belle boite en carton et un tube de crème pour soulager votre arrière train qui risque d’être en fort mauvais état après un tel achat.
La charte professionnelle des travailleurs du Web est sur la bonne voie ! Reste maintenant à faire une charte pour les « clients des travailleurs du Web » qui indiquera que toute tentative de nous faire bosser pour l’équivalent du SMIC Pakistanais mérite la mort à coup de machette.
Incroyable mais vrai, Facebook, qui vient d’atteindre les 300 millions d’utilisateurs, aurait enfin un cash-flow positif. Sans surprise, on constate que la quasi-totalité des revenus vient de la publicité contre seulement 15% pour la vente de bien virtuels. Tout bien réfléchi, 15% c’est sans doute encore trop vu le tas de merde en question.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

pedobear-iphoneInternet est un territoire hostile. Un espace dangereux ou, au moindre manque d’attention, vous vous retrouvez sur la page personnelle d’Emile Louis à regarder des vidéos de jeunes filles se faisant enculer par des poneys défoncés au crack. C’est scientifique, livré à lui-même sur le réseau, l’internaute innocent finit systématiquement sur un site de boule en moins de dix minutes. Certains cas parmi les plus graves finissent même par jouer à World of Warcraft et meurent après s’être auto-dévoré, faute de pouvoir décoller leur gros cul de la chaise sur laquelle ils sont posés depuis 5 mois. Et encore, le Captain ne vous parle pas du piratage, fléau qui anéantira l’humanité à court terme et empêchera Johny Hallyday de racheter le LHC pour agrandir sa cave à vin.

Heureusement pour nous, notre gouvernement veille au grain et, grâce à des lois aussi visionnaires qu’Hadopi et Lopsi, nous devrions sous peu être aussi bien protégés des menaces extérieures que les pensionnaires permanents  d’un goulag soviétique l’étaient de la propagande occidentale dans les années 50. Logique, après tout il faut bien ça pour nous protéger des sites web malicieux qui ont augmentés de 233% ces six derniers mois.

D’ailleurs, la contre-attaque a commencé sur tous les fronts. Imaginez, même le FBI se bouge le cul jusqu’en Gironde pour arrêter les plus dangereux éléments de notre communauté. Je ne sais pas ce que ces ordures d’hackers avaient bien pu faire, mais quelques mois à Guantanamo leur feront probablement regretter d’avoir piraté le dernier album de 50 cents. Reste que même avec la meilleure volonté du monde, notre cher gouvernement aura du mal à lutter contre les suicides numériques, comme celui perpétré par Ségolène Royal mardi dernier. Comme quoi, même dans le meilleur des mondes, rien ne sera jamais parfait.

En vrac, l’info périmée de ce vendredi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

Revues de web , , , ,

Revue de Web du mardi 15 septembre 2009 [121]

