Archive

Articles taggués ‘Hadopi’

Revue de Web du vendredi 18 septembre 2009 [122]

18/09/2009
Internet est un territoire hostile. Un espace dangereux ou, au moindre manque d’attention, vous vous retrouvez sur la page personnelle d’Emile Louis à regarder des vidéos de jeunes filles se faisant enculer par des poneys défoncés au crack. C’est scientifique, livré à lui-même sur le réseau, l’internaute innocent finit systématiquement sur un site de boule en moins de dix minutes. Certains cas parmi les plus graves finissent même par jouer à World of Warcraft et meurent après s’être auto-dévoré faute de pouvoir décoller leur gros cul de la chaise sur laquelle ils sont posés depuis 5 mois. Et encore, le Captain ne vous parle pas du piratage, fléau qui anéantira l’humanité à court terme et empêchera Johny Hallyday de racheter le LHC pour agrandir sa cave à vin.
Heureusement pour nous, notre gouvernement veille au grain et, grâce à des lois aussi visionnaires qu’Hadopi et Lopsi, nous devrions sous peu être aussi bien protégés des menaces extérieures que les pensionnaires permanents  d’un goulag soviétique l’étaient de la propagande occidentale dans les années 50. Logique, après tout il faut bien ça pour nous protéger des sites web malicieux qui ont augmentés de 233% ces six derniers mois.
D’ailleurs, la contre-attaque a commencé sur tous les fronts. Imaginez, même le FBI se bouge le cul jusqu’en Gironde pour arrêter les plus dangereux éléments de notre communauté. Je ne sais pas ce que ces ordures d’hackers avaient bien pu faire, mais quelques mois à Guantanamo leur feront probablement regretter d’avoir piraté le dernier album de 50 cents. Reste que même avec la meilleure volonté du monde, notre cher gouvernement aura du mal à lutter contre les suicides numériques, comme celui perpétré par Ségolène Royal mardi dernier. Comme quoi, même dans le meilleur des mondes, rien ne sera jamais parfait.
En vrac, l’info périmée de ce vendredi :
Vous êtes un fan des vampires et vous trouvez romantique l’idée de vous faire sucer le sang par une créature de fiction ? Méfiez vous, il se pourrait bien que votre vœu se réalise mais que votre partenaire fantastique ne soit pas Lestat mais Bloodbot.
Internet est aussi une fantastique ressource documentaire sans laquelle certains documents d’une importance capitale pour l’histoire de l’humanité auraient disparu à jamais. Ainsi, grâce au réseau des réseaux, retrouvez aujourd’hui le catalogue Ikéa de 1965. Une bonne occasion pour se rendre compte que déjà à l’époque, ils fabriquaient de la merde.
Comme chaque semaine, Google nous lance un nouveau service aux états-unis. Cette fois ci c’est FastFlip, un service proposant de découvrir une revue de presse visuelle basé sur une quarantaine de sources partenaires du moteur. Pendant ce temps la, Bing progresse lentement mais surement, et devrait voler le leadership à Google d’ici 5 siècles.
Dernière rumeur du coté de la tablette Apple. Celle-ci pourrait sortir en février prochain et couter entre 799 et 999$. Pour ce prix la vous aurez probablement une belle boite en carton et un tube de crème pour soulager votre arrière train qui risque d’être en fort mauvais état après un tel achat.
La charte professionnelle des travailleurs du Web est sur la bonne voie ! Reste maintenant à faire une charte pour les « clients des travailleurs du Web » qui indiquera que toute tentative de nous faire bosser pour l’équivalent du SMIC Pakistanais mérite la mort à coup de machette.
Incroyable mais vrai, Facebook, qui vient d’atteindre les 300 millions d’utilisateurs, aurait enfin un cash-flow positif. Sans surprise, on constate que la quasi-totalité des revenus vient de la publicité contre seulement 15% pour la vente de bien virtuels. Tout bien réfléchi, 15% c’est sans doute encore trop vu le tas de merde en question.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

pedobear-iphoneInternet est un territoire hostile. Un espace dangereux ou, au moindre manque d’attention, vous vous retrouvez sur la page personnelle d’Emile Louis à regarder des vidéos de jeunes filles se faisant enculer par des poneys défoncés au crack. C’est scientifique, livré à lui-même sur le réseau, l’internaute innocent finit systématiquement sur un site de boule en moins de dix minutes. Certains cas parmi les plus graves finissent même par jouer à World of Warcraft et meurent après s’être auto-dévoré, faute de pouvoir décoller leur gros cul de la chaise sur laquelle ils sont posés depuis 5 mois. Et encore, le Captain ne vous parle pas du piratage, fléau qui anéantira l’humanité à court terme et empêchera Johny Hallyday de racheter le LHC pour agrandir sa cave à vin.

