Archive

Archives pour la catégorie ‘Revues de web’

Revue de Web du mardi 19 mai 2009 [97]

19/05/2009

lolcatzEn attendant de voir si le conseil constitutionnel va se torcher le cul avec le recours contre la loi Création et Internet qui sera déposé cette après midi, revenons en un peu aux grands classiques de l’actualité High Tech : les sorties logicielles.

Commençons avec le gros poids lourd de la fin d’année, Windows 7, qui devrait finalement sortir le 15 octobre prochain. La nouvelle monture du système d’exploitation préféré des virus n’apportera pas que des améliorations techniques puisque l’on vient d’apprendre que le prix serait également upgradé par rapport à celui de Vista. Une bonne nouvelle en période de crise économique qui devrait finir de convaincre les administrations de passer sur des systèmes libres et bien austères. Personnellement je suis pour l’installation de Linux Red Hat avec Netscape, le genre de système qui plante systématiquement à chaque fois qu’un utilisateur essaye de lancer Facebook au lieu de bosser. Bon, c’est sur que coté interface, Open Office n’est pas aussi léché que le futur Office 2010, mais comme ce n’est pas moi qui l’utilise, je m’en tape un peu…

Du coté des logiciels libre, Mozilla se prépare également à sortir une nouvelle version de son navigateur vedette. La version 3.5 de Firefox, prévu pour début juin apportera quelques nouveautés intéressantes dont un nouveau moteur JavaScript plus puissant, le support de nouveaux éléments HTML 5 et un système de navigation privé à la Google Chrome pour surfer incognitos sur vos sites préférés (ceux où des poneys se font fister en vidéo). A cette occasion, le logo au renard devrait lui aussi recevoir un petit ravalement, souci du détail oblige.

Enfin, pour en terminer avec cette revue de Web, un petit mot de Napster qui fait son grand retour d’entre les morts sous la forme d’un service payant d’écoute de musique en streaming. Vu que Spotify , entre autre, fait  la même chose en dix fois mieux et gratuitement, la descente aux enfers de Napster devrait continuer tranquillement encore quelques années…

En vrac et en bordel:

  • Quand EMI Music commence à un peu trop casser les couilles de ses artistes, ceux-ci en viennent à mettre en vente un CD Vierge en incitant les acheteurs à trouver par eux même la musique sur Internet. Brillant…
  • C’est scientifique, en 2012, notre planète comptera cinq fois plus d’informations numériques qu’aujourd’hui. Le petit doigt du Captain lui dit que ce tas de merde numérique sera principalement constitué de films de boules, de scams africains et de fichiers Powerpoint stupides.
  • Les enfants sont des ennemis naturels d’Internet. Ainsi, saviez vous que les réseaux Wifi sont perturbés par les talkies walkies utilisés par les parents pour entendre si leurs gosses chialent dans la pièce d’à coté ? Une honte qui sera heureusement punie par les mutations génétiques que provoqueront les connexions sans-fil chez ces chiards dans les années à venir.
  • Si vous utilisez Twitter et que vous vous réjouissez des 2000 personnes qui vous suivent, il est temps de mettre votre fierté au placard et de rencontrer @Sockington, le chat aux 500000 followers.
  • Lancé par amha.fr, la Geek Map est une carte collaborative pour les Geeks recensant toutes les lieux indispensables à notre étrange espèce. Cette excellente initiative m’a du coup bien donné envie de lancer une CaptainMap recensant tous les bars à putes et les Sexshops de la capitale.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.

Revues de web , , , ,

Revue de Web du lundi 18 mai 2009 [96]

18/05/2009

duke-nukem-3d-on-xbox-live-arcade-more-than-a-dream-2Je ne sais pas si c’est la faute du Weekend ou celle du monumental retard de la dernière revue de Web, mais je n’ai pas beaucoup d’infos à vous filer en ce lundi matin. Si c’est aussi calme le reste de la semaine, la centième revue prévue pour ce vendredi risque bien de faire trois lignes en tout et pour tout, dernières rumeurs sur l’iPhone comprises. Bah, au besoin je comblerais avec des photos de cul ou des recettes de cuisine, ce qui devrait m’assurer de nouveaux lecteurs chez les pervers et les ménagères de moins de 50 ans.