15/09/2009
Le futur est un sujet qui passionne les blogueurs High-tech. Pas vraiment étonnant puisqu’une bonne moitié des articles de nos blogs parle de produits qui ne sont pas encore sortis ou dressent des perspectives d’avenir bidons sur la technologie, sans parler des fans de science-fiction, nombreux parmi les Geeks. Du coup, quand un site comme Zbong24 apparait sur la toile et nous livre de l’information en direct de l’année 2024, tout notre petit monde se pisse dessus de bonheur et commence à faire partir le buzz. Admettons-le, pour une fois c’est largement mérité car, de la disparition du dernier dauphin à la vente de la Joconde pour combler le trou de la sécurité sociale, Zbong est l’un des sites les plus réjouissants à lire ces jours ci.
Le Captain attend d’ailleurs avec impatience un article qui traiterait des conséquences politiques en 2024 de l’arrivée sur le Web de nosdeputes.fr. La sortie du site est en effet l’autre grosse actualité de ce début de semaine et c’est le genre de projet qui devrait déplaire à quelques uns de nos députés tellement il devient simple de voir qui prends son mandat au sérieux et qui se tripote les couilles à la buvette de l’assemblée. J’imagine que c’est ce type d’initiative citoyenne qui donne à François Copé de terribles envies de réguler Internet, ce dangereux espace de non-droit.
En attendant de voir nos représentants se précipiter en masse à l’assemblée par peur de se faire taper sur les doigts par leurs électeurs, vous devrez vous contenter pour le futur immédiat de recharger votre passe navigo par Internet depuis votre clavier-ordinateur Asus. Forcément « that sucks » comme dirait Bender en direct du futur.
Vrac, vrac, vrac, l’information en mode quick & dirty :
L’avenir c’est aussi l’e-book, y compris dans la presse papier. Relay qui a commencé à sentir le vent tourner il y a déjà quelques temps vient de rajouter un moteur de recherche plutôt efficace  dans son bureau de presse numérique. Et inutile de rechercher des photos immondes de poney, j’ai essayé et les seules réponses renvoient vers l’annuaire du cheval et Pony Mag.
C’est bien connu, Windows est le seul système d’exploitation à pouvoir s’enorgueillir d’avoir une communauté de développeurs de virus aussi grande. Avec la popularité grandissante d’Ubuntu cela pourrait bien changer comme nous le prouve ce premier botnet de serveurs linux découvert cette semaine. Rassurez vous, il reste tout de même de la marge avant d’atteindre les 2.806.701 malwares actuellement dans les bases de données de Kapersky.
Si votre amour pour les BigMac et les mottes de beure vous a rendu trop large pour passer les tourniquets de la RATP, Internet à une solution pour vous. C’est en tout cas ce que pourrait laisser croire cette vidéo montrant les résultats d’un an de musculation et qui commence à faire le tour du Web à toute vitesse. Basé sur la fameuse méthode de musculation d’Olivier Lafay, ça reste quand même moins efficace que la méthode du Captain consistant à absorber 34 kilos d’hormones de cheval avant de participer à Koh Lanta.
C’est le dixième anniversaire de Free et à cette occasion, le FAI préféré des nerds s’offre Bercy pour une soirée qui devrait rapidement dégénéré en orgie romaine ou en festival du piratage si les ordinateurs portables sont autorisés. Les plus braves d’entre vous peuvent harceler Angélique Berge qui distribue une centaine de place sur Facebook.
Comment faire mieux que les vidéos qui font le buzz sur Internet ? Super simple, faites une compilation des 100 plus gros buzz Youtube en 4 minutes. Vers la moitié de la vidéo, vous devriez ressentir comme moi cette étrange sensation de voir un épisode de vidéo gag sur TF1.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à ce soir 23h30 pour l’enregistrement en direct de notre podcast ici !

zbong24-actu-du-futurLe futur est un sujet qui passionne les blogueurs High-tech. Pas vraiment étonnant puisqu’une bonne moitié des articles de nos blogs parle de produits qui ne sont pas encore sortis ou dresse des perspectives d’avenir bidons sur la technologie, sans parler des fans de science-fiction, nombreux parmi les Geeks. Du coup, quand un site comme Zbong24 apparait sur la toile et nous livre de l’information en direct de l’année 2024, tout notre petit monde se pisse dessus de bonheur et commence à faire partir le buzz. Admettons-le, pour une fois c’est largement mérité car, de la disparition du dernier dauphin à la vente de la Joconde pour combler le trou de la sécurité sociale, Zbong est l’un des sites les plus réjouissants à lire ces jours ci.

Le Captain attend d’ailleurs avec impatience un article qui traiterait des conséquences politiques en 2024 de l’arrivée sur le Web de nosdeputes.fr. La sortie du site est en effet l’autre grosse actualité de ce début de semaine et c’est le genre de projet qui devrait déplaire à quelques uns de nos députés tellement il devient simple de voir qui prend son mandat au sérieux et qui se tripote les couilles à la buvette de l’assemblée. J’imagine que c’est ce type d’initiative citoyenne qui donne à François Copé de terribles envies de réguler Internet, ce dangereux espace de non-droit.

En attendant de voir nos représentants se précipiter en masse à l’assemblée par peur de se faire taper sur les doigts par leurs électeurs, vous devrez vous contenter pour le futur immédiat de recharger votre passe navigo par Internet depuis votre clavier-ordinateur Asus. Forcément « that sucks » comme dirait Bender en direct du futur.

Vrac, vrac, vrac, l’information en mode quick & dirty :

