Archive

Articles taggués ‘Google’

Google Store Views

04/02/2010

Le prochain projet de Google concernant Street Views serait donc de prendre des photos en 360° de l’intérieur même des boutiques. C’est le site searchengineland qui nous l’apprends suite au message d’un commerçant de New York chez qui Big G aurait introduit son gros appareil pour prendre quelques clichés. C’est tellement con et évident en terme de promotion pour un commerçant ayant pignon sur rue que personne n’y avait encore pensé à ma connaissance.

Si cette rumeur se confirme (ce qui devrait arriver tellement le concept semble solide et pourvoyeur de pognon), voila de quoi enfin rentabiliser Google Street Views. Reste à voir comment Google choisira de récuperer le pognon mais les options sont nombreuses du paiement à la visite façon adwords à une gabelle soigneusement étudié sur la vente des produits en rayon (lien sur un rayon vers une boutique en ligne etc…).

C’est un peu la force de Google de nous retourner à quatre patte avec un nouveau concept quand on pense avoir tout vu. Bon ça arrive quand en France? 2034? Ok, c’est pas gagné pour nous.

P.S. : au cas ou vous y auriez échappé, sachez qu’un projet d’incrustation de pub sur les panneaux publicitaires présents dans street views est également à l’ordre du jour.

Web, blogs etc... ,

Google Nexus One: The « Fuck You iPhone » Phone

08/01/2010

Bon je crois que pour la peine, en plus d’avoir directement fait un copier/coller du titre, je ne vais même pas me fatiguer à commenter cette vidéo. Les amateurs d’Android apprécieront cette magnifique vidéo promotionnelle du Google Phone à sa juste valeur…

Breves , , ,

Revue de Web du jeudi 22 octobre 2009 [129]

22/10/2009
J’en ai déjà parlé longuement dans le podcast de mardi dernier mais il était difficile de ne pas revenir dessus à l’occasion de cette revue : Apple vient de mettre à jour une bonne partie de sa gamme d’ordinateurs. Si les nouveautés donnent forcement envie de braquer une banque pour se les acheter (magic mouse, iMac 16/9, new iBook etc…) la façon dont la marque a lancé ses nouveaux produits est peut être l’élément le plus intéressant de l’affaire. A vrai dire, elle nous oblige même à reconnaitre une fois de plus la supériorité d’Apple en termes de communication.
Si je vous dis cela c’est qu’il fallait quand même oser un coup pareil. Faire une keynote d’une heure en septembre pour présenter les nouveaux iPod nano dont tout le monde se bat les couilles ainsi que quelques modifications d’iTunes pour ensuite nous sortir sans prévenir, un mardi soir, de nouvelles gammes aussi importantes que celle de l’iMac ou des iBook. Illogique me direz vous ? Pas si sur !
Une mise à jour aussi importante des ordinateurs de la firme était en effet assurée de faire le buzz sans qu’Apple n’ait besoin de sortir du placard la machine de guerre habituelle. C’était loin d’être le cas des annonces de la keynote de septembre dernier. Entre l’arrivée d’une caméra inutile pour 99% des utilisateurs sur le nano et la mise à jour d’iTunes, il y avait en effet de quoi rester sur sa faim. La keynote « Rock’n Roll » était donc indispensable pour mobiliser la presse et les blogueurs autour de « l’événement » qui sans cela serait resté une anecdote de quelques lignes vite oubliée.
Microsoft et son Windows Café de Paris on probablement deux ou trois leçon à retenir de ce beau coup marketing d’Apple. Surcouf et son étoile en plastoque géante aussi, mais était il vraiment nécessaire de le préciser ?
Au tour du vrac de ces dernières heures :
Après avoir investi Facebook et Flickr, notre secrétaire d’état préférée lance son blog et inciterait même ses camarades au parlement à utiliser Twitter. Pendant ce temps la, Nadine Morano veut civiliser et filtrer le Net. Y’a encore des efforts à faire coté cohérence gouvernementale.
Fini la rigolade, les acteurs seront désormais puni de twitter lors des tournages. On attend le même genre de clause dans les contrats des blogueurs pour s’assurer que Twitter ne finisse pas par nous tuer nos chers backlinks.
Le bénéfice d’eBay est en baisse de 29%. J’attends avec impatience le moment ou le site, au bord de la faillite, se mettra lui-même en vente sur son service avec une mise à prix symbolique de 1€.
C’est bien parti pour que Free soit finalement le seul candidat à l’obtention de la quatrième licence 3G. Virgin Mobile et Numéricable ont en effet jeté l’éponge, expliquant que faute de garanties suffisantes quand à la mise en place du nouveau réseau, le dossier sentait trop le poney pour y mettre les doigts.
C’est la grosse actualité du moment : Google ET Microsoft ont signés un accord avec Twitter pour intégrer les tweets du service en temps réel dans les résultats de leurs moteurs de recherche respectifs. Ainsi, une recherche sur « caca » devrait enfin nous permettre d’avoir un instantané des gens en train de couler un bronze sur la planète entière. Le progrès amène quand même des choses merveilleuses…
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.
Google annonce le WiFi gratuit dans les avions
Cinesmabite : Zombieland
La SNCF en direct sur iPhone

