Archive

Articles taggués ‘Firefox’

Revue de Web du jeudi 24 septembre 2009 [124]

25/09/2009

htc-magic-googleLe dernier des pouilleux numérique est au courant : la loi Hadopi est enfin adoptée et devrait passer, sans trop de problèmes cette fois, le cap du conseil constitutionnel. Maintenant, autant le dire tout haut, la plupart des habitués des réseaux p2p s’en battent amplement les couilles. Vu le nombre de solutions de contournement possible, largement commentées par les médias qui plus est, il est probable que les seuls à se faire chopper en flagrant délit de téléchargement seront les amateurs de Tokyo Hotel et de Mireille Mathieu. Ceux qui s’y connaissent un peu, soit environ 80% des méchants pirates, passeront dans les mailles du filet (qui doivent bien, selon le Captain, faire la surface d’un terrain de foot).

Le point étant fait sur cette grande avancée législative, parlons un peu de Google qui comme toutes les semaines fait les gros titres de l’actualité high-tech.

L’ info la plus intéressante de ce coté la ne vient pas de la nouvelle panne Gmail en cours au moment ou j’écris ces lignes ou d’une énième acquisition de société, mais de la présence durant quelques heures d’une publicité pour le Mobile HTC magic en page d’accueil du moteur. Plutôt surprenant de la part de Google, chez qui la homepage est un sanctuaire vespéral, à peine violé de temps à autre par un lien promo pour Firefox ou Chrome. Ce n’est en tout cas pas chez Twitter que l’on risque de voir ça tout de suite, puisque Biz Stone a confirmé qu’aucune publicité ne serait présente sur le service avant 2010.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web !

Revues de web , , , , ,

Firefox : mais c’est de la merde!

27/08/2009

firefox-vs-chromeEn lisant hier un billet de presse-citron consacré à gReactions, un autre plug-in à la con pour firefox, j’ai soudainement réalisé que j’utilisais beaucoup moins qu’avant mon navigateur favori. Sans en arriver à l’affirmation racoleuse (mais vendeuse) qui fait le titre de ce billet, il faut bien reconnaitre que j’ai de plus en plus le reflexe de privilégier Chrome pour surfer.

Entendons nous bien. Firefox est un putain de navigateur. C’est même le premier logiciel que j’installe sur chaque ordinateur qui me tombe sous les mains afin de m’affranchir d’Internet Explorer. Les plug-ins de mon fidele FF me rendent d’innombrables services et je n’imagine même plus comment travailler sur un site sans ma barre du développeur à porté de clic. Puis c’est quand même à Mozilla qu’on doit la descente aux enfers actuelle d’IE, et rien que pour cette raison, l’équipe derrière le bousin mériterait de recevoir un prix Nobel.
Ceci dit, regardons les choses en face. Sans m’en rendre vraiment compte,  j’ai pris depuis quelques mois l’habitude d’utiliser Google Chrome à la place de mon fidele renard. Ce ne fut pas une décision soudaine, mais plutôt un lent glissement qui me fait aujourd’hui réfléchir à carrément passer Chrome comme navigateur par défaut.
Le fautif, celui sur qui repose le péché originel, je le connais! C’est la pierre angulaire de ma veille technologique quotidienne : Netvibes. Avec le millier de flux que je surveille chaque jour, utiliser l’usine à gaz de Tariq Krim était devenu absolument impossible sur Firefox. Au mieux cela ramait à mort, au pire Firefox freezait et j’étais bon pour un bon vieux ctrl+Alt+suppr des familles. Evidement j’aurais pu essayer Google Reader, voir même passer sur OS X mais, voila, quand je suis habitué à un outil qui marche (relativement) bien, je reste dessus jusqu’à ce que mort s’en suive. Pour vous donner une idée, la dernière fois que j’ai switché d’un logiciel à un autre, ça devait être pour passer d’Eudora à Thunderbird.
Autre raison d’utiliser principalement Google Chrome : les fuites de mémoires monstrueuse qui me donnaient parfois l’impression d’être revenu sur mon bon vieux 486Dx (les plus jeunes d’entre vous peuvent consulter la Wikipédia). Pour résumer la catastrophe : un seul onglet ouvert sur n’importe quel site en html et c’était carrément 1go de mémoire qui se trouvait vampirisé par Firefox. Malgré une réinstallation de XP et un passage sous Seven, je n’ai jamais pu trouver la source de ce mystère que j’imagine se situer du coté d’un plug-in mal foutu ou d’un conflit avec un autre logiciel en mémoire (Adobe air?). Mes recherches sur le sujet m’ont d’ailleurs fait découvrir que je n’étais pas le seul à en être victime.
Quoi qu’il en soit, le résultat est la : Firefox ne me sert plus que lorsque je travaille sur des développements de site. Le reste du temps, qu’il s’agisse de mater des vidéos, de consulter des sites ou de faire de la veille, Chrome est mon ami. L’ultra simplicité de l’interface, la vitesse et l’efficacité redoutable du produit (qui sont autant de marques de fabrique de Google), auront réussi la ou d’autres navigateurs avec des centaines d’options à la con se seront brisé les dents.
Et vous? Vous restez fidèle à votre navigateur ou il vous est déjà arrivé de switcher?.

