nasaAprès le petit billet d’hier, continuons à remplir la catégorie science, encore bien peu exploitée jusqu’à maintenant. Le moment est idéal, puisque commence demain dans le monde entier les 100 heures de l’astronomie. Au programme, de nombreuses manifestations qui vous feront découvrir le ciel et permettront peut-être aux plus chanceux de bouffer à l’œil en prenant d’assaut les buffets gratuits préparés pour l’occasion.

Mais revenons en au sujet, hier je vous avais présenté la station spatiale vue de la terre, puis de la navette avec un film tourné par l’équipage au moment de son départ. Cette fois ci, je vous propose de découvrir la station de l’intérieur et en HD, avec cette vidéo trouvé sur le blog « le buzz de Lamar » (merci fuzz.fr). Tourné par l’astronaute Micke Fincke lors de la dernière mission, elle permet de découvrir l’intérieur de l’ISS et le bordel incommensurable qui s’y trouve.  Après avoir vu ça, vous regarderez votre studio de 10m² d’une autre façon.

gfailCombien de temps un site web doit t’il rester en beta version avant d’être officiellement considéré comme stable? Difficile à dire, d’autant plus que deux projets Web sont rarement comparables et qu’on ne teste pas un site e-commerce de gode-ceinture comme on testerait celui du traiteur chinois du bas de la rue.

En tout cas, pour Google, une demi-décennie ce n’est manifestement pas encore assez. La preuve, Gmail qui fête ses cinq ans dans quelques heures, est encore et toujours en bêta version. Aucun de ceux qui, comme moi, ont trainé dans les newsgroups les plus sordides du net pour obtenir une invitation en 2004 ne pensait que le Webmail de Google arborerait toujours le signe Grec autant de temps après. Remarquez bien, vu les plantages du service ces derniers temps, la beta est peut-être bien justifié, sans compter qu’elle permet de faire de beaux bras d’honneur aux utilisateurs qui oseraient se plaindre du service.

Depuis cette époque bien lointaine (cinq années sur Internet, c’est déjà l’antiquité), les choses ont bien changé. L’encyclopédie Encarta par exemple, dont l’abandon définitif vient d’être annoncé aujourd’hui par Microsoft, semblait encore promise à un bel avenir en 2004. Les adresses IPV4 étaient encore libres par centaines de millions, et peu de monde se souciait sérieusement de savoir sur quelles IP on hébergerait les nouveaux serveurs de porntube dix ans après. Et puis bien sur, le projet de loi Hadopi n’était encore qu’un rêve lubrique dans le cerveau de Pascal Negre.

Cinq ans plus tard, le rêve de certains est sur le point de devenir réalité et l’assemblée Nationale adopte contre tout bon sens le filtrage de l’Internet, mettant pour l’occasion en place une autorité administrative aux ordres du gouvernement dont l’unique tache sera de punir les internautes.

Ce n’est pas pour faire le vieux con, mais le Captain va finir par regretter ce lointain passé ou on se tapait 70 bornes de RER pour échanger des kilos de disquettes avec un mec trouvé dans les annonces du journal Joystick. Si à l’époque la technologie ne nous permettait pas de pirater à distance, le cul tranquillement posé dans nos fauteuils, elle avait également l’avantage de ne pas transformer jusqu’au dernier d’entre nous en présumé coupable.

Le vrac du jour :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner pécher du bon gros poisson d’avril jusqu’à demain soir pour la prochaine revue de Web de votre Capitaine préféré.

space-station-issUn petit interlude scientifique avant la revue de web du jour, car oui, le Captain sait parler d’autre chose que de poney se faisant introduire des magnums de champagne dans l’arrière train (mais c’est rare).

Comme les plus geek d’entre vous le savent peut-être, la mission STS-119 vient juste de revenir sur terre après quinze jours passé dans l’espace. Cette mission avait pour objectif principal d’installer le quatrième et dernier panneau solaire de la station spatiale internationale, et accessoirement la poutre de 14 tonnes qui sert à accrocher le bordel au reste de l’ISS.