En attendant d’en arriver la, revenons un peu sur l’une des grosses actus de ces derniers jours : la fermeture du studio de jeux vidéos 3D Realms. Alors qu’il est désormais certain que l’équipe responsable du désastre « Duke Nukem Forever » a bien fait ses cartons, la bataille pour récupérer les restes de l’ancêtre semble enfin lancée. Dans cette guerre qui s’annonce épique, l’éditeur Take Two vient de frapper le premier coup en déposant une plainte contre 3D Realms pour rupture de contrat.

Cette plainte porterait sur une somme de douze millions de dollars que le plaignant aurait balancé au studio pour pouvoir enfin terminer la suite de son jeu vedette. A défaut de voir la somme revenir sur son compte en banque, on peut deviner que Take Two cherche sans doute à mettre la main sur la juteuse, bien que maudite, licence Duke Nukem. Ce n’est pas gagné  étant donné que chez 3D Realms (ou tout du moins ce qu’il en reste), on affirme n’avoir jamais reçu une telle somme, et qu’on indique, en conséquence, où Take Two peut se fourrer sa plainte (soit assez profondément dans le système digestif).

Vu le nombre d’investisseurs qui ont filé de la thune aux champions du VaporWare, le tribunal en charge de l’affaire risque fort de faire des heures supplémentaires dans les années à venir.

Le vrac du lundi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez maintenant retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web #97 ! (J-4 avant la centième quand même)

Revues de web , , , ,

Revue de Web du vendredi 15 mai 2009 [95]

15/05/2009

baby-baby-babyToutes les agences de com’ et autres spécialistes à 2 balles travaillant dans le domaine du marketing vous le diront, faire le buzz est devenu l’objectif à atteindre pour les campagne de pub sur Internet. Derrière ce terme étrange, souvent inconnu des gens ayant encore une vie sociale, se cache le Saint Graal du Web pour toute marque désirant faire parler d’elle ou de son dernier produit à la con.

Le principe est simple puisqu’il repose sur l’utilisation du bouche à oreille pour diffuser de façon virale un message auprès du plus grand nombre de pigeons personnes possible. L’humanité étant ce qu’elle est, il s’agit souvent de vendre de la merde en utilisant des vidéos avec un fort taux de paires de fesses.

Un bon exemple de Buzz qui circule ces jours ci, c’est la vidéo du groupe « Make the girl dance ». Le clip est en effet un classique du genre avec ses trois putes anorexiques qui font de l’exhib en plein milieu de paris sur une musique de chiottes. Si le bordel n’a rien de fantastique a première vue, c’est pourtant un énorme succès avec déjà plus de deux millions de visualisations sur dailymotion au moment où j’écris cette revue. Comme quoi le cul ça paye toujours, surtout avec un budget de crevard. De quoi bien dégouter des boites comme Telnic qui claquent des brouettes de billets pour des pubs classes avec de vrais acteurs.

En vrac :