imac-169-nouveauJ’en ai déjà parlé longuement dans le podcast de mardi dernier mais il était difficile de ne pas revenir dessus à l’occasion de cette revue : Apple vient de mettre à jour une bonne partie de sa gamme d’ordinateurs. Si les nouveautés donnent forcement envie de braquer une banque pour se les acheter (magic mouse, iMac 16/9, new iBook etc…) la façon dont la marque a lancé ses nouveaux produits est peut être l’élément le plus intéressant de l’affaire. A vrai dire, elle nous oblige même à reconnaitre une fois de plus la supériorité d’Apple en termes de communication.

Si je vous dis cela c’est qu’il fallait quand même oser un coup pareil. Faire une keynote d’une heure en septembre pour présenter les nouveaux iPod nano dont tout le monde se bat les couilles ainsi que quelques modifications d’iTunes pour ensuite nous sortir sans prévenir, un mardi soir, de nouvelles gammes aussi importantes que celle de l’iMac ou des iBook. Illogique me direz vous ? Pas si sur !

Une mise à jour aussi importante des ordinateurs de la firme était en effet assurée de faire le buzz sans qu’Apple n’ait besoin de sortir du placard la machine de guerre habituelle. C’était loin d’être le cas des annonces de la keynote de septembre dernier. Entre l’arrivée d’une caméra inutile pour 99% des utilisateurs sur le nano et la mise à jour d’iTunes, il y avait en effet de quoi rester sur sa faim. La keynote « Rock’n Roll » était donc indispensable pour mobiliser la presse et les blogueurs autour de « l’événement » qui sans cela serait resté une anecdote de quelques lignes vite oubliée.

Microsoft et son Windows Café de Paris on probablement deux ou trois leçon à retenir de ce beau coup marketing d’Apple. Surcouf et son étoile en plastoque géante aussi, mais était il vraiment nécessaire de le préciser ?

Au tour du vrac de ces dernières heures :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.

Revues de web , , , , ,

L’apéro du Captain #9 : Dying Rectifrice

21/10/2009

adc9Après l’after mythique de la semaine dernière l’équipe de captainweb.net était bien décidée à se coucher tôt hier soir pour la première fois depuis de nombreux mardis. Vu qu’il était plus de 6 heures du matin quand je me suis enfin écroulé dans mon lit, j’imagine qu’on a encore du merder quelque part. Et je parle même pas de  la durée honteuse de ce nouveau podcast, puisqu’on en est à 1h40 d’émission, ce qui en fait notre nouveau record. La semaine prochaine, c’est promis on fait plus court, histoire de ne pas mettre en ligne un podcast de 5 heures, ce qui finirait d’achever notre pauvre serveur web déjà bien mal en point.

Le programme de ce podcast #9 enregistré le mardi 20 octobre 2009:
Les actualités high-tech de la semaine du capitaine (Traduction de Twitter, Pirate Bay etc…)
La rubrique de LTP spéciale anniversaire et jeux d’argent sur le net
Le wazzuf de Kwakos : phobies à tous les étages
L’invité de Manox : les mystere de l’étrange High Tech

Le programme de ce podcast #9 enregistré le mardi 20 octobre 2009:

  • Les actualités high-tech de la semaine du capitaine
    • Nouveaux produits Apple
    • Des Chiffres à la con
    • Les news en mode quick & dirty
  • La rubrique de LTP : le livre numérique avec des morceaux de doigts dans les scans
  • Le wazzuf de Kwakos : Liberez Charles Manson, Miss SDF et quelques cadavres
  • L’invité de Manox : Gargoroth du groupe Dying Rectifrice

Pour l’écoute en direct c’est en dessous, vous pouvez même downloader le mp3 à la piratebay style en faisant un clic droit et « Enregistrer sous » sur ce lien (et le flux rss est ici). Les liens évoqués durant le podcast sont disponibles sur le delicious du captain (ceux de l’actu en tous cas).

On se retrouve la semaine prochaine pour un nouveau numéro du podcast dès 23h30 sur notre live. Maintenant allez écouter l’apéro et voter pour nous sur iTunes, because on mérite de devenir des stars bordel.