Ces nouveaux panneaux vont permettre à la station d’être enfin opérationelle au quasi maximum de ses possibilités. Pour la première fois, la station disposera en effet de toute sa puissance électrique, ce qui permettra de doubler l’équipage permanent à bord. Plus intéressant pour nous autres en bas, l’ISS devient l’objet le plus brillant du ciel terrestre après la lune, ce qui signifie que vous pouvez la voir à l’œil nu depuis votre balcon pour peu que vous regardiez au bon endroit au bon moment. A l’aide d’un télescope, d’une caméra et d’un peu d’organisation, vous pouvez même faire des photos qui ne manqueront pas d’impressionner la femme de votre voisin, comme par exemple celles-ci :

satellites_photos_iss_20080604_1_rs satellites_iss_20080604_film_serie1 iss-290607


Pour la dernière, comptez quand même un télescope à quelques millions de dollars et beaucoup de place dans votre jardin.

Enfin, si vous vous demandiez à quoi ressemblait la station spatiale quasi-complète vue de l’espace, regardez la vidéo ci-dessous prise par la navette Discovery il y a quelques jours. En temps réel, la vidéo dure trente minutes, elle est ici condensée en 1m30. Une demi heure, c’est d’ailleurs environ le temps que met l’ISS pour faire un tiers du tour de la terre. Elle en fait le tour complet 15 fois par jours.

Pour plus d’infos :

Le site de la NASA
La page youtube de la NASA (on n’arrête pas le progrès)
Le fil twitter d’une passionnée parisienne d’astronomie
Et l’univers Netvibes de cette même passionnée

Revue de Web du lundi 30 mars 2009 [65]

30 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

dalai-lama-bushCe début de semaine a comme un petit air de déjà vu. Inutile de chercher bien loin pour en trouver la raison : le projet de loi Création et Internet revient à l’assemblée nationale pour un dernier tour de piste plein de rebondissements (même si la fin de l’histoire est déjà écrite depuis longtemps).

Christine Albanel, qui continue de porter le vilain projet à bout de bras, semble bien décidée à en finir rapidement et pour cause, il faut maintenant faire vite avant que le parlement européen ne vote l’amendement Bono. Celui-ci, taillé sur mesure pour coller une balle dans la nuque à l’initiative française est en effet à deux doigts d’être adopté, et ce malgré les tentatives de la France pour le repousser aux calendes grecques.

La ministre qui commence d’ailleurs à sentir le vent du boulet, pourrait finalement abandonner  le principe de suspension de l’abonnement pour en revenir à la bonne vieille amende. Faites comme le Captain et ne vous y trompez pas : même si le principe de la coupure d’accès était finalement jeté aux ordures,  cette petite victoire n’empêcherait en rien la mise en place d’un véritable système de surveillance et de filtrage du net. Pour ceux qui auraient loupé un épisode, un résumé complet et sarcastique à souhait du foutoir est disponible sur le site The Inquirer.

Passons à un sujet plus léger maintenant, si on peut dire cela de Google. Comme toutes les deux semaines, la société de Mountain View fait parler d’elle en balançant un paquet de nouveaux services, à commencer par le laboratoire Gmail en Français. Si comme nombre de nos compatriotes, vous ne maitrisez pas la langue de Shakespeare, vous pourrez enfin accéder aux nombreuses fonctions indispensables du Lab, comme celle vous empêchant d’envoyer des courriers électroniques traitant votre ex de pute quand vous êtes bourrés.

Plus ambitieux, le service Google Music Search, sort de beta privée en Chine pour s’ouvrir à tous les utilisateurs. Celui-ci est effectivement une exclusivité chinoise et permet la recherche et le téléchargement gratuit de plus de 300000 morceaux suite à un accord avec les principales maisons de disques qui se verront reverser une partie des recettes publicitaires. Ca ne vous rappelle pas la licence globale ça ?

En vrac, les infos et autres rumeurs putassières du jour :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain.

Revue de Web du vendredi 27 mars 2009 [64]

27 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

mac_donald1S’il y a bien deux choses que le Captain apprécie dans la vie, c’est de perdre son temps sur Internet et de bouffer des hamburgers composés à 98% d’animaux morts impossibles à identifier. Quel n’est donc pas mon bonheur que de pouvoir fusionner les deux dans la revue de Web d’aujourd’hui.

Le  Buzz de la journée est en effet le drame connu par Pharrell Williams, producteur-chanteur du groupe NERD, qui en escale à l’aéroport Charles de Gaulle s’est vu refuser un Big Mac par le palais de la graisse local. Devant une telle injustice, Pharrell a tenté le tout pour le tout en exécutant l’une de ces parades nuptiales moderne qui consiste à se frotter le sexe sur le premier poteau en béton-armé venu, tout en hurlant son amour des hamburger, sans grand succès.