Heureusement pour nous, notre gouvernement veille au grain et, grâce à des lois aussi visionnaires qu’Hadopi et Lopsi, nous devrions sous peu être aussi bien protégés des menaces extérieures que les pensionnaires permanents  d’un goulag soviétique l’étaient de la propagande occidentale dans les années 50. Logique, après tout il faut bien ça pour nous protéger des sites web malicieux qui ont augmentés de 233% ces six derniers mois.

D’ailleurs, la contre-attaque a commencé sur tous les fronts. Imaginez, même le FBI se bouge le cul jusqu’en Gironde pour arrêter les plus dangereux éléments de notre communauté. Je ne sais pas ce que ces ordures d’hackers avaient bien pu faire, mais quelques mois à Guantanamo leur feront probablement regretter d’avoir piraté le dernier album de 50 cents. Reste que même avec la meilleure volonté du monde, notre cher gouvernement aura du mal à lutter contre les suicides numériques, comme celui perpétré par Ségolène Royal mardi dernier. Comme quoi, même dans le meilleur des mondes, rien ne sera jamais parfait.

En vrac, l’info périmée de ce vendredi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

Revues de web , , , ,

Revue de Web du mercredi 24 juin 2009 [112]

24/06/2009

le-fabuleux-destin-d-amelie-poulainSans s’en rendre compte, il se pourrait bien que nous vivions en ce début de 21em siècle un moment clé de l’aventure humaine. Le Captain est prêt à vous le parier, d’ici quelques décennies les livres d’histoire (ou les Tablets PC qui les auront remplacés) consacreront des pages entières à la démocratisation d’Internet et aux innombrables conséquences géopolitiques du bordel. Même jésus pourra retourner au vestiaire avec ses clous et sa couronne d’épine, doublé en notoriété par une invention à la con qui sert principalement à repérer des putes sur Google Map et à échanger des photos de poneys.

Bon, j’exagère un peu car Internet c’est évidement un accès sans précédent à la quasi-totalité du savoir humain. C’est aussi, et surtout, le plus grand outil de communication jamais conçu. Un outil qui permet au premier connard venu de s’exprimer, que ce soit pour proclamer son amour du tunning ou pour chier sur son gouvernement.

Même si le réseau ne déclenche pas systématiquement des révolutions, son apparition pose en tous cas un problème inédit aux pouvoirs en place. Et oui, contrôler internet, ne serait-ce que de façon préventive (car on n’est jamais trop prudent, une décapitation en place publique est vite arrivée), c’est tout de suite un peu plus dur que de  garder à l’œil quelques chaines de télévision et une dizaine de quotidiens. Même le contrôle de millions de SMS semble plus facile, c’est dire.

Heureusement, tout problème à une solution. Si certains pays comme la chine n’hésitent pas à agir à visage découvert en ce qui concerne le filtrage du net, d’autres comme la France préfèrent y aller doucement mais surement. La loi Hadopi en est un bon exemple, puisque sous le prétexte vaseux de protéger la création artistique,  celle-ci va revenir une nouvelle fois d’entre les morts et permettre enfin la mise en place de mesures techniques de filtrage sur le réseau français.

Petite consolation quand même, grâce au conseil d’état le juge sera désormais de la partie et l’internaute sera seulement «incité à avouer », probablement à grand coups de manche de pioches dans les parties. Au moment ou le mot Geek rentre dans le Larousse, pas sûr que tout cela aille vraiment dans le sens de l’histoire.

En vrac, un petit tas de news pour égayer votre jeudi matin et clôturer cette nouvelle revue de web bien bâclée:

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain.

Revues de web , , , ,

Revue de Web du lundi 15 juin 2009 [107]

15/06/2009

iran-twitter-photoSept jours d’absence et c’est l’orgie romaine sur ma page Netvibes. Si j’avais voulu choisir à dessein la semaine la plus chargée de l’année pour me prendre une pause, je ne serais probablement pas tombé mieux. En conséquence, le Captain ne va pas vous balancer un résumé de la semaine précédente car il y en aurait pour 24 heures non stop entre le nouvel iPhone 3GS, le rejet par le conseil constitutionnel de la scélérate loi Hadopi ou l’arrivée au parlement européen du parti pirate suédois. A la place, on va plutôt reprendre peinard les revues de Web en parlant de Twitter et de la façon dont celui ci a encore filé de grands coups de lattes aux médias traditionnels ce weekend.