Entendons nous bien. Firefox est un putain de navigateur. C’est même le premier logiciel que j’installe sur chaque ordinateur qui me tombe sous les mains afin de m’affranchir d’Internet Explorer. Les plug-ins de mon fidele FF me rendent d’innombrables services et je n’imagine même plus comment travailler sur un site sans ma barre du développeur à portée de clic. Puis c’est quand même à Mozilla qu’on doit la descente aux enfers actuelle d’IE, et rien que pour cette raison, l’équipe derrière le bousin mériterait de recevoir un prix Nobel.

Cela dit, regardons les choses en face. Sans m’en rendre vraiment compte,  j’ai pris depuis quelques mois l’habitude d’utiliser Google Chrome à la place de ma fidele bête à poils ras. Ce ne fut pas une décision soudaine, mais plutôt un lent glissement qui me fait aujourd’hui réfléchir à carrément passer Chrome comme navigateur par défaut.

Le fautif, celui sur qui repose le péché originel, je le connais! C’est la pierre angulaire de ma veille technologique quotidienne : Netvibes. Avec le millier de flux que je surveille chaque jour, utiliser l’usine à gaz de Tariq Krim était devenu absolument impossible sur Firefox. Au mieux cela ramait à mort, au pire Firefox freezait et j’étais bon pour un bon vieux ctrl+Alt+suppr des familles. Evidement j’aurais pu essayer Google Reader, voir même passer sur OS X mais, voila, quand je suis habitué à un outil qui marche (relativement) bien, je reste dessus jusqu’à ce que mort s’en suive. Pour vous donner une idée, la dernière fois que j’ai switché d’un logiciel à un autre, ça devait être pour passer d’Eudora à Thunderbird.

Autre raison d’utiliser principalement Google Chrome : les fuites de mémoires monstrueuses qui me donnaient parfois l’impression d’être revenu sur mon bon vieux 486Dx (les plus jeunes d’entre vous peuvent consulter la Wikipédia). Pour résumer la catastrophe : un seul onglet ouvert sur n’importe quel site basic en html et c’était carrément 1go de mémoire qui se trouvait vampirisé par Firefox. Malgré une réinstallation de XP et un passage sous Seven, je n’ai jamais pu trouver la source de ce mystère que j’imagine se situer du coté d’un plug-in mal foutu ou d’un conflit avec un autre logiciel en mémoire (Adobe Air?). Mes recherches sur le sujet m’ont d’ailleurs fait découvrir que je n’étais pas le seul à en être victime, ce qui me rassure un peu par certains cotés.

Quoi qu’il en soit, le résultat est la : Firefox ne me sert plus que lorsque je travaille sur des développements de site. Le reste du temps, qu’il s’agisse de mater des vidéos, de consulter des sites ou de faire de la veille, Chrome est mon ami. L’ultra simplicité de l’interface, la vitesse et l’efficacité redoutable du produit (qui sont autant de marques de fabrique de Google), auront réussi la ou d’autres navigateurs dotés de centaines d’options à la con s’étaient cassés les dents.

Et vous? Vous restez fidèle à votre navigateur ou il vous est déjà arrivé de switcher?

Software & Apps , , ,

Revue de Web du mardi 19 mai 2009 [97]

19/05/2009

lolcatzEn attendant de voir si le conseil constitutionnel va se torcher le cul avec le recours contre la loi Création et Internet qui sera déposé cette après midi, revenons en un peu aux grands classiques de l’actualité High Tech : les sorties logicielles.