L’un de ses potes ayant enregistré la scène pour la diffuser sur Youtube, il n’a pas fallu plus de quelques heures pour que la vidéo se retrouve sur 80% des blogs francophones. Mac Donald France, qui sait repérer une bonne occasion de se faire de la pub gratos, a aussitôt foncé sur l’occasion pour exploiter le buzz avec une autre vidéo, malheureusement bien moins amusante que l’originale. Celle-ci a d’ailleurs été retirée dans les heures qui ont suivi sans plus d’explication, ce qui laisse imaginer les commentaires positifs qui ont du accompagner sa mise en ligne.

Un petit vrac pour le week-end maintenant :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi, quant au Captain, il fonce au fast food le plus proche car cette revue lui a donné bien faim…

Revue de Web du jeudi 26 mars 2009 [63]

26 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

Avec cette garce en illustration, je me fais du 100% de visiteur en plus!« Mer calme malgré un temps de chiottes » : c’est le bulletin météo du Captain pour cette journée qui se termine. C’est peut être moi qui ai mal surveillé Internet du haut de ma vigie, mais ce jeudi aura été bien calme du coté de l’actualité High Tech. Le bon coté des choses c’est que je vais pouvoir bâcler cette revue de Web sans aucun remord et retourner chasser le film de série Z sur Pirate Bay.

Une des deux seules infos qui mérite que je formule une phrase relativement construite aujourd’hui concerne comme d’habitude notre ami Google. Cette fois ci, c’est la confirmation sur le blog officiel de la mise à la porte de 200 employés des départements vente et marketing qui va faire parler la blogosphère dès demain. La raison invoquée est une baisse surprise des revenus publicitaires en ce début d’année. Contrairement à 99% des autres entreprises, l’argent économisé par les licenciements ne sera pas reversé directement à la direction puisque les trois  patrons ne recevront ni stock-option, ni bonus cette année (et ceci alors qu’ils ne percevaient déjà qu’un dollar symbolique de salaire par an). Rassurez vous quand même, avec pour chacun d’entre eux quelques milliards de cotés, vous ne risquez pas de les croiser à la soupe populaire de si tôt, contrairement à ceux qui vident actuellement leurs tiroirs.

L’autre information essentielle du jour est la rumeur qui voudrait que Steve Jobs profite de la présentation du nouvel iPhone en Juin pour annoncer sa retraite définitive. Evoqué dans un article du célèbre Business Insider, le vilain persiflage risque de flinguer une nouvelle fois le cours de l’action, alors que celle-ci s’était déjà pris de sérieux coups de pieds dans les roustons depuis la keynote de janvier.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs.

Revue de Web du mercredi 25 mars 2009 [62]

25 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

vinvinCe mercredi, c’était au tour de Twitter de faire l’actualité de notre immense bordel numérique. Le buzz s’est en effet mis en marche suite à un article du Wall Street journal ou Biz Stone, co-fondateur du site, a officiellement confirmé l’arrivée prochaine des comptes pour bourgeois premiums.

Aucune information supplémentaire n’a encore filtré quand aux bonus qu’offriront ces comptes haut de gamme (et bien entendu payants) mais certains se risquent déjà à faire des prédictions. Le Captain, qui aime lui aussi lancer des rumeurs hasardeuses, mise l’un de ses caleçons en soie sur la possibilité de poster des vidéos HD entre deux messages de 140 signes. Après tout cela a autant de chance de se produire que de voir Twitter donner l’autorisation à un membre « VIP » de flooder la timeline avec des posts de 1500 caractères.

Au même moment,  l’Angleterre serait sur le point de mettre au programme des écoles primaires du royaume la pratique du micro-blogging et du blogging tout court. Ce poisson d’avril en avance promet de bonnes heures de rigolades tant il semble improbable que les professeurs britanniques acceptent d’apprendre à leurs élèves l’utilisation de ces outils maudits (d’autant plus que les mioches en question doivent déjà en connaitre plus qu’eux sur le sujet).