Le Podcast High Tech , , , ,

Revue de Web du mardi 20 octobre 2009 [128]

20/10/2009

article-sponsorise« Sans actus, tu l’as dans le cul ». Cela sera mon slogan de la semaine étant donné que je n’ai pas trouvé beaucoup de news qui méritaient que je me casse le derche à les intégrer dans cette 128eme revue de Web. Entre les infos qui ne méritent pas mieux que la rubrique « vrac » et celles que je vous garde de coté pour le podcast de ce soir, il ne me reste plus beaucoup de sujets intéressants à vous faire partager. En même temps ce n’est pas bien grave, je sais que vous êtes deux à lire ces conneries à chaque billet et j’imagine donc que vous ne vous formaliserez pas si je salope cet article à partir du prochain paragraphe.

Maintenant que te voila prévenu, esclave lecteur, parlons un peu du mini-clash qui a provoqué de fortes érections dans la blogosphère francophone ce week-end, je parle bien entendu du brûlot anti posts-sponsorisés-qui-ne-s’annoncent-pas-clairement-comme-tel  de Gonzague Dambricourt nommé « Un petit billet contre un gros chèque ». Faut dire que mon collègue n’a pas fait les choses à moitié puisque c’est quand même sur quatre pages entières qu’il tabasse à coups de pompes dans la machoire Eric Dupin, Korben ou Guillaume de Suchablog, sur le thème « tes billets sponsorisés, fous les toi au cul ».

Dans le genre provocation, j’ai rarement vu mieux et je dois bien avouer que cela me remplit d’une joie équivalente à celle ressentie lors de ma première visite d’un bordel espagnol. Ce n’est pas que je sois contre les billets sponsorisés (je suis même carrément pour si y’a des mecs d’accord pour me filer 2000€ en échange de deux vidéos youtube postées sur ce blog), mais je ne peux m’empêcher de me marrer comme une baleine en voyant une polémique aussi belle que celle-ci arriver avec la légèreté d’un 38 tonnes lancé à 120km/h contre une smart.

J’imagine d’ici Eric et Korben (actuellement à San Francisco en train de tripoter des attachées de presse de Symantec), préparer une riposte sanglante à leur retour. Pour peu que Stagueve sorte de sa grotte pour donner son avis et ce sera la guerre nucléaire dans le milieu des blogs high tech. D’ailleurs Thierry et quelques autres commencent déjà à en parler, sans compter la réponse vidéo de Gonzague à ses détracteurs.

Mes dons de marabout sont limités, mais je suis prêt à parier que l’histoire va enfler de façon exponentielle jusqu’à ce que l’un des protagonistes liquide Gonzague à la nikita dans une baignoire toute rouillée (ou décide de mettre fin à sa vie à son blog).

En attendant de voir le résultat de ce beau bordel, un petit vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web (prévue avant 2015).

P.S. : j’ai édité le post 5 minutes après sa mise en ligne, car effectivement, Gonzague parle des billets sponso qui  sont plus ou moins planqués et je ne l’avais pas précisé dans cette revue. Voila donc qui est corrigé, et sur ce je vais me fouetter avec des orties pour expier ma faute… ouch… ça m’apprendra à écrire une revue en 20 minutes…

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du samedi 17 octobre 2009 [127]

17/10/2009

homme-invisible-chiinoisLe problème quand on laisse les news high tech de coté durant 15 jours, c’est qu’on finit par se retrouver avec assez d’informations pour remplir un tome entier des pages jaunes (ce vieux truc puant, mais très pratique quand il s’agit de torturer sans laisser de traces). D’ailleurs, c’est bien simple, si j’étais assez malade pour vouloir vous communiquer toutes les news de ces deux dernières semaines, je finirais par vous écrire une revue de Web qui taperait bien dans les 3000 ou 4000 mots.

Mon planning étant malheureusement heureusement  surchargé entre mes putes de l’est et les tavernes médiévales, je vais plutôt vous saloper le boulot rapidement et conseiller à ceux qui ont loupé quelque chose d’aller voir sur mon compte twitter les liens qui auraient échappés au crochet du Captain. Peut être même qu’en écoutant le dernier podcast et en lisant le magazine PPI, vous devriez avoir un résumé assez complet de tout ce qui s’est passé sur le net ces dernières semaines. Mais en attendant d’aller voir ailleurs si j’y suis, parlons un peu de Google.

Le géant de l’internet et de la publicité en ligne (1,5 millions d’annonceurs bordel !) est en grande forme et continue de lancer de nouveaux services tous les 5 jours. Ce n’est pas Yahoo, toujours dans le caniveau du secteur de la recherche malgré l’arrêt de son service débile d’indexation payant, qui pourrait se vanter d’un tel chiffre. Microsoft, de son coté, voit la faible progression acquise par bing ces dernières semaine s’envoler sans grand espoir de retour. Seul élément qui pourrait peut être renverser la vapeur entre les deux géants (en étant extremement optimiste) : les négociations en cours avec Twitter pour mettre la main sur sa timeline, immense réservoir d’information en temps réel. Vu que Google est également sur l’affaire, peu de chance que Balmer obtienne une exclusivité, qui ne serait de toute façon par vraiment dans l’intérêt de Twitter.