Cette fois ci, c’est à l‘occasion des émeutes qui ont suivi le simulacre d’élection présidentielle Iranienne que Twitter a démontré une nouvelle fois sa capacité à faire circuler l’information rapidement. En effet, alors que CNN et les autres chaines d’information continues en était encore à commenter les résultats sportifs de la journée, les premières news, photos et vidéos des événements en cours à Téhéran commençaient déjà à faire le tour du réseau.

La majorité des journalistes ayant été foutus dehors à grand coup de pieds au cul par le régime iranien, ce sont les blogueurs eux mêmes qui les ont remplacés à pieds levés, contournant comme ils le pouvaient la censure mise en place sur Internet. D’heure en heure, les utilisateurs de Twitter ont ainsi pu assister en temps réel  aux événements, donnant pour la première fois peut-être, une vue dénuée de tout filtre de la réalité politique Iranienne.

Sans en venir à parler comme certains de « révolution twitter », il semble désormais évident que cette nouvelle façon de diffuser l’information en zappant les médias traditionnels  va prendre de plus en plus d’importance dans les années à venir.

Reste juste un problème essentiel : quelle confiance peut-on accorder aux informations provenant de Twitter, vu que n’importe qui peut s’y faire passer pour la reine d’Angleterre. La validation des comptes qui vient de commencer est sans doute un début de réponse (contrairement aux Tweets sponsorisés qui risque de faire sombrer le réseau dans les abimes de l’enfer).

En vrac, plein de trucs pas forcément tout jeunes, fin de code noir oblige :

  • Tous les blogueurs « pro » (à savoir ceux qui se font sucer par des attachées de presse dans les toilettes du CES) le savent déjà, wordpress 2.8 est sorti la semaine dernière. Je suis pas allé trop voir les nouveautés, mais je suis sur qu’aucune fonction ne permet encore de jouer avec la très éventuelle future balise <nsfw>.
  • Au 21em siècle, deux choses rapportent de l’argent sans se crever le cul (ou presque) : tourner des pornos et revendre de l’or dans WOW. La réunion de ces deux activités lucratives, ça donne ça et forcément, ça fait un peu peur.
  • Si grâce aux bons conseils du Captain vous êtes devenus multimilliardaires et que vous souhaitez le montrer à votre entourage de gueux, investissez dans un A380 que vous transformerez en jet privé. Si vous êtes toujours fauchés, vous pouvez toujours acheter le plus petit micro-onde du monde qui se chargera de flinguer l’alimentation de votre ordinateur via cable USB.
  • MySpace commence à sérieusement sentir la charogne faute de modèle économique  basé sur autre chose que la revente de son fichier client à la mafia russe. A défaut de virer ses utilisateurs, le réseau social a plutôt choisi de virer une partie de son personnel. La prochaine fois qu’un serveur plante préparez vous donc à aller le réparer vous-même, économies obligent.
  • C’est la vidéo qui a fait le buzz la semaine dernière : Jacques Chirac se faisant gauler par Bernadette en train de draguer la vilaine à la foire au jambon de Pouilleux-Sur-Oise. Sans vouloir m’avancer, je pense que Jacquot a du être priver de dessert et qu’il devra se contenter de Google Street View pour visiter Disneyland ces 5 prochaines années.
  • C’est officiel, Internet Explorer ne sera pas automatiquement activé dans Windows 7. Firefox ne sera pas intégré au système pour autant, mais heureusement il vous suffira d’activer IE8 pour pouvoir le télécharger. Cherchez l’arnaque…

Allez, tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la prochaine revue de Web.

Photo : Tehranlive.com

Revues de web , , , , ,

HADOPI : GAME OVER !

10/06/2009

Le Conseil constitutionnel, en visant la déclaration des droits de l’homme de 1789, a censuré les dispositions donnant à l »HADOPI le pouvoir de sanctionner les internautes et rappelle au gouvernement qu’il faut respecter la présomption d’innocence ! Au passage l’accès à internet devient un accessoire constitutionnel de la liberté d’expression. Retour à la case judiciaire.

