Hong Kong : Clim city bonus stage

23 juil 2009
CaptainWeb
dans: Découverte

En bonus de l’article précédent, voici une petite série de photos illustrant le sujet. Vous noterez les blocs d’immeubles d’habitation en construction, un gros plan sur les bambous servant à faire les échafaudages, ou encore les pubs géantes qui n’ont rien à envier à celle de Times Square. Pour faire défiler les photos, cliquez sur les flèches à gauche ou droite des photos.

hongkong1

Dans l’ordre d’apparition : la fameuse skyline de Hong Kong Island (ci-dessus), 4 immeubles en construction à Tai Wai, une vue en plus gros plan d’un building en construction, un zoom sur la base d’un échafaudage en bambou, un quartier résidentiel vu la nuit, une rue de Mong Kok le soir (quartier connu entre autre pour ses boutiques informatiques et ses marchés), Lady Market royaume de la contrefaçon, encore Mong Kok et ses panneaux de pub géants et pour finir une dernière vue du quartier dans une rue servant de terminus aux minibus qui sillonnent la ville.

Crédits photos : @captainweb (c’est moi), excepté pour la photo 1 (by Cblee), la photo 3 (by Biwook) et la 5 (by DCMaster). Un grand merci à eux pour avoir mit leurs photos sous licence Créative Commons.

Hong Kong #2: Clim city

23 juil 2009
CaptainWeb
dans: Découverte

hongkong-climatisationDes la sortie de l’avion à Hong Kong, impossible de se tromper, on a bien changé d’hémisphère. Au cas où vous auriez perdu la mémoire durant le voyage, la température infernale et ses 70% d’humidité dans l’air devrait vous le rappeler rapidement. Si comme moi, vous êtes habitués au temps de chiottes français, préparez vous à un choc thermique conséquent, surtout si vous vous rendez à Hong Kong en été. Seul avantage climatique des mois de Juillet et Aout, vous vous prendrez régulièrement des typhons dans la gueule pour vous rafraichir les idées.

Un truc à savoir concernant Hong Kong, c’est que ses habitants ne font pas les choses à moitié. Tout y est plus grand, plus gros que dans n’importe quel autre endroit, et spécialement :

  • les immeubles
  • les centres commerciaux
  • les panneaux publicitaires
  • les cafards

La taille monstrueuse des bâtiments et l’hyper utilisation de la climatisation devraient surement être les premières choses que vous remarquerez à votre arrivée. Préparez vous à passer sans arrêt de locaux climatisés à 20° à des températures extérieures de plus de 30° (à l’ombre). Si le geek admirera cette brillante maitrise de la technologie destinée à contrecarrer la chaleur intenable, 95% des voyageurs se retrouveront avec la gorge en feu au bout de trois jours. Rassurez vous, les locaux ont l’habitude et ne s’étonneront pas de vous entendre parler comme un survivant du cancer de la langue. Et n’espérez pas trouver un lieu fermé sans climatisation à Hong Kong, de la vieille guimbarde (chose rare) à l’appartement le plus modeste, elle est présente absolument partout. C’est bien simple, avant même de poser les chiottes dans un immeuble en construction, la clim est déjà installée et en fonctionnement.

D’ailleurs, puisque l’on en parle, voici l’occasion de toucher deux mots de l’une des activités préférées des habitants de la ville : le béton, la brique, le mortier, ou plus généralement, tout ce qui touche au bâtiment. Car Hong Kong est une sorte de Sim City grandeur nature, ou l’objectif est de construire le plus haut possible en un minimum de temps. Pour y parvenir, pas de technologies du futur, mais de simples échafaudages en bambous qui s’étendent sur 50 étages et une armée d’ouvriers n’ayant pas peur du vide.

Et comme construire un seul immeuble, ce n’est pas vraiment rentable, ce sont des pâtés de maison complets voir des quartiers entiers qui sont érigés en quelques mois, stations de métro, routes et centre commerciaux compris. Si comme le Captain vous débarquez par hasard au milieu de l’un de ces quartiers quasi-finis mais encore inhabités, vous ressentirez sans doute quelques minutes, cette étrange impression d’être un sim perdu au milieu d’une partie sur le point de se barrer en couille.