Au même moment, les équipes de Google se préparent à fister violemment Amazon avec Google Edition, une immense librairie en ligne qui devrait voir le jour l’année prochaine. Mon marabout africain m’a même prédit que le service pourrait bien sortir au même moment que la tablette d’Apple. Y’a de ces coïncidences quand même…

En vrac et en bordel:

  • Coté gadget à la con, ces mini écrans USB sont bien barrés pour reporter la palme de l’année 2009. C’est pas qu’agrandir son bureau windows sur d’autres affichage ne soit pas utile, c’est juste que le faire sur des écrans de 4 pouces met un peu l’intérêt du truc aux chiottes.
  • Si vous ne le saviez pas encore, apprenez que l’homme invisible est un chinois. Du coup, si celui-ci se fait contaminer par un zombie, il sera dur à détecter. C’est la qu’on ressent l’utilité d’investir dans un bon kit de survie en cas d’invasion.
  • En pleine traduction, Twitter prépare également son système de notation des utilisateurs et lance son principe de liste annoncé depuis longtemps. A quelques heures des cinq milliards de Tweets, je pense que l’on peut estimer à juste titre que cela ne marche pas trop mal pour le service (même si je n’aimerais pas être à la place des cons qui sont allés investir des dizaines de millions la dedans).
  • Eric, notre blogueur francophone number one, est parti enquêter et nous ramène les raisons de la disparition soudaine de TechCrunch France. Pas de panique, ils ont juste prolongé leurs vacances jusqu’en 2012, date officielle de la fin du monde.
  • Finalement, le terminator n’aura peut être pas cette rassurante allure humanoïde qu’on lui connaissait au cinéma. C’est en tout cas ma conclusion après avoir découvert ces robots cafards indestructibles. L’industrie de la tapette à insecte en titane risque de décoller d’ici une dizaine d’années.
  • Fliquer et censurer le net est un travail d’avenir. Ce coup ci c’est les buralistes qui s’y mettent en réclamant le filtrage des sites de vente de cigarettes. A leur place je demanderais également à faire bloquer toutes les recherches du type « je crache mes poumons alors que je fume seulement deux paquets de cigarettes par jour ». On ne sait jamais, un client est vite perdu.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs, en écoutant par exemple quelques épisodes de notre fantastique podcast avant qu’on se fasse virer d’iTunes par Apple!

Revues de web , , , , , ,

Revue de Web du lundi 5 octobre 2009 [126]