Des têtes vont tomber ce soir !

Breves ,

Revue de Web du vendredi 22 mai 2009 [99]

22/05/2009

arpanet-5Ce ne sera pas une grande nouvelle pour ceux qui suivent attentivement l’actualité High Tech: à force de muter sans cesse techniquement, Internet commence à ne plus ressembler à rien. Notre réseau mondial, merveille de technologie à sa naissance, est en effet devenu en quelques décennies un monstre de foire qui a de quoi faire chier dans son froc le premier scientifique venu.

Et oui, comme on commence à l’entendre ici et la, Internet is broken. Cet alarmant constat, largement relayé outre atlantique, est d’ailleurs à la base de nombreuses réflexions sur une refondation complète du réseau. Un reboot technique en quelques sortes, qui permettrait cette fois de prendre en compte dès le départ la véritable nature du bordel, chose qui n’avait pas été faite à sa création.  Inutile de blâmer les fondateurs de notre univers numérique, il faut bien avouer que personne à l’époque n’aurait pu penser qu’Internet allait devenir ce qu’il est aujourd’hui.

Probable d’ailleurs que si le Captain pouvait remonter le temps pour annoncer à Vinton  G.Cerf que ses travaux allaient faire naitre des empires commerciaux et que même des sites aussi inutiles que Facebook arriveraient à dégager plus de 500 millions de revenus, il se serait bien foutu de ma gueule.

Forcément, comment imaginer dans les années 70 qu’Arpanet, réseau originalement dédié aux militaires et aux scientifiques, deviendrait en seulement trois décennies le plus grand supermarché du monde? Dur aussi de deviner que 24 heures de vidéos seraient envoyées chaque minute sur les serveurs de Youtube et que le réseau serait utilisé par des centaines de millions de connards pour jouer au solitaire en réseau ou participer à des concours de machines à tuer.

Ce sont toutes ces utilisations détournées de l’Internet original qui ont fait du réseau l’immense boxon qu’il est aujourd’hui : une entité étrange composée de milliers de couches de programmes mal foutu et de matériels incompatibles. Autant de petits éléments qui assemblés, permettent par miracle au vieil ancêtre de continuer à nous servir si bien.

Alors certes, il est tentant de vouloir faire table rase du passé pour repartir sur de bonnes bases, mais ce serait un peu vite oublier que, malgré tout, le foutoir actuel a certains avantages. Le minimum d’anonymat et de liberté actuellement possible en font parties. Je n’irais pas parier que nous ne serions pas obligé de nous les foutre au cul si demain naissait un « Internet 2 ».

En vrac et super en retard :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web qui sera rien de moins que la numero 100 ! Des fois je m’impressionne moi même tellement je suis génial.

Revues de web , , , , , ,

Revue de Web du mercredi 20 mai 2009 [98]

20/05/2009

v2Twitter, le service star de cette année 2009, est l’un de ces étranges OVNI du Web absolument impossible à définir. Entre réseau social, terrain de jeu marketing, salon de discution géant et outil de veille, c’est un bordel sans nom, finalement assez représentatif du Net dans son ensemble. De la à dire que c’est ce qui explique en grande partie son succès, il n’y a qu’un pas que le Captain n’hésite pas à franchir avec ses gros sabots.

Et puis avouons le, nous autres Nerds adorons ce type d’outils au concept flou, spécialement quand il est possible d’en tirer quelques applications improbables. La meilleure preuve en est sans doute la liste sans fin de services Twitter à la con qui existent aujourd’hui, allant de la création de statistiques à la veille aux gonzesses larguées.

D’un autre coté, si l’aspect BMC a ses adeptes, il représente aussi un obstacle de taille pour fidéliser de nouveaux utilisateurs. Selon une récente étude, ce serait en effet, 60% des nouveaux inscrits qui cesseraient définitivement d’utiliser leur compte au bout d’un mois. Même en retirant les spammeurs, cela représente quand même un sacré pourcentage de personnes n’ayant trouvé aucun intérêt au service par rapport à ce que peut offrir un site plus accessible comme Facebook.