  • L’avenir c’est aussi l’e-book, y compris dans la presse papier. Relay qui a commencé à sentir le vent tourner il y a déjà quelques temps vient de rajouter un moteur de recherche plutôt efficace dans son bureau de presse numérique. Et inutile de rechercher des photos immondes de poney, j’ai essayé et les seules réponses renvoient vers l’annuaire du cheval et Pony Mag.
  • C’est bien connu, Windows est le seul système d’exploitation à pouvoir s’enorgueillir d’avoir une communauté de développeurs de virus aussi grande. Avec la popularité grandissante d’Ubuntu cela pourrait bien changer comme nous le prouve ce premier botnet de serveurs linux découvert cette semaine. Rassurez vous, il reste tout de même de la marge avant d’atteindre les 2.806.701 malwares windows actuellement dans les bases de données de Kapersky.
  • Si votre amour pour les BigMac et les mottes de beure vous a rendu trop large pour passer les tourniquets de la RATP, Internet à une solution pour vous. C’est en tout cas ce que pourrait laisser croire cette vidéo montrant les résultats d’un an de muscu et qui commence à faire le tour du Web à toute vitesse. Basé sur la fameuse méthode de musculation d’Olivier Lafay, ça reste quand même moins efficace que la méthode du Captain consistant à absorber 34 kilos d’hormones de cheval avant de participer à Koh Lanta.
  • C’est le dixième anniversaire de Free et à cette occasion, le FAI préféré des nerds s’offre Bercy pour une soirée qui devrait rapidement dégénérer en orgie romaine ou en festival du piratage (si les ordinateurs portables sont autorisés). Les plus braves d’entre vous peuvent harceler Angélique Berge qui distribue une centaine de place sur Facebook.
  • Comment faire mieux que les vidéos qui font le buzz sur Internet ? Super simple, faites une compilation des 100 plus gros buzz Youtube en 4 minutes. Vers la moitié de la vidéo, vous devriez ressentir comme moi cette étrange sensation de voir un épisode de vidéo gag sur TF1.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à ce soir 23h30 pour l’enregistrement en direct de notre podcast sur notre live !

Revues de web , , , ,

Revue de Web du lundi 29 juin 2009 [114]

29/06/2009

iphone-porn-sex-hottest-girlPar nature, Internet est le genre d’entité difficilement contrôlable. C’est l’une des conséquences de sa conception décentralisée dont l’objectif de l’époque était de voir le réseau survivre à une attaque nucléaire globale.  Hasard de l’informatique, cette origine lointaine fait qu’aujourd’hui, même avec la moitié de la planète atomisée, il sera toujours possible d’acheter des balais à chiottes d’occasion sur eBay.

Si un autre élément rend le réseau particulièrement bordelique, c’est bien la multiplicité de formats, de langages, de normes et surtout de connards qui le composent. Du coup, quand quelque chose d’inhabituel arrive, il suffit de peu de choses pour que les algorithmes de nos services préférés deviennent paranoïaques et commencent à virer la moitié de leurs utilisateurs à grand coups de pieds au cul. C’est ce qui est arrivé à Google Actu jeudi dernier quand le moteur a considéré que l’afflux soudain de millions de requêtes sur Michael Jackson avait plus de chance de provenir d’une attaque pirate que cardiaque. Persuadé de se protéger contre des bandits de grand chemin numérique, le moteur s’est alors empressé de bloquer des milliers d’utilisateurs. Les chanceux qui arrivaient malgré tout à obtenir quelques informations avaient quant à eux le droit à de belles pub AdSense leur proposant d’obtenir la liste des pervers sexuels habitant à proximité.

Cela dit, il n’y a pas forcément besoin d’événements extraordinaires pour se retrouver nez à nez avec des bugs qui feraient s’arracher les yeux à de nombreux programmeurs. Les utilisateurs des différents sites de la SNCF le savent bien. Le dernier en date qui génère des cartes de France pour le moins aléatoires prouve bien que même des applications programmées à l’origine pour un appareil aussi robuste que le minitel ne sont pas parfaites…

En vrac pour ces derniers jours :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à je ne sais quand vu que je rebascule en code noir pour quelques jours.

Revues de web , , , , , ,

Revue de Web du mardi 23 juin 2009 [111]

23/06/2009

GeekS01E1-magazineC’est la grande mode du moment, impossible de lire un article abordant le thème de la presse en ligne sans tomber sur un paragraphe dénonçant ces salopards de blogueurs, spécialistes du ragot et de l’information non vérifiée. Circonstance aggravante, ces maudits trouble-fêtes sévissent sur Internet, 9em cercle de l’enfer où des terroristes pédophiles vous attendent à chaque coin de page html. Tout le monde devrait pourtant le savoir depuis le temps : il est impossible de faire confiance à une information qui n’a pas souillé un papier journal de son encre noire pour être ensuite annoncée solennellement au 20h de TF1. Mettez le vous en tête bordel : les auteurs de blog sont définitivement coupables de vouloir bouffer le travail des professionnels de l’information, et en plus ils salopent le boulot en le faisant gratuitement.