05/10/2009
La piraterie a encore de beaux jours devant elle. Attention ! Pour une fois je ne discute pas de celle qui sévit sur Internet, mais de la vrai, avec des bateaux, de grands coups de sabres kalachnikov et des otages qu’on menace de balancer aux requins si la rançon n’arrive pas assez vite. Pourquoi le Captain vous parle de ça ? Tout simplement car en trainant sur Twitter, la bouteille à la main, je suis tombé sur cette petite merveille : une carte du trafic maritime affichant en temps quasi-réel la position de milliers de cargos, paquebots, ferrys et autres yachts à travers le monde entier. Une véritable carte au trésor pour tout pirate moderne à la recherche de proies faciles et pas trop éloignées de la maison. Je ne suis pas sur que le premier objectif lors de la création de cette application ait été de fournir les flibustiers somaliens en informations pour leur prochain raid, mais dur de nier que cela doit surement leurs rendre de grands services.
Les pirates numériques, eux,  n’ont pas besoin de cartes d’état major ou d’armes de guerres pour procéder à quelques pillages en règle digne des meilleurs films de cape et d’épée. C’est tout l’avantage de la dématérialisation, on peut désormais lancer à tout moment un raid sanglant sur le dernier « chef d’œuvre » culturel d’Universal sans avoir à bouger nos gros culs.
Il y a bien sur quelques tentatives de contre-attaques comme HADOPI, mais je pense pouvoir dire sans me tromper qu’elles sont aussi efficaces qu’un cachet d’aspirine peut l’être à un lépreux en phase terminale. Dans le pire des cas, le galion amiral se contente de bouger vers d’autres mers plus clémentes, comme va le faire ThePirateBay en déplaçant ses serveurs en Ukraine, pays bien connu pour ses femmes peu farouches et ses hackers amateurs de vodka. De toute façon, même foutus à la porte par Google, nos camarades de TPB trouvent toujours un moyen de rentrer par la fenêtre.
Tout ça pour dire que la technologie n’est pas prête de faire disparaitre la piraterie, maritime ou numérique, bien au contraire elle se révèle souvent un précieux allié. Heureusement pour vous, si vous vous trouvez du coté des innocentes victimes, les contremesures ont également évoluées avec le temps. Ainsi, plus besoin d’aller enterrer votre Freebox sur une ile déserte pour vous protéger des pirates en herbe de borne WiFi, il vous suffit aujourd’hui de retaper votre manoir à la peinture anti-ondes. On n’arrête pas le progrès.
En vrac :
Surprise, l’iPhone et ses milliers d’applications à la con surcharge les réseaux ! La prochaine fois que votre baraque crame et que votre téléphone vous indique de vous mettre votre connexion au cul pour appeler les pompiers, vous connaitrez le responsable.
Les virus sont de plus en plus fourbes. Dernière nouveauté dans le domaine : en plus de virer l’intégralité de votre compte en banque sur le livret A de la mafia russe, certains virus peuvent aussi trafiquer l’affichage de votre relevé en ligne pour être sur que vous ne soupçonniez rien. La prochaine étape sera probablement de vous électrocuter via les ports USB pour être sur que vous ne puissiez pas porter plainte.
Si Google lance de nouvelles fonctionnalités 10 fois par jour, ce n’est pas le cas de Twitter qui se contente de faire une API et de laisser d’autres gars faire le boulot à sa place. C’est donc avec étonnement que l’on apprend l’arrivée prochaine de « Twitter Lists » destinés à promouvoir nos followers.
Bill Gates a perdu 7 milliards de dollars l’an dernier. C’est beaucoup, mais pas autant que Steve Jobs qui a perdu son foie. La crise économique n’épargne décidément personne.
Vous ne comprenez rien à Google Wave et vous n’êtes pas assez riche pour vous offrir une invitation sur eBay ? Rassurez-vous, grâce à cette vidéo de 8 minutes, vous devriez vous rendre compte que vous ne ratez pas grand-chose.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la combo magique revue de web + podcast !

pirate-polanski-prisonLa piraterie a encore de beaux jours devant elle. Attention ! Pour une fois je ne discute pas de celle qui sévit sur Internet, mais de la vraie, avec des bateaux, des abordages à grands coups de sabres kalachnikov et des otages qu’on menace de balancer aux requins si la rançon n’arrive pas assez vite. Pourquoi le Captain vous parle de ça ? Tout simplement car en trainant sur Twitter, la bouteille à la main, je suis tombé sur cette petite merveille : une carte du trafic maritime affichant en temps quasi-réel la position de milliers de cargos, paquebots, ferrys et autres yachts à travers le monde entier. Une véritable carte au trésor pour tout pirate moderne à la recherche de proies faciles et pas trop éloignées de la maison. Je ne suis pas sur que le premier objectif lors de la création de cette application ait été de fournir les flibustiers somaliens en informations pour leur prochain raid, mais dur de nier que cela doit surement leur rendre de grands services.

Les pirates numériques, eux,  n’ont pas besoin de cartes d’état major ou d’armes de guerres pour procéder à quelques pillages en règle digne des meilleurs films de cape et d’épée. C’est tout l’avantage de la dématérialisation, on peut désormais lancer à tout moment un raid sanglant sur le dernier « chef d’œuvre » culturel d’Universal sans avoir à bouger nos gros culs.

Il y a bien sur quelques tentatives de contre-attaques comme HADOPI, mais je pense pouvoir dire sans me tromper qu’elles sont aussi efficaces qu’un cachet d’aspirine peut l’être à un lépreux en phase terminale. Dans le pire des cas, le galion amiral se contente de bouger vers d’autres mers plus clémentes, comme va le faire ThePirateBay en déplaçant ses serveurs en Ukraine, pays bien connu pour ses femmes peu farouches et ses hackers amateurs de vodka. De toute façon, même foutus à la porte par Google, nos camarades de TPB trouvent toujours un moyen de rentrer par la fenêtre.

Tout ça pour dire que la technologie n’est pas prête de faire disparaitre la piraterie, maritime ou numérique, bien au contraire elle se révèle souvent un précieux allié. Heureusement pour vous, si vous vous trouvez du coté des innocentes victimes, les contremesures ont également évoluées avec le temps. Ainsi, plus besoin d’aller enterrer votre Freebox sur une ile déserte pour vous protéger des pirates en herbe de borne WiFi, il vous suffit aujourd’hui de retaper votre manoir à la peinture anti-ondes. On n’arrête pas le progrès.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la combo magique revue de web + podcast !