En France, pas de risques de voir une chose pareille arriver, vu l’amour de nos politiciens pour tout ce qui touche à Internet. Au rythme ou vont d’ailleurs les choses, seul l’installation de mouchards software risque d’être au programme informatique de 6em en 2012. Rassurez vous amis pirates, d’ici la le P2P In Real Life aura remplacé Emule au plus grand bonheur des fabricants de lecteurs mp3.

En vrac et en désordre pour conclure :

Tout est dit ou presque, vous pouvez donc retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’au prochain billet qui devrait être posté quelque part entre maintenant et 2030.

Revue de web du mardi 24 mars 2009 [61]

24 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

bigbrother_communist_01Le Captain vous l’affirme sur son crochet et sa jambe de bois : le thème star de l’Internet en 2009 sera celui de l’identité numérique. Pas besoin d’ouvrir des poulets et de lire dans leurs entrailles pour s’en rendre compte, il suffit simplement de consulter le premier classement Twitter venu pour constater l’omniprésence des spécialistes du sujet. Ne vous moquez pas d’eux, bientôt, avant même de chercher un boulot, il vous faudra faire appel à l’un de ces experts! C’est lui qui se chargera d’établir votre profil numérique et qui vous conseillera sans doute de retirer ces photos de vous en train de dégueuler une pizza lors de la dernière soirée HEC.

Pourquoi vous parler de cela ? Pour la simple raison que l’on se retrouve de plus en plus souvent confronté au problème de l’identité numérique (et à celui, connexe,  de la protection de nos vies privées sur Internet).

J’ai ainsi appris ce matin que Google Street View rencontrait quelques problèmes chez nos voisins britanniques. Un nombre élevé de retrait d’image aurait en effet eu lieu suite aux plaintes de nombreux citoyens anglais. Ceux ci n’ont semble t’il pas apprécié de se retrouver en photo sur le service de Google, ivre mort ou une bite dans la bouche. Comme quoi quelques milliers de photos disponibles sur Internet peuvent faire réagir les gens plus rapidement que le même nombre de caméra filmant 24h/24 leurs moindres allers et venues. L’affaire est plutôt ironique quand l’on sait que le pays est connu pour être le recordman de la vidéo surveillance.

Au même moment, la reconnaissance faciale s’apprête à faire ses premiers pas sur Facebook. Grâce à face.com il vous suffira bientôt d’envoyer la photo d’un de vos potes pour retrouver immédiatement toutes les images du réseau sur lesquelles le logiciel aura identifié son visage. J’attends avec impatience la généralisation de ce genre de service, qui croisé avec une base mondiale des sites web de cul me permettra enfin de savoir si ma voisine est la grosse cochonne que je soupçonne.

A l’autre bout de la chaine de l’identité numérique, la résistance s’organise. The Pirate Bay annonce le lancement d’Ipredator, un service qui vous permettra de faire un gros bras d’honneur (payant) à la riposte graduée, en protégeant votre anonymat lors de vos téléchargements d’images de poneys.

En vrac pour finir :

Avec plus de 500 mots, tout est dit, voir même trop, vous pouvez donc retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de web 62.

Revue de web du lundi 23 mars 2009 [60]

23 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

fsm-google-doodleContrairement à ce que le commun des mortels pourrait penser, être lead designer chez Google, ça craint sec. C’est ce que nous apprend Doug Bowman, qui après avoir bien profité de la cafétéria gratuite et des massages thaïlandais pendant trois années, met les voiles pour aller dessiner des baleines chez Twitter (à l’occasion du troisième anniversaire du site?).

Dans un billet posté vendredi dernier sur son blog il nous explique les raisons de son départ et comment l’obsession de Google pour les données et les chiffres donnerait de furieuses envies de meurtre à n’importe quel designer tchétchène. Évidement, c’est dur d’être créatif, quand il faut pouvoir justifier un pixel de différence sur une bordure blanche ou tester 41 nuances de bleu pour voir laquelle est le plus performante auprès des utilisateurs de Gmail. Cela rappelle au Captain l’étrange parcours du bouton démarrer de Windows Vista qui avait nécessité le travail de deux équipes de vingt personnes durant trente mois.

Reste tout de même une question qui me taraude, qu’est ce que ce bon vieux Doug va bien pouvoir foutre chez Twitter vu qu’à ma connaissance les seuls éléments graphiques jamais utilisés par le site ont été achetés pour six dollars pièce dans une banque d’image libre de droit.