Seulement voila, même s’il faut bien admettre que certains arguments sont pertinents (comme l’anonymat de l’auteur ou la vérification des sources) taper sans cesse sur les blogueurs c’est tout de même oublier un peu vite qu’aucun d’entre nous (ou presque) ne revendique le titre de journaliste. Prudent, nous préférons en effet laisser ce rôle à ceux dont c’est le métier et qui ne sont pas susceptibles de mourir de honte après avoir diffusé des extraits de séries TV en les faisant passer pour des images originales de la disparition du vol AF447.

Le nouveau statut d’éditeur de presse en ligne, tant attendu par les pure-player et Marc Dorcel pourrait bien régler ce conflit de poulailler. Encore faudrait-il que la quasi obligation de modérer les commentaires avant publication rejoigne rapidement le cimetière des amendements stupides.

Roulement de tambours, le fantastique vrac du Captain :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la prochaine revue de Web.

Revues de web , , , ,

Revue de Web du mardi 26 mai 2009 [100]

26/05/2009

pony-captain-webCamarades lecteurs, nous y voila. Devant vos yeux mouillés d’émotion se trouve la centième revue de Web du Captain. Alors pour l’occasion j’avais pensé à plein de trucs supers comme de me prendre en photo dans ma piscine olympique entouré de putes bulgares ou de m’acheter un nouveau poney Shetland pour agrémenter mes orgies à thème. Manque de chance, mon butin de guerre est encore bien maigre et le règlement de copropriété de mon immeuble m’interdit strictement d’entretenir des animaux à sabots dans le local à vélo. J’ai bien fait remarquer au président du syndic que sa femme sentait déjà le cheval, mais il n’a pas voulu entendre raison.

Du coup, je me suis dit que j’allais simplement cultiver mon talent naturel pour le foutage de gueule en vous bâclant en cinq minutes une revue de Web bien pourrie. Et comme c’est dans les petits détails qu’on reconnait les vrais super héros, je vous la mets en ligne avec 24 heures de retard !

Allez, anniversaire oblige, je vais tout de même offrir un petit plaisir à mes lecteurs en consacrant une bonne partie de cette centième revue à des histoires de cul.

Après avoir déjà subi toutes sortes d’attaques allant du DoS aux injonctions de justice, Youtube, le site le moins rentable du net, vient d’innover en se prenant dans les dents une initiative pour le moins originale. Les petits rigolos du site 4chan ont en effet décidé de protester contre le retrait de nombreux vidéos clips en déclenchant un « porn day » durant lequel ils ont submergé le site Web de milliers de vidéos pornos. La réaction de Youtube ne s’est pas fait attendre et les modérateurs ont immédiatement commencé à retirer tout le contenu interdit, une boite de kleenex à portée de la main. Dommage, le contenu du site n’avait jamais été aussi intéressant.

Chez Apple aussi, image de marque oblige, on a de gros problèmes avec  tout ce qui touche au sexe. Ainsi, la marque à la pomme avait récemment refusé une application iPhone donnant accès aux milliers d’e-books gratuits du projet Gutenberg, ceci sous le prétexte fallacieux que l’un des titres en question était une version du Kamasutra. Le livre interdit, une traduction anglaise de 1883, rentrait selon Apple en conflit avec les conditions générales de l’AppStore qui interdit formellement tout contenu pouvant exciter les innocents propriétaires du téléphone. L’info ayant rapidement commencé à faire un bad buzz, la société a quand même fini par lâcher l’affaire en autorisant l’application Eucalyptus à être vendu. Faut dire qu’entre les procès que lui colle Cartier dans le derrière et l’apparition de logiciels aussi subversifs que Pod to Pc, Apple a d’autres chats à fouetter pour protéger sa poule aux œufs d’or.

Enfin, en vrac et dans le désordre :

Tout est dit ou presque pour cette exceptionnelement banale revue number #100, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour le prochain numéro !

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du mercredi 22 avril 2009 [80]

22/04/2009

0asecondglijComme toute créature trônant au sommet de sa chaine alimentaire, Google aime rappeler régulièrement son rôle de male dominant à ce qui lui sert de concurrence. Cela se traduit généralement par un beau tir groupé d’annonces mêlant nouveaux services et améliorations plus ou moins utiles du bordel existant, ceci toutes les quatre ou cinq semaines. Et comme c’est du Google, on retrouve bien sur le tout surmonté d’une mention «beta », histoire de vous prévenir que si ça merde, ce sera tant pis pour votre sale gueule.