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du mardi 29 septembre 2009 [125]

29/09/2009
Comme le Captain vous le disait dans l’édito d’hier (oui, j’aime parler de moi à la troisième personne au cas où vous ne l’auriez pas déjà remarqué), il est largement temps de faire revenir les revues de Web de façon régulière. Pour y arriver, il n’y a pas 150 solutions, il faut se sortir les doigts du cul et retourner au charbon. Fini donc les putes russes et les attachées de presse lubriques de chez Microsoft et retour aux bonnes vieilles revues, plus courtes et surtout plus rapides à écrire. Le style risque de s’en ressentir, mais WTF après tout, ce n’est pas comme si je m’adressais à l’académie française.
Et pour commencer cette semaine je vais vous parler de l’arrivée de GoDaddy en Europe. Cette info qui ne devrait intéresser que les travailleurs du Web pourrait bien changer la gueule du marché de l’hébergement Web en France, pour l’instant largement trusté par OVH et Amen (qui appartient au géant allemand 1&1). Contrairement aux services internet qui généralement s’internationalisent très rapidement, les hébergeurs qui souhaitent s’installer dans de nouveaux pays doivent investir énormément de pognon. Datacenter à construire, bande passante, marketing, équipe à recruter etc, autant de dépenses qui font réfléchir à deux fois avant de se lancer dans l’aventure. Du coup, il est facile de deviner que si GoDaddy s’est enfin décidé à se lancer, ce n’est pas pour se contenter de 5% du marché. Les années à venir risquent donc d’être intéressante et promettent une bataille mémorable entre OVH, hébergeur extrêmement innovant et réactif mais dont la communication laisse sérieusement à désirer, et son nouveau concurrent américain, géant blindé de pognon et disposant d’équipes marketing dopées aux hormones de cheval.
Relativisons tout de même, Google, qui est actuellement son propre hébergeur, mettrais tout le monde d’accord si l’envie lui prenait soudain de se lancer dans l’hébergement. Normal, quand on délivre gratuitement 10 milliards de vidéos par mois, ce n’est pas quelques millions de sites à héberger qui vous font salir votre slip.
En vrac, rapidement et à l’arrache :
Vous vous souvenez de Big Dog? Et bien tremble mortel car il a désormais un petit frère, Little Dog qui ne servira surement pas au transport de victime. Par contre, il me semble bien taillé pour livrer des bombes à sous munition.
L’Europe rattrape chaque jour son retard sur les Etats-Unis. Alors certes, on n’a pas encore d’entreprise comme Google, mais les citoyens Européen auront bientôt la joie d’être sous la surveillance d’un équivalent d’Echelon bien de chez nous.
A chaque revue, j’aime vous présenter quelque chose qui ne sert strictement à rien. Cette fois ci je vous ai trouvé GigaTweet, un compteur du nombre de messages total écrits depuis le lancement de twitter. Si quelqu’un trouve une utilité à ce machin, merci de contacter CNN.
Dès 2010 les vampires auront enfin leur propre boisson énergétique. Je pensais tester cette merde à sa sortie, mais finalement je vais plutôt aller place de la bastille et me foutre de la gueule des gothiques qui en auront acheté 50 caisses.
Internet, ça sert aussi à diffuser des vidéos scientifiques, comme cette fascinante vidéo d’une fessée en slow motion.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’au live du podcast, ce soir à 23h30!

Godaddy_super_bowlComme le Captain vous le disait dans l’édito d’hier (oui, j’aime parler de moi à la troisième personne au cas où vous ne l’auriez pas déjà remarqué), il est largement temps de faire revenir les revues de Web de façon régulière. Pour y arriver, il n’y a pas 150 solutions, il faut se sortir les doigts du cul et retourner au charbon. Fini donc les putes russes et les attachées de presse lubriques de chez Microsoft et retour aux bonnes vieilles revues, plus courtes et surtout plus rapides à écrire. Le style risque de s’en ressentir, mais WTF après tout, ce n’est pas comme si je m’adressais à l’académie française.

Et pour commencer cette semaine je vais vous parler de l’arrivée de GoDaddy en Europe. Cette info qui ne devrait intéresser que les travailleurs du Web pourrait bien changer la gueule du marché de l’hébergement Web en France, pour l’instant largement trusté par OVH et 1and1. Contrairement aux services Internet qui s’internationalisent souvent très rapidement, les hébergeurs qui souhaitent s’installer dans de nouveaux pays doivent investir énormément de pognon. Datacenter à construire, bande passante, marketing, équipe à recruter etc, autant de dépenses qui font réfléchir à deux fois avant de se lancer dans l’aventure. Du coup, il est facile de deviner que si GoDaddy s’est enfin décidé à se lancer, ce n’est pas pour se contenter de 5% du marché. Les années à venir risquent donc d’être intéressantes et promettent une bataille mémorable entre OVH, hébergeur extrêmement innovant et réactif mais dont la communication laisse sérieusement à désirer, et son nouveau concurrent américain, géant blindé de pognon et disposant d’équipes marketing dopées aux hormones de cheval.