Alors que Twitter se cherche toujours un modèle économique non basé sur la publicité, voila peut-être une nouvelle raison pour les co-fondateurs du site de refourguer vite fait le bébé à un investisseur aux poches pleine, comme Google par exemple qui après Youtube redemande donc une bonne branlée financière

Le traditionnel vrac du jour :

  • En parlant de Google, le moteur de recherche va devoir s’amuser à reprendre en photo toutes les rues du Japon pour son service Street View. Le premier passage des voitures a en effet déclenché la fureur de certains habitants qui n’ont pas apprécié que les caméras, placées trop hautes, puissent filmer leurs jardins par-dessus les clôtures. Le prochain passage devra donc être fait avec des appareils 40cm plus bas, en attendant un futur Google Legs View avec des prises de vues au niveau des roues filmant en contreplongée les jupes des écolières (succès garanti au pays du soleil levant).
  • Xavier Niel, PDG de Free aurait déclaré préparer un grand coup à l’occasion du 10em anniversaire de la boite. Connaissant ces petits plaisantins, je m’attends à un doublement du tarif de la Hotline ou à l’intégration d’un client torrent directement dans la Freebox.
  • LG vient de présenter la TV la plus mince au monde avec moins de 6mm d’épaisseur. Ce n’est pas encore aussi fin que du papier, mais d’ici quelques années, il faudra vous méfier de ne pas jeter votre poste télé avec le dernier numéro de l’Humanité.
  • Un peu d’Hadopi  : pour ceux qui espèrent encore quelque chose de notre démocratie, voici les onze points soulevés devant le Conseil constitutionnel. Les autres peuvent encore prendre le maquis vite fait avant le passage de Loppsi 2.
  • Les premiers trailers du remake de la série V viennent d’arriver contrairement aux Aliens que l’on attend toujours pour sauver l’humanité et éventuellement sortir nos poubelles.
  • L’invention du Fake siècle est à nos portes et s’appelle le Dog-O-Matic. Permettant de nettoyer votre teckel à poil ras de façon automatique, il lui manque juste l’option purée pour être parfaite…

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web #99 de vendredi (car oui, ce jeudi c’est férié et je profite de la moindre fête à la con pour prendre des vacances).

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du lundi 18 mai 2009 [96]

18/05/2009

duke-nukem-3d-on-xbox-live-arcade-more-than-a-dream-2Je ne sais pas si c’est la faute du Weekend ou celle du monumental retard de la dernière revue de Web, mais je n’ai pas beaucoup d’infos à vous filer en ce lundi matin. Si c’est aussi calme le reste de la semaine, la centième revue prévue pour ce vendredi risque bien de faire trois lignes en tout et pour tout, dernières rumeurs sur l’iPhone comprises. Bah, au besoin je comblerais avec des photos de cul ou des recettes de cuisine, ce qui devrait m’assurer de nouveaux lecteurs chez les pervers et les ménagères de moins de 50 ans.

En attendant d’en arriver la, revenons un peu sur l’une des grosses actus de ces derniers jours : la fermeture du studio de jeux vidéos 3D Realms. Alors qu’il est désormais certain que l’équipe responsable du désastre « Duke Nukem Forever » a bien fait ses cartons, la bataille pour récupérer les restes de l’ancêtre semble enfin lancée. Dans cette guerre qui s’annonce épique, l’éditeur Take Two vient de frapper le premier coup en déposant une plainte contre 3D Realms pour rupture de contrat.

Cette plainte porterait sur une somme de douze millions de dollars que le plaignant aurait balancé au studio pour pouvoir enfin terminer la suite de son jeu vedette. A défaut de voir la somme revenir sur son compte en banque, on peut deviner que Take Two cherche sans doute à mettre la main sur la juteuse, bien que maudite, licence Duke Nukem. Ce n’est pas gagné  étant donné que chez 3D Realms (ou tout du moins ce qu’il en reste), on affirme n’avoir jamais reçu une telle somme, et qu’on indique, en conséquence, où Take Two peut se fourrer sa plainte (soit assez profondément dans le système digestif).

Vu le nombre d’investisseurs qui ont filé de la thune aux champions du VaporWare, le tribunal en charge de l’affaire risque fort de faire des heures supplémentaires dans les années à venir.

Le vrac du lundi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez maintenant retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web #97 ! (J-4 avant la centième quand même)

Revues de web , , , ,

Hadopi Game

15/05/2009

Et voila, Hadopi est passé. Comme il ne faut pas trop s’attendre à voir le conseil constitutionnel faire son boulot, il est temps pour les internautes de passer en phase active de camouflage et d’utiliser nos pouvoirs de Jedi pour abuser du téléchargement de copies pirates d’Ubuntu.