Histoire de ne pas briser ce qui commence presque à ressembler à une tradition, c’est donc trois nouvelles fonctions que big G nous offre cette semaine. Au menu : la timeline Google News, Google Me pour faciliter encore un peu plus le travail du détective privé de votre future ex-femme et une nouvelle option de recherche d’images par similitude. Si cette dernière fonction s’annonce très prometteuse sur le papier, on ne peut qu’être déçu pour le moment par la pauvreté des résultats. Impossible en effet d’uploader la photo de votre voisine de palier pour vérifier si comme sa démarche en canard le laisse supposer, celle-ci a récemment eu l’occasion de tourner dans un film comportant de gros plans de son intestin grêle.

De l’autre coté de l’échiquier Internet, les pirates du dimanche et hackers de tout poils continuent de foutre un joyeux bordel sur le réseau (parfois même avec la complicité de leur FAI, comme c’est par exemple le cas en Suède). Si générlement le délinquant numérique se contente de montrer son coté rebelle en téléchargeant le DivX de « Bienvenue chez les Chti », il arrive aussi que certains d’entre eux se montrent plus entreprenant. C’est ainsi le cas de quelques plaisantins brésiliens qui se sont amusés à hacker un satellite militaire de la navy pour le transformer en émetteur CB géant. Bad buzz pour l’armée US qui venait déjà de se faire voler une partie des plans de son F35 par quelques hacktivistes chinois non-identifiés. Si après ça je vous dis que l’Oncle Sam souhaite utiliser des iPhone dans un cadre militaire, vous me croyez ?

En vrac pour clôturer cette revue de Web number 80 :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web 81 qui parlera de poneys morts sodomisés (ou pas).

Revues de web , , , , , ,

Revue de Web du mercredi 8 avril 2009 [72]

08/04/2009

prisonSi Facebook était un pays, il représenterait avec sa population de deux cent millions d’êtres humains le cinquième pays le plus peuplé au monde. Deux cent millions, c’est en effet le nombre symbolique d’utilisateurs qui vient d’être dépassé par le site web le plus surpeuplé du réseau.

En poussant un peu plus loin la métaphore, on peut aussi se dire que ce serait le seul pays où l’intégralité de la population perdrait la moitié de sa vie à taguer le mur de ses voisins et à créer des associations de soutien à Gros Quick voire, de bouffeurs de Nutella. Ce serait également un pays de lapins avec un doublement de la population tous les 6 mois. A ce rythme là, l’intégralité de l’humanité devrait avoir un compte Facebook en 2012, et 99% des ressources naturelles de la terre serviront à faire tourner les trois cent millions de serveurs nécessaires au bordel. Heureusement pour l’environnement, FB aura probablement déposé le bilan d’ici la.

Maintenant, vu le peu d’infos qui sont tombées ce mercredi,  le Captain vous envoie faire baisser un peu plus le quotient intellectuel moyen de la planète en allant découvrir la nouvelle ligue de catch féminin US, ou pour les célibataires,  en allant chercher une femme qui vous ne cassera pas les couilles plus de trente minutes par mois, soit le temps d’une visite matrimoniale en prison.

Le vrac à la con du jour :

  • Le réseau électrique américain aurait été piraté par une puissance étrangère parlant le russe ou le chinois. Rien de bien grave rassurez vous, au pire les méchants pirates prenaient le contrôle de quelques centrales nucléaires. Reste la question à 150 millions : quel est l’intérêt de relier un bordel pareil à Internet ?
  • Les grands classiques font tous un jour l’objet d’un remake, même les films français. Celui-ci s’annonce comme le meilleur jamais tourné (le son est NSFW, la vidéo, faut voir…).
  • A l’avenir, plutôt que d’attaquer en justice le chirurgien qui vous aura amputé la mauvaise jambe vous devrez vous en prendre au robot qui a fait l’opération. Succès garanti chez les assureurs.
  • Will Wright, le créateur maudit des Sims quitte Electronic Arts pour de nouveaux horizons. J’imagine que ses nouveaux projets auront quelque chose à voir avec une simulation de vie super originale, genre Sim Tchernobyl ou Sim Graveyard.
  • Amazon qui doit commencer à se sentir à l’étroit dans le secteur du livre se prépare à piétiner les couilles de Steve Jobs sur le créneau de la musique en ligne et attaque iTunes en frontal avec des morceaux à 32 centimes. Vu la merde vendue, c’est encore trop cher pour certains morceaux.

C’est la fin de ce billet spécial « lien à la con », vous pouvez donc retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.

Revues de web , , ,