Hong Kong #1: Nerd Force One

18 juil 2009
CaptainWeb
dans: Découverte

3636_on_board_swiss_air_linesMes trois lecteurs qui ne sont pas en train de se faire bronzer les testicules sur une plage doivent le savoir, le Captain est en vacances pour quelques jours à Hong Kong. Ça tombe plutôt bien, car comme destination de Geek, on peut difficilement faire mieux (a part sans doute le Japon et l’étoile noire, mais un des deux aurait été détruit par le feu nucléaire à ce que l’on raconte). Je vais donc essayer de vous faire quelques billets sur le sujet, depuis l’épopée infernale pour arriver à Hong Kong jusqu’à la visite des bas fonds high tech de la ville.

Histoire de faire les choses dans l’ordre, commençons par le voyage. Hong Kong est situé à environ 9500 kilomètres de la France. C’est pas encore la Nouvelle Zélande, mais ca représente quand même un putain de chemin à se farcir. Pour vous y rendre, le bateau, le vélo et la chevauchée à dos de poneys étant difficilement envisageables de nos jours, vous serez probablement obligés de vous farcir l’avion. Un vrai plaisir si, comme moi, vous adorez passer 12 heures de suite dans l’un de ces engins de mort, compressés comme des sardines en classe économique avec des baleines asthmatiques comme voisin de siège. Marco Polo ne connaissait pas sa chance, je vous le dis.

Si les geeks disposant d’une fortune personnelle prendront des vols directs depuis Paris (Cathay Pacific ou Air France), les plus fauchés d’entre vous préfèreront choisir un vol avec escale afin d’économiser quelques euros. En se débrouillant bien, on peut trouver un aller-retour Paris-Hong Kong à moins de 400€ avec Qatar Airways, et c’est autant de pognon économisé que vous pourrez réinvestir utilement dans des saloperies high tech et des contrefaçons en plastique de rolex. Les aventuriers du first-price pourront même tenter Aeroflot, mais parait qu’il faut pédaler pour faire décoller l’avion. Pour ma part, je m’y suis cette année pris à la dernière minute et du coup j’ai eu droit à la combo billet trop cher + escale en Europe + 12 heures d’avion de suite dans ma face malgré tout. Lot de consolation, j’ai trouvé un Burger King à l’aéroport de Zurich ou était mon escale, ce qui me ferait presque oublier la demi journée suivante passée dans un appareil rempli de Suisses-Allemands et de Honk Kongaises hystériques.

Le truc quand tu dois passer autant de temps dans un cylindre en métal merdique à 10 kilomètres au dessus du sol c’est de bien s’équiper. Vu que les pipes à crack ne sont pas autorisées en cabine, le meilleur moyen pour faire passer le temps reste encore de profiter des derniers raffinements de la haute technologie.Pour cela, ne comptez pas trop sur le système de divertissement embarqué qui a du être programmé sur M05 dans les années 80. Entre les reboots incompréhensibles, la qualité immonde du son et des écrans de 9″ dont le contraste est a peine digne de celui des distributeurs de billets de la BNP, il y a de quoi se tirer une balle.

Mes voisins de cabines semblaient d’ailleurs être du même avis vu le tas de bordel qui encombrait leurs tablettes. Ipod par dizaines, netbooks, lecteurs de DVD portables, PSP, DS et j’en passe, ce n’était plus un A330 de Swiss Air mais Nerd Force One, l’arme ultime pour filer le cancer à haute altitude. Pour peu que l’intégralité du bordel soit branché en même temps, l’avion a de bonne chance de se transformer en micro-onde géant. Ne cherchez plus à résoudre le mystère du vol AF447, le Captain a résolu le mystère.

Prochain épisode : Clim City (si je survie à Molave, le typhon relou qui a bien l’intention de ruiner mes tentatives de shopping High Tech).

L'heure du départ

15 juil 2009
CaptainWeb
dans: Le navire

Hong-Kong-by-webC’est l’heure pour le Captain de prendre une retraite bien méritée à l’autre bout du monde! A moi les vacances dans un paradis terrestre ou la population compte 10 personnes par mètre carré et ou la pollution vous fait cracher vos poumons cinq minutes après votre arrivée.

Pour résumer, me voila parti pour Hong Kong jusqu’à la fin du mois! On se donne donc rendez-vous début aout, sauf bien sur si mon vol s’écrase, ce qui est très possible selon mon horoscope et mes potes défoncés au crack qui réparent les airbus à roissy.