J’espère que Pascal Obispo comptait pas trop sur le passage de la loi pour se payer une nouvelle piscine à pute car c’est pas gagné quand même. Et ouais les gars, il est temps de revenir à la réalité, ce sera toujours buffet gratuit sur Internet. Le seul truc c’est qui faudra désormais aller se servir avec une cagoule sur la gueule.

En attendant de vous faire couper votre connexion pour avoir eu le mauvais gout de télécharger la dernière chiotte de TF1, voici un petit jeu spécial Hadopi vous occuper en ce vendredi pourri :

Made by l’excelent Kek et découvert via l’ami Benco. Amusez vous bien!

Breves ,

Revue de Web du jeudi 14 mai 2009 [94]

14/05/2009

sugar-stakeBon, ok, je ne suis pas vraiment le blogueur le plus ponctuel qu’on puisse trouver sur le net francophone. Je suis bien obligé de l’admettre vu que cette revue à seize heures de retard. Maintenant, j’ai de bonnes excuses! La principale, c’est que faire de la veille pour nourrir le site du Captain bouffe beaucoup trop de mon précieux temps. C’est autant d’heures que je ne passe pas à écrire des billets ou à visiter des bordels hongrois pratiquant le bondage thaïlandais.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte bande de salopards, mais il en faut des infos pour faire une bonne revue de web à la façon du Captain. Car oui, n’ayons pas peur de le dire, écrire une revue par jour est un travail de titan, même si la recette,  un savant mélange de loi liberticide, de poneys et de licenciements bourrins est désormais bien au point.

Enfin, ça c’est quand il y a de l’info, car des fois mon agrégateur est rempli de vide. C’était un peu le cas ce matin quand j’ai commencé à écrire ce billet… Certes, il y avait bien dans un coin de mon onglet « économie » la nomination de Stéphane Richard chez France Télécom qui venait de tomber. Généralement, c’est le genre de conflit d’intérêts que j’adore traiter, surtout quand une telle nouvelle implique que Free pourrait bien se coller au cul la dernière licence 4G tant attendue. Le problème c’est que ce matin je n’avais pas le temps.

En fait, j’étais tellement occupé que je n’avais même pas le temps de vous faire un petit paragraphe sur les nouveautés de Google Search ou sur la cabale anti-streetview que doit affronter le moteur de recherche en Grèce.

Mais voyez vous, j’avais une bonne raison. J’étais en train de prendre mon café en matant une série à la con…

En vrac, bien baclé et super en retard, donc ne vous attendez pas à de grandes infos :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain qui vu l’heure ou je poste ce billet ne sera pas la avant samedi.

Revues de web , , ,

Revue de Web du mercredi 13 mai 2009 [93]

13/05/2009

piratebay-microsoftVoila, c’est fait, la loi « Création et Internet » a donc été adoptée à une faible majorité par l’assemblée nationale, vote qui a été confirmé par les sénateurs aujourd’hui même. Enfin, par ceux qui n’ont pas boycotté le texte en tout cas. Comme c’est déjà le sujet de conversation principal de la journée sur 90% des blogs high tech et que d’autres en parlent beaucoup mieux que moi, je vais éviter de vous en remettre une couche. A la place, le Captain va plutôt vous faire faire un petit tour chez nos camarades européens.

Au nord, alors que le verdict du procès de TPB risque fort d’être annulé en raison des relations plus que suspectes entre le juge et les mafias industries culturelles, une riposte non-graduée se prépare du coté des accusés. Les flibustiers numériques, bien décidés à ne pas payer un cent, sembleraient en effet réfléchir à une contre-attaque plutôt originale. Celle ci consisterait à noyer le cabinet d’avocat  de l’IFPI sous des tonnes de virements bancaires de 0,13€. Selon leur calcul, un tel flux de petites sommes provoquerait des frais bancaires tellement élevés que les destinataires en seraient finalement de leur poche.

Chez nos amis Rosbeef où les lobbys tentent aussi d’imposer le vote d’un texte équivalent à l’usine à Gaz française, les fournisseurs d’accès à Internet ont choisi de clairement prendre position en indiquant aux requérants l’endroit où ils pouvaient se carrer les déconnexions (indice : cet endroit ne voit pas souvent la lumière du jour). C’est effectivement une démarche plus prudente pour les FAI au moment où l’on commence à voir apparaitre des logiciels iPhone permettant de cracker des clés wifi en quelques minutes.

En vrac et bien bâclé :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.

Revues de web , , , , ,