Relativisons tout de même, Google, qui est actuellement son propre hébergeur, mettrait tout le monde d’accord si l’envie lui prenait soudain de se lancer dans l’hébergement. Normal, quand on délivre gratuitement 10 milliards de vidéos par mois, ce n’est pas quelques millions de sites à héberger qui vous font salir votre slip.

En vrac, rapidement et à l’arrache :

  • Vous vous souvenez de Big Dog? Et bien tremble mortel car il a désormais un petit frère, Little Dog qui ne servira surement pas au transport de victimes sur les champs de batailles. Par contre, il me semble bien taillé pour livrer des bombes à sous munition.
  • L’Europe rattrape chaque jour son retard sur les Etats-Unis. Alors certes, on n’a pas encore d’entreprise comme Google, mais les citoyens Européen auront bientôt la joie d’être sous la surveillance d’Indect, un équivalent d’Echelon bien de chez nous.
  • A chaque revue, j’aime vous présenter quelque chose qui ne sert strictement à rien. Cette fois ci je vous ai trouvé GigaTweet, un compteur du nombre de messages total écrits depuis le lancement de twitter. Si quelqu’un trouve une utilité à ce machin, merci de contacter CNN.
  • Dès 2010 les vampires auront enfin leur propre boisson énergétique. Je pensais tester cette merde à sa sortie, mais finalement je vais plutôt aller place de la bastille et me foutre de la gueule des gothiques qui en auront acheté 50 caisses.
  • Internet, ça sert aussi à diffuser des films scientifiques, comme cette fascinante vidéo d’une fessée en slow motion.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’au live du podcast, ce soir à 23h30!

Revues de web , , , , , ,

Revue de Web du jeudi 24 septembre 2009 [124]

25/09/2009

htc-magic-googleLe dernier des pouilleux numérique est au courant : la loi Hadopi est enfin adoptée et devrait passer, sans trop de problèmes cette fois, le cap du conseil constitutionnel. Maintenant, autant le dire tout haut, la plupart des habitués des réseaux p2p s’en battent amplement les couilles. Vu le nombre de solutions de contournement possible, largement commentées par les médias qui plus est, il est probable que les seuls à se faire chopper en flagrant délit de téléchargement seront les amateurs de Tokyo Hotel et de Mireille Mathieu. Ceux qui s’y connaissent un peu, soit environ 80% des méchants pirates, passeront dans les mailles du filet (qui doivent bien, selon le Captain, faire la surface d’un terrain de foot).

Le point étant fait sur cette grande avancée législative, parlons un peu de Google qui comme toutes les semaines fait les gros titres de l’actualité high-tech.

L’ info la plus intéressante de ce coté la ne vient pas de la nouvelle panne Gmail en cours au moment ou j’écris ces lignes ou d’une énième acquisition de société, mais de la présence durant quelques heures d’une publicité pour le Mobile HTC magic en page d’accueil du moteur. Plutôt surprenant de la part de Google, chez qui la homepage est un sanctuaire vespéral, à peine violé de temps à autre par un lien promo pour Firefox ou Chrome. Ce n’est en tout cas pas chez Twitter que l’on risque de voir ça tout de suite, puisque Biz Stone a confirmé qu’aucune publicité ne serait présente sur le service avant 2010.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web !

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du vendredi 18 septembre 2009 [122]