Soyez sage pendant ce temps la, je garde un oeil sur les commentaires bande de salopards…

Revue de Web du vendredi 10 juillet 2009 [117]

10 juil 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

jolicloudQui n’a pas entendu, lors d’un repas de famille un peu trop arrosé, le beauf de service ressortir le fameux dicton populaire selon lequel «rien ne vaut une bonne guerre pour relancer l’économie ». Je ne sais pas si dans la vie réelle le fait d’envoyer deux bandes de connards s’ouvrir le ventre à la baïonnette est vraiment porteur de bienfaits, mais dans le secteur informatique ce genre de conflits s’avère souvent plutôt positif pour le consommateur. Si je vous parle de ça c’est qu’un nouveau front s’est ouvert cette semaine dans la guerre sans merci que se livre Microsoft et Google.

Le moteur de recherche envahissant vient en effet de lancer un nouveau parpaing sur le petit orteil de son concurrent en annonçant la sortie en 2010 de Chrome OS, un nouveau système d’exploitation spécifiquement destiné aux Netbooks. Si l’arrivée de big G sur le marché des OS pour mini portable était attendue, l’utilisation d’un système basé sur le navigateur chrome reste par contre une véritable surprise. La logique aurait en effet voulu que le système Android, déjà développé par Google pour les téléphones mobiles, soit privilégié. La solution technique retenue (utiliser le moteur de chrome comme interface du système, le tout sur un noyau linux) a également de quoi laisser perplexe les observateurs.

Connaissant Google, cette annonce qui semble étrange au premier abord cache probablement quelques obscurs desseins destinés à fourrer des carottes dans le cul de son concurrent. La gratuité du produit pourrait à elle seule mettre sérieusement Microsoft dans la merde vu que celui-ci continue de faire payer aux fabricants le vénérable ancêtre Windows XP au prix fort.

Pour le commun des mortels par contre, cette nouvelle guerre qui s’annonce sanglante entre Google et Microsoft, à défaut de relancer l’économie, pourrait bien provoquer une baisse du tarif des netbooks. C’est d’autant plus intéressant que de nouveaux acteurs comme Jolicloud (qui vient de lever quelques lingots d’or) ont bien l’intention d’enfoncer la porte du secteur à grand coups de pompes.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.

PS: je sais que vous avez cliquez sur la photo de Manaudou bande de pervers!

Revue de Web du mardi 7 juillet 2009 [116]

7 juil 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

twitter-iphone-bin-googleYoupi, c’est le mois de juillet. Vive les vacances de chiotte au camping de Trou-sur-mer, le soleil qui te crame la peau au 3éme degré et les MST offertes par ta voisine de table lors de la soirée merguez. Rassurez-vous, le Captain pouvant difficilement survivre sans connexion haut-débit, il restera quand à lui devant son écran à surveiller le net. Bon, moins qu’en temps normal certes, car les vacances c’est un moment sacré et surtout une très bonne excuse pour glander quelques semaines. Ne comptez donc pas trop sur des revues de Web quotidienne jusqu’à la rentrée, d’autant plus que je suis en train de réunir une bonne équipe de bras cassés pour un nouveau projet qui devrait aboutir dans les prochaines semaines.

En attendant le lancement du machin secret, parlons un peu de Twitter puisqu’une fois de plus, le service (dont le nom rentre d’ailleurs pour la première fois dans un dictionnaire) fait les gros titres de 95% des sites hightech. Sujet principal de la grande majorité de ces articles, la course qui fait rage entre Google et Bing pour savoir lequel des deux moteurs intégrera le mieux Twitter dans ses résultats de recherche. Alors que Bing parie sur la mise en avant des messages des «personnalités » inscrites sur le service, Google louche plutôt sur le coté « agence de presse communautaire» et  souhaite intégrer les twitt d’actualités les plus populaires à Google Actu. Si la direction prise par Microsoft semble sans danger, la volonté de Google d’intégrer Twitter à son service d’actualités est nettement plus audacieuse vu la fiabilité pour le moins suspecte de certaines informations.

C’est en tous cas deux façons de faire radicalement différentes qui laissent présager du mouvement autour de Twitter dans les prochaines semaines. Reste maintenant à voir si ces nouvelles fonctions plairont à certaines dictatures comme la Chine ou l’Iran qui essayent par tous les moyens de bloquer le service à leurs citoyens. Entre les moteurs de recherche, les téléphones portables, les proxys et même les extensions wow, on peut parier que les gouvernements en question ne sont pas prêts d’y arriver.