Commençons avec le gros poids lourd de la fin d’année, Windows 7, qui devrait finalement sortir le 15 octobre prochain. La nouvelle monture du système d’exploitation préféré des virus n’apportera pas que des améliorations techniques puisque l’on vient d’apprendre que le prix serait également upgradé par rapport à celui de Vista. Une bonne nouvelle en période de crise économique qui devrait finir de convaincre les administrations de passer sur des systèmes libres et bien austères. Personnellement je suis pour l’installation de Linux Red Hat avec Netscape, le genre de système qui plante systématiquement à chaque fois qu’un utilisateur essaye de lancer Facebook au lieu de bosser. Bon, c’est sur que coté interface, Open Office n’est pas aussi léché que le futur Office 2010, mais comme ce n’est pas moi qui l’utilise, je m’en tape un peu…

Du coté des logiciels libre, Mozilla se prépare également à sortir une nouvelle version de son navigateur vedette. La version 3.5 de Firefox, prévu pour début juin apportera quelques nouveautés intéressantes dont un nouveau moteur JavaScript plus puissant, le support de nouveaux éléments HTML 5 et un système de navigation privé à la Google Chrome pour surfer incognitos sur vos sites préférés (ceux où des poneys se font fister en vidéo). A cette occasion, le logo au renard devrait lui aussi recevoir un petit ravalement, souci du détail oblige.

Enfin, pour en terminer avec cette revue de Web, un petit mot de Napster qui fait son grand retour d’entre les morts sous la forme d’un service payant d’écoute de musique en streaming. Vu que Spotify , entre autre, fait  la même chose en dix fois mieux et gratuitement, la descente aux enfers de Napster devrait continuer tranquillement encore quelques années…

En vrac et en bordel:

  • Quand EMI Music commence à un peu trop casser les couilles de ses artistes, ceux-ci en viennent à mettre en vente un CD Vierge en incitant les acheteurs à trouver par eux même la musique sur Internet. Brillant…
  • C’est scientifique, en 2012, notre planète comptera cinq fois plus d’informations numériques qu’aujourd’hui. Le petit doigt du Captain lui dit que ce tas de merde numérique sera principalement constitué de films de boules, de scams africains et de fichiers Powerpoint stupides.
  • Les enfants sont des ennemis naturels d’Internet. Ainsi, saviez vous que les réseaux Wifi sont perturbés par les talkies walkies utilisés par les parents pour entendre si leurs gosses chialent dans la pièce d’à coté ? Une honte qui sera heureusement punie par les mutations génétiques que provoqueront les connexions sans-fil chez ces chiards dans les années à venir.
  • Si vous utilisez Twitter et que vous vous réjouissez des 2000 personnes qui vous suivent, il est temps de mettre votre fierté au placard et de rencontrer @Sockington, le chat aux 500000 followers.
  • Lancé par amha.fr, la Geek Map est une carte collaborative pour les Geeks recensant toutes les lieux indispensables à notre étrange espèce. Cette excellente initiative m’a du coup bien donné envie de lancer une CaptainMap recensant tous les bars à putes et les Sexshops de la capitale.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.

Revues de web , , , ,

Revue de Web du jeudi 23 avril 2009 [81]

23/04/2009

google-earthday09Hier c’était le « Earth Day », seul jour de l’année dédié à notre planète terre et à la sauvegarde de l’environnement. En conséquence, toutes les bonnes âmes étaient priées de faire un geste, comme par exemple en allant déféquer dans le bac à sable du square voisin afin d’économiser cinq litres de flotte. La preuve que c’est une cause importante : Google avait même changé le logo de sa page d’accueil pour l’occasion. Les aigris diront que le fichier image étant trois fois plus lourd que celui affiché habituellement ça a du cramer pas mal de C02, mais après tout c’est l’intention qui compte.

Un peu partout sur les blogs et autres sites d’actualités, on ne parlait d’ailleurs que de ça. Bon, ce n’est pas encore un gros buzz comme le best-of vidéo de Frederic Lefebvre ou Susan Boyle chantant la carmagnole les fesses à l’air, mais ça finira peut-être par arriver avant que l’humanité ne disparaisse en 2023. En attendant, le Captain a pris la bonne décision de faire recycler proprement ses poubelles en les emmenant quotidiennement à la déchèterie éloignée de 40 kilomètres. En Hummer.

En parlant de poubelles, la loi Hadopi continue de faire des dommages collatéraux et de semer la zizanie dans le monde impitoyable du droit d’auteur. Cette fois ci, c’est la Sacem  qui s’est bouffée le piège à ours en pleine face grâce à sa fameuse « pétition des 10.000 ».  Après Paul Atrèide, les artistes mystères et les employés de maisons de disque c’est donc au tour de la signature d’une certaine Lola DTC d’être déterrée par la Quadrature du Net. Je ne sais pas si les maisons de production sont aussi efficaces que la Sacem quand il s’agit de saloper un boulot, mais si c’est le cas, faut pas s’étonner que les ventes de musiques baissent d’année en année.

En vrac et en mode Super Quick & Dirty :

C’est tout pour cette revue bien bâclée, vous pouvez repartir perdre vos précieuses heures de travail ailleurs en attendant le billet de demain (à 8h29 pile poil si le serveur ne freeze pas dans la nuit).

Revues de web , , , , , ,