18/09/2009
Internet est un territoire hostile. Un espace dangereux ou, au moindre manque d’attention, vous vous retrouvez sur la page personnelle d’Emile Louis à regarder des vidéos de jeunes filles se faisant enculer par des poneys défoncés au crack. C’est scientifique, livré à lui-même sur le réseau, l’internaute innocent finit systématiquement sur un site de boule en moins de dix minutes. Certains cas parmi les plus graves finissent même par jouer à World of Warcraft et meurent après s’être auto-dévoré faute de pouvoir décoller leur gros cul de la chaise sur laquelle ils sont posés depuis 5 mois. Et encore, le Captain ne vous parle pas du piratage, fléau qui anéantira l’humanité à court terme et empêchera Johny Hallyday de racheter le LHC pour agrandir sa cave à vin.
Heureusement pour nous, notre gouvernement veille au grain et, grâce à des lois aussi visionnaires qu’Hadopi et Lopsi, nous devrions sous peu être aussi bien protégés des menaces extérieures que les pensionnaires permanents  d’un goulag soviétique l’étaient de la propagande occidentale dans les années 50. Logique, après tout il faut bien ça pour nous protéger des sites web malicieux qui ont augmentés de 233% ces six derniers mois.
D’ailleurs, la contre-attaque a commencé sur tous les fronts. Imaginez, même le FBI se bouge le cul jusqu’en Gironde pour arrêter les plus dangereux éléments de notre communauté. Je ne sais pas ce que ces ordures d’hackers avaient bien pu faire, mais quelques mois à Guantanamo leur feront probablement regretter d’avoir piraté le dernier album de 50 cents. Reste que même avec la meilleure volonté du monde, notre cher gouvernement aura du mal à lutter contre les suicides numériques, comme celui perpétré par Ségolène Royal mardi dernier. Comme quoi, même dans le meilleur des mondes, rien ne sera jamais parfait.
En vrac, l’info périmée de ce vendredi :
Vous êtes un fan des vampires et vous trouvez romantique l’idée de vous faire sucer le sang par une créature de fiction ? Méfiez vous, il se pourrait bien que votre vœu se réalise mais que votre partenaire fantastique ne soit pas Lestat mais Bloodbot.
Internet est aussi une fantastique ressource documentaire sans laquelle certains documents d’une importance capitale pour l’histoire de l’humanité auraient disparu à jamais. Ainsi, grâce au réseau des réseaux, retrouvez aujourd’hui le catalogue Ikéa de 1965. Une bonne occasion pour se rendre compte que déjà à l’époque, ils fabriquaient de la merde.
Comme chaque semaine, Google nous lance un nouveau service aux états-unis. Cette fois ci c’est FastFlip, un service proposant de découvrir une revue de presse visuelle basé sur une quarantaine de sources partenaires du moteur. Pendant ce temps la, Bing progresse lentement mais surement, et devrait voler le leadership à Google d’ici 5 siècles.
Dernière rumeur du coté de la tablette Apple. Celle-ci pourrait sortir en février prochain et couter entre 799 et 999$. Pour ce prix la vous aurez probablement une belle boite en carton et un tube de crème pour soulager votre arrière train qui risque d’être en fort mauvais état après un tel achat.
La charte professionnelle des travailleurs du Web est sur la bonne voie ! Reste maintenant à faire une charte pour les « clients des travailleurs du Web » qui indiquera que toute tentative de nous faire bosser pour l’équivalent du SMIC Pakistanais mérite la mort à coup de machette.
Incroyable mais vrai, Facebook, qui vient d’atteindre les 300 millions d’utilisateurs, aurait enfin un cash-flow positif. Sans surprise, on constate que la quasi-totalité des revenus vient de la publicité contre seulement 15% pour la vente de bien virtuels. Tout bien réfléchi, 15% c’est sans doute encore trop vu le tas de merde en question.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

pedobear-iphoneInternet est un territoire hostile. Un espace dangereux ou, au moindre manque d’attention, vous vous retrouvez sur la page personnelle d’Emile Louis à regarder des vidéos de jeunes filles se faisant enculer par des poneys défoncés au crack. C’est scientifique, livré à lui-même sur le réseau, l’internaute innocent finit systématiquement sur un site de boule en moins de dix minutes. Certains cas parmi les plus graves finissent même par jouer à World of Warcraft et meurent après s’être auto-dévoré, faute de pouvoir décoller leur gros cul de la chaise sur laquelle ils sont posés depuis 5 mois. Et encore, le Captain ne vous parle pas du piratage, fléau qui anéantira l’humanité à court terme et empêchera Johny Hallyday de racheter le LHC pour agrandir sa cave à vin.

Heureusement pour nous, notre gouvernement veille au grain et, grâce à des lois aussi visionnaires qu’Hadopi et Lopsi, nous devrions sous peu être aussi bien protégés des menaces extérieures que les pensionnaires permanents  d’un goulag soviétique l’étaient de la propagande occidentale dans les années 50. Logique, après tout il faut bien ça pour nous protéger des sites web malicieux qui ont augmentés de 233% ces six derniers mois.

D’ailleurs, la contre-attaque a commencé sur tous les fronts. Imaginez, même le FBI se bouge le cul jusqu’en Gironde pour arrêter les plus dangereux éléments de notre communauté. Je ne sais pas ce que ces ordures d’hackers avaient bien pu faire, mais quelques mois à Guantanamo leur feront probablement regretter d’avoir piraté le dernier album de 50 cents. Reste que même avec la meilleure volonté du monde, notre cher gouvernement aura du mal à lutter contre les suicides numériques, comme celui perpétré par Ségolène Royal mardi dernier. Comme quoi, même dans le meilleur des mondes, rien ne sera jamais parfait.

En vrac, l’info périmée de ce vendredi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

Revues de web , , , ,