En vrac :

  • Michael Jackson est mort mais heureusement, il ne s’est pas fait enterrer avec sa salle d’arcade comme l’auraient fait certains pharaons d’Egypte. Du coup, on peut visiter ce temple du geek en 360° et même acheter quelque unes des pièces en question puisque tout le bordel est mis aux enchères (ou a déjà été vendu, d’ailleurs si quelqu’un a l’info, laissez la dans les coms, je n’ai pas le courage de chercher  bordel).
  • Le baromètre Greenpeace du mois de juillet vient de sortir et note une fois de plus tous les constructeurs de saloperies électroniques du point de vue écologique. Ce n’est pas brillant, mais entre la survie de l’ours blanc et un nouvel iPhone 20% plus rapide, le choix est vite fait. La loi du plus fort est toujours la meilleure comme le disait Lelay.
  • La fin du monde n’attendra finalement pas 2012 puisque la télé sur iPhone débarque chez Bouygues dès aujourd’hui. D’après mes calculs, cette nouvelle application démoniaque devrait provoquer la mort d’une grande partie de la population, trop occupée à se muscler le cerveau devant tf1 au lieu de regarder en traversant la rue.
  • Facebook gagnerait 500 millions de dollars en 2009. Cela peut sembler beaucoup, mais c’est finalement pas grand chose comparé aux dépenses annuelles de la société. La recherche d’un business model sérieux reste donc toujours d’actualité, comme par exemple la revente d’informations secrètes sur les membres du MI6 aux services secrets chinois.
  • En temps de crise et il est de bon ton de faire des économies dans tous les secteurs. Dans l’armée française, la solution est toute trouvée : on privatisera les satellites militaires de communication. Le Captain attend avec impatience la prochaine étape qui devrait consister en une privatisation de la police puis du gouvernement au grand complet.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.

Revue de Web du vendredi 3 juillet 2009 [115]

3 juil 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

escort-girl-wow-world-of-warcraftVous cherchez un secteur qui vous permette de ramasser du cash rapidement sur Internet? Suivez les conseils du Captain et lancez-vous dans le business de l’eSex. Pour peu que vous connaissiez de jeunes filles prêtes à tout pour quelques centaines d’euros et que vous n’ayez aucune morale, vous devriez vite devenir millionnaires. C’est d’ailleurs à se demander pourquoi des milliers de chinois se crevaient le cul 20h par jour à farmer de l’or sur Warcraft avant que leur gouvernement ne décide d’endiguer cette activité hautement immorale. Bon certes, monter un site de boule est également interdit en Chine, voir punissable de mort…

Si je vous parle de cul, c’est tout simplement car l’un des plus gros réseaux d’Escort du net vient d’être démantelé, et que les chiffres donnés par la police à cette occasion laissent rêveur. Imaginez, le site incriminé qui servait de tête de pont au réseau recensait 1700 femmes et hommes, et chacun d’entre eux payait aux proxénètes virtuels plusieurs centaine d’euros par mois pour y être référencé. On est loin du prix de l’abonnement meetic.

Au total, le chiffre d’affaire de la maison de passe numérique se serait élevé à plus de 3 millions d’euros par mois…  Vu que les couts de fonctionnement ne devaient pas être énormes (les salaires des hommes de main yougoslaves et des webmasters roumains sont très raisonnables), on est sans doute encore loin de la vérité en tablant sur 15 millions d’euros de bénéfice par an.

Non mais rendez-vous compte : quinze fucking millions d’euros par an! Dans la même période, Youtube perdrait au moins 174 millions de dollars. C’est aussi 5 fois le prix de Pirate Bay et deux fois plus que le premier bénéfice opérationnel que devrait dégager CDiscount cette année après dix ans d’existence.

C’est un signe les amis, même si le secteur high-tech est censé repartir fin 2009, plutôt que d’investir dans les chaines TV pour Geek ou dans la fabrication de clé USB d’un téraoctet en titane, lancez-vous dans le site de boule et la prostitution numérique. C’est Interpol qui vous le dit : y’a des millions d’euros à se faire (et peut-être quelques années de prison pour les moins discrets).

En vrac pour cette reprise des revues de web après quelques jours de code noir :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

Parlons Podcast

1 juil 2009
CaptainWeb
dans: Loisirs de nerds

podcastSi tous les internautes sont désormais habitués à consommer de la vidéo et de la musique en ligne grâce à Youtube, DailyMotion, Deezer ou Megaporn, il est assez étonnant de constater que les Podcasts restent le plus souvent inconnus du grand public. Nombre d’entre eux représentent pourtant une source d’information de qualité, qu’il s’agisse de podcasts amateurs ou de rediffusions d’émissions de radio nationales.