  • Le verdict du procès contre TPB risquant fort de se voir annuler très prochainement, les ayant droits ont fait saisir les comptes bancaires des accusés par la justice suédoise avant qu’il ne soit trop tard. Sage décision au moment ou de nouvelles informations sur les étranges relations du juge avec les plaignants sont révélées.
  • Si vous n’avez pas peur du ridicule et que vous possédez une fortune personnelle investissez vite dans cette impressionnante combinaison d’Iron Man faites à la main par un Internaute. Le jour ou les cons seront mis sur orbite vous pourrez même voler avec…
  • La mauvaise série continue pour Google qui a été inaccessible une partie de l’après-midi de ce vendredi pour de nombreux utilisateurs. Selon les informations exclusives du Captain, le coupable aurait été condamné par la direction à faire ses recherches Web sur yahoo durant six mois.
  • En dix ans de surf sur Internet, j’en ai vu des concepts à la con condamnant l’entreprise l’ayant imaginé une mort rapide et douloureuse. Si je devais en faire un classement, je pense que le business modèle de Beezik arriverait largement dans le top 10, pas loin de l’opérateur qui voulait imposer 30 secondes de pubs avant chaque appel téléphonique en échange d’une ristourne.
  • Même si  notre planète finissait par épuiser toutes les réserves de pétrole, Google pourrait continuer à mettre à jour Street View grâce à ses superbes tricycles high-tech. Ces merveilles sont totalement écologiques, puisque le seul carburant nécessaire est le kilo de produit dopant que doit ingurgiter le conducteur pour pouvoir déplacer l’engin.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.

Revues de web , , ,

Revue de Web du jeudi 14 mai 2009 [94]

14/05/2009

sugar-stakeBon, ok, je ne suis pas vraiment le blogueur le plus ponctuel qu’on puisse trouver sur le net francophone. Je suis bien obligé de l’admettre vu que cette revue à seize heures de retard. Maintenant, j’ai de bonnes excuses! La principale, c’est que faire de la veille pour nourrir le site du Captain bouffe beaucoup trop de mon précieux temps. C’est autant d’heures que je ne passe pas à écrire des billets ou à visiter des bordels hongrois pratiquant le bondage thaïlandais.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte bande de salopards, mais il en faut des infos pour faire une bonne revue de web à la façon du Captain. Car oui, n’ayons pas peur de le dire, écrire une revue par jour est un travail de titan, même si la recette,  un savant mélange de loi liberticide, de poneys et de licenciements bourrins est désormais bien au point.

Enfin, ça c’est quand il y a de l’info, car des fois mon agrégateur est rempli de vide. C’était un peu le cas ce matin quand j’ai commencé à écrire ce billet… Certes, il y avait bien dans un coin de mon onglet « économie » la nomination de Stéphane Richard chez France Télécom qui venait de tomber. Généralement, c’est le genre de conflit d’intérêts que j’adore traiter, surtout quand une telle nouvelle implique que Free pourrait bien se coller au cul la dernière licence 4G tant attendue. Le problème c’est que ce matin je n’avais pas le temps.

En fait, j’étais tellement occupé que je n’avais même pas le temps de vous faire un petit paragraphe sur les nouveautés de Google Search ou sur la cabale anti-streetview que doit affronter le moteur de recherche en Grèce.

Mais voyez vous, j’avais une bonne raison. J’étais en train de prendre mon café en matant une série à la con…

En vrac, bien baclé et super en retard, donc ne vous attendez pas à de grandes infos :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain qui vu l’heure ou je poste ce billet ne sera pas la avant samedi.

Revues de web , , ,

Revue de Web du mercredi 13 mai 2009 [93]

13/05/2009

piratebay-microsoftVoila, c’est fait, la loi « Création et Internet » a donc été adoptée à une faible majorité par l’assemblée nationale, vote qui a été confirmé par les sénateurs aujourd’hui même. Enfin, par ceux qui n’ont pas boycotté le texte en tout cas. Comme c’est déjà le sujet de conversation principal de la journée sur 90% des blogs high tech et que d’autres en parlent beaucoup mieux que moi, je vais éviter de vous en remettre une couche. A la place, le Captain va plutôt vous faire faire un petit tour chez nos camarades européens.