Sans transition, quelques nouvelles des box de nos FAI nationaux. Alors que Free met à jour sa Freeboite en y ajoutant le support de l’UPnP (un machin qui sert à connecter d’autres machins), Médiamétrie annonce son intention de s’incruster dans les boitiers triple-play de tous les opérateurs. L’objectif du spécialiste de la mesure d’audience, qui est de mesurer au mieux les habitudes des foyers numériques, suscite déjà des inquiétudes chez les plus farouches défenseurs des libertés individuelles. Personnellement je m’en tape : je ne regarde que des pornos et la météo.

Le vrac de ce lundi et du week-end dernier:

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain soir (car oui, les revues sont écrites le soir et postés à 23h59 ou presque).

Revue de web du vendredi 20 mars 2009 [59]

20 Mar 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

geoeye-1_imageQuand on se casse le cul à envoyer plusieurs tonnes de métal dans l’espace, ce n’est généralement pas pour le plaisir de foutre aux chiottes cinq cent millions de dollars. Histoire de nous prouver que son satellite ne flotte pas au dessus de nos têtes uniquement pour le plaisir de voir son logo faire le tour de la terre à 30000 kilomètres heures, Google commence donc à diffuser les premières images prises par GeoEye1. Au total c’est 19 clichés mis en relief dans Google Earth qui sont déjà disponibles. Parmi ceux ci, on retrouvera Hong Kong, Dubai, Arcachon ou le Mont Fuji (cherchez l’erreur).

Dans le monde merveilleux des droits d’auteurs et du filtrage de l’Internet pas mal de news continuent d’affluer. Nouvelle balle dans les fesses du projet de loi, certains spécialistes affirment, preuve à l’appui, que le système de filtrage pourrait remettre en cause le modèle émergent de SaaS (concept qui consiste à remplacer vos logiciels qui rament sur votre pc par des applications qui rament encore plus en ligne). Un peu gênant au moment ou ce modèle est censé révolutionner l’informatique dans les années à venir.

Le filtrage des sites aux contenus pédo-pornographiques pose lui un autre problème : il obligerait l’État à rendre public la liste des sites en question, transformant ainsi le journal officiel en guide du routard de la pédophilie. En Australie où une telle mesure est déjà mise en place, la liste est gardée secrète ce qui arrange sans doute les autorités vu qu’elle contiendrait un bon nombre de sites totalement légaux (le fait de mettre ses deux mains dans les orifices d’un individu est encore considéré comme légal si celui-ci est d’accord). Cerise sur le gâteau déjà bien gras, tout site publiant un lien vers l’un des sites interdit (dont la liste est secrète rappelons le) est passible de 11000€ d’amende par jour.

Au canada où l’équivalent de notre Hadopi n’a pas rencontré un franc succès, NBC Universal a trouvé un autre moyen de se rendre populaire en interdisant la diffusion dans un cinéma du dernier épisode de Battlestar Gallactica, et cela quelques jours seulement avant l’opération (et surtout après l’avoir autorisé dans un premier temps). Cet épisode qui devait être diffusé au même moment à la télévision aurait été l’occasion de récolter de l’argent pour la banque alimentaire. Les artistes et les patrons de NBC ne devant pas  s’y fournir souvent n’ont sans doute pas jugé utile de soutenir une initiative de pauvres.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’au prochain billet.



le blog high tech du capitaine

Bienvenue moussaillon sur le blog high tech le plus scandaleux du Web français! Un blog qui ne respecte rien et te tient informé de l'actualité technologique à grands coups de poneys défoncés au crack et de putes unijambistes.

Attention, entre les articles, notre podcast hebdomadaire et autres conneries la perte de temps est garantie à 100%...

Flux RSS des articles Le compte Twitter du Captain

le podcast

l'apéro du Captain, c'est une émission live tous les mardis dès 23h ou en download sur iTunes et notre blog.


stickers geek

Le champagne de l'ADC



Copyright © 2009 - CaptainWeb.net - Ce bordel utilise WordPress | Design basé sur Dilectio Theme (Design Disease) mais j'ai fait tellement de changements dessus que ça n'a plus grand chose à voir - Directeur de publication : Siegfried Thouvenot - Hébergement & moyens techniques : Le Meilleur des Mondes S.A.R.L. - Administration - Horloge parlante : 2016-11-28 01:28:05