Mais revenons en aux bases pour mes lecteurs les moins avertis (peu nombreux certes puisque ce blog est un repère de nerds). Qu’est ce qu’un podcast? Si l’on se fie à l’article de la Wikipédia consacrée au sujet , le podcasting (aussi appelé de la « baladodiffusion » ah ah ah) est est un moyen de diffusion de fichiers (audio, vidéo ou autres) sur Internet. Pour simplifier, disons qu’il s’agit principalement d’émissions radiophonique ou vidéo téléchargeables (généralement au format MP3 pour l’audio), et généralement destinés à être écouté sur votre baladeur numérique pendant vos trop longs trajets dans les wagons à bestiaux de la RATP.

Étant un grand consommateur de podcast, je me suis dit qu’il serait intéressant de partager avec vous quelque unes de mes émissions préférés avec en bonus une sélection d’épisodes lisibles immédiatement.

2000 ans d’histoire | France Inter
Présenté par Patrice Gélinet cette émission est proposé en podcast sur le site de France Inter ou directement sur iTunes durant 30 jours (de façon plus ou moins aléatoire). Au programme de chaque numéro, l’étude d’une période ou un d’un évènement historique en compagnie d’un historien spécialiste du sujet. Vraiment excellent la plupart du temps pour peu que l’on s’intéresse un peu à l’histoire.

  • Le café (essentiel pour tout geek souhaitant briller en société)
  • La comédie française
  • Les ordures
  • La tour Eiffel

Les podcasts de GameBlog | Gameblog.fr
Chaque semaine l’équipe de gameblog.fr présente l’actualité du jeu vidéo ou discute autour de thèmes aussi fondamentaux que « jouer sur PC en 2009″ ou « la saga de la Game Boy ». Beaucoup d’entre vous s’en tapent probablement les couilles, mais pour les amateurs de jeux vidéos c’est le podcast à ne pas rater, d’autant plus que l’équipe au micro est probablement l’une des plus drôles que l’on trouve sur le net.

  • Le bilan du mois de juin 2009
  • Les grandes sagas oubliées (Roger Wilco inside!)
  • La saga de la Super Nintendo
  • Les consoles de la loose

Le Rendez-vous Tech | frenchspin.com
L’un des podcast du spécialiste français du genre : Patrick Beja. Sans surprises vu le titre, vous y entendrez parler d’iPhone, de Google, de Twitter et de Facebook. Si vous ne vous déplacez pas sans sept kilos de saloperies informatique sur vous, c’est LE podcast à ne pas louper, surtout depuis la disparition de « paroles de blog » tenu par Eric de Presse-citron.

  • Episode 11 : Je suis pour le bon sens, monsieur!
  • Episode 10 : iPhoneE3Wave
  • Episode 09 : Apple: c’est vrai, c’est beau

Avec ça vous devriez perdre quelques heures de votre vie et devenir encore un peu plus associal, ne me remerciez pas surtout…

Revue de Web du lundi 29 juin 2009 [114]

29 juin 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

iphone-porn-sex-hottest-girlPar nature, Internet est le genre d’entité difficilement contrôlable. C’est l’une des conséquences de sa conception décentralisée dont l’objectif de l’époque était de voir le réseau survivre à une attaque nucléaire globale.  Hasard de l’informatique, cette origine lointaine fait qu’aujourd’hui, même avec la moitié de la planète atomisée, il sera toujours possible d’acheter des balais à chiottes d’occasion sur eBay.

Si un autre élément rend le réseau particulièrement bordelique, c’est bien la multiplicité de formats, de langages, de normes et surtout de connards qui le composent. Du coup, quand quelque chose d’inhabituel arrive, il suffit de peu de choses pour que les algorithmes de nos services préférés deviennent paranoïaques et commencent à virer la moitié de leurs utilisateurs à grand coups de pieds au cul. C’est ce qui est arrivé à Google Actu jeudi dernier quand le moteur a considéré que l’afflux soudain de millions de requêtes sur Michael Jackson avait plus de chance de provenir d’une attaque pirate que cardiaque. Persuadé de se protéger contre des bandits de grand chemin numérique, le moteur s’est alors empressé de bloquer des milliers d’utilisateurs. Les chanceux qui arrivaient malgré tout à obtenir quelques informations avaient quant à eux le droit à de belles pub AdSense leur proposant d’obtenir la liste des pervers sexuels habitant à proximité.

Cela dit, il n’y a pas forcément besoin d’événements extraordinaires pour se retrouver nez à nez avec des bugs qui feraient s’arracher les yeux à de nombreux programmeurs. Les utilisateurs des différents sites de la SNCF le savent bien. Le dernier en date qui génère des cartes de France pour le moins aléatoires prouve bien que même des applications programmées à l’origine pour un appareil aussi robuste que le minitel ne sont pas parfaites…

En vrac pour ces derniers jours :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à je ne sais quand vu que je rebascule en code noir pour quelques jours.

Revue de Web du jeudi 25 juin 2009 [113]

25 juin 2009
CaptainWeb
dans: Revues de web

michael-jackson-death-mortC’est probablement la Breaking News de l’année : à l’instant même où je commence à écrire cette revue de web  j’apprends par Twitter que Michael Jackson a rejoint en moonwalk la morgue de l’hôpital universitaire de Los Angeles. Aussitôt, et comme c’était à prévoir, un déluge de messages et d’informations pas forcément de bon gout a commencé à inonder le Web, au point d’ailleurs de faire planter quelques sites qui n’avaient pas anticipé un tel événement pour aujourd’hui. Faut dire que ce n’est pas tous les jours qu’on voit disparaitre une star de cet acabit, adulé pour son talent par la moitié de la planète mais également symbole de prospérité pour de nombreux cabinets d’avocats.

Tout ce bordel me fait d’ailleurs penser que l’on devrait créer une « Echelle de Twitter », qui comme son équivalent sismique pourrait quantifier l’importance d’un événement en fonction de sa vitesse de propagation sur le réseau de micro-blogging. Si un tel outil existait, on pourrait ainsi prouver scientifiquement qu’une révolution au Moyen-Orient ou le crash d’un airbus sur l’Hudson River ne pèsent pas grand-chose comparé à la mort d’une star de la musique comme Michael Jackson.

Les iraniens qui essayent désespérément de faire parler de leur cause malgré la mort du roi de la pop s’en sont déjà rendus compte. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ils ne pourront bientôt plus se consoler en téléchargeant la discographie complète de Michael sur RapidShare étant donné que le service vient d’être condamné à filtrer ses contenus. Y’a des jours comme ça…

En vrac :

  • Ray Bradbury a beau être un auteur de grand talent, voire même visionnaire quant à sa vision du futur développée dans Fahrenheit 451, il semble avoir un peu de mal avec les nouvelles technologies. On lui pardonne, moi aussi j’ai souvent souhaité qu’Internet aille au diable après une défaite cuisante sur Counter Strike.
  • Camarades déconneurs de toute la France, marquez d’une pierre blanche le dimanche 5 juillet prochain puisqu’une énorme Flashmob organisée par Yahoo devrait avoir lieu à Paris. Comme quoi il reste encore trop de temps libre aux équipes de Yahoo qui sont pourtant censé réorganiser toutes les marques de la société.
  • C’est une grande nouvelle pour le portefeuille de Steve Jobs et l’industrie du divertissement pour adulte : l’iPhone va enfin accepter des contenus plus subversifs que des agendas en 3D ou des clones de Tetris. Préparez vous a croiser des mecs en train de se branler dans les transports en commun, leur iPhone à la main.
  • Si en bon Geek vous adorez les films de zombies, la sortie prochaine du film Zombieland devrait vous donner quelques grands moments de bonheur. A priori Michael Jackson ne jouera pas dedans, mais vu les dettes qu’il laisse derrière lui, allez savoir de ce dont ses héritiers sont capables.

Tout est dit ou presque pour cette revue spécial nécrologie, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain.



le blog high tech du capitaine

Bienvenue moussaillon sur le blog high tech le plus scandaleux du Web français! Un blog qui ne respecte rien et te tient informé de l'actualité technologique à grands coups de poneys défoncés au crack et de putes unijambistes.

Attention, entre les articles, notre podcast hebdomadaire et autres conneries la perte de temps est garantie à 100%...

Flux RSS des articles Le compte Twitter du Captain

le podcast

l'apéro du Captain, c'est une émission live tous les mardis dès 23h ou en download sur iTunes et notre blog.


stickers geek

Les copains de l'apéro



Copyright © 2009 - CaptainWeb.net - Ce bordel utilise WordPress | Design basé sur Dilectio Theme (Design Disease) mais j'ai fait tellement de changements dessus que ça n'a plus grand chose à voir - Directeur de publication : Siegfried Thouvenot - Hébergement & moyens techniques : Le Meilleur des Mondes S.A.R.L. - Administration - Horloge parlante : 2014-10-29 11:02:10