Au nord, alors que le verdict du procès de TPB risque fort d’être annulé en raison des relations plus que suspectes entre le juge et les mafias industries culturelles, une riposte non-graduée se prépare du coté des accusés. Les flibustiers numériques, bien décidés à ne pas payer un cent, sembleraient en effet réfléchir à une contre-attaque plutôt originale. Celle ci consisterait à noyer le cabinet d’avocat  de l’IFPI sous des tonnes de virements bancaires de 0,13€. Selon leur calcul, un tel flux de petites sommes provoquerait des frais bancaires tellement élevés que les destinataires en seraient finalement de leur poche.

Chez nos amis Rosbeef où les lobbys tentent aussi d’imposer le vote d’un texte équivalent à l’usine à Gaz française, les fournisseurs d’accès à Internet ont choisi de clairement prendre position en indiquant aux requérants l’endroit où ils pouvaient se carrer les déconnexions (indice : cet endroit ne voit pas souvent la lumière du jour). C’est effectivement une démarche plus prudente pour les FAI au moment où l’on commence à voir apparaitre des logiciels iPhone permettant de cracker des clés wifi en quelques minutes.

En vrac et bien bâclé :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du mardi 12 mai 2009 [92]

12/05/2009

tf1-sarkozy-albanel

Pour la plupart d’entre nous, le mardi c’est ravioli. Pour les députés qui ne font décidément rien comme tout le monde, ce sera plutôt Hadopi. L’assemblée se prépare en effet à voter définitivement le projet de loi « Création et Internet ». Vu que le dossier commence à sérieusement puer le fennec, j’imagine que la majorité sera bien contente de se débarrasser enfin du bordel.

Dernier petit problème qui pourrait venir gâcher la fête, l’affaire de cul entre la première chaine et le ministère de la culture n’en finit pas de faire parler d’elle. Petit rappel à destination de ceux qui ne suivraient que le journal de TF1 pour s’informer : l’histoire concerne le licenciement à la hussarde de  Jérôme Bourreau, responsable du pôle innovation Web pour  « acte d’opposition à la stratégie du groupe ». L’acte en question étant un e-mail privé envoyé à son député, puis relayé à la direction de TF1 via le ministère de la culture inutile de dire que le cheminement du courrier a de quoi laisser perplexe. L’opposition déjà bien énervée par deux mois de débats stériles sur Hadopi se préparerait d’ailleurs à  demander une commission d’enquête sur l’affaire.

Au ministère ou l’on se défend de toute connexion politique avec la direction de la première chaine, la première tête est tombée en la personne de l’un des collaborateurs proche de la ministre qui se voit condamné à prendre un mois de vacances. A force de se prendre des pains dans la gueule, Albanel  va peut-être commencer à comprendre qu’à force de remuer la vase on finit les mains pleines de merde.

Pendant ce temps la, NKM, notre secrétaire d’état à l’économie numérique continue d’inaugurer des foires au boudin plutôt que de s’occuper des FAI qui gueulent comme des cochons passant à l’abattoir.

Le vrac du mardi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain, qui sera je l’espere moins en retard que celle-ci.

Revues de web , , ,

Revue de Web du lundi 11 mai 2009 [91]

11/05/2009

duke-nukem-trailer-comingPromis, juré, Twitter n’est pas à vendre. C’est Biz Stone, le cofondateur de la société qui nous l’a affirmé lors d’une interview sur ABC.  La précision était utile au moment ou les rumeurs sur un éventuel rachat du site s’emballent et alors que les prétendants sont aussi nombreux que les mouches autour d’un étron fraichement démoulé.

C’est un fait, de Google à Apple en passant par Yahoo, toutes les boites de la Silicon Valley rêvent de mettre la main sur la poule aux œufs d’or. Pas de chance, les big boss de Twitter, déjà multimillionnaires grâce à la vente de blogger.com il y a de cela quelques années, ont conscience du potentiel de leur dernière création.  Il est vrai que vu le buzz actuel autour du service de microblogging, il serait quand même con de le brader pour quelques millions alors que sa valeur aura sans doute doublé d’ici six mois.

Le moment venu, il ne sera de toutes façons pas bien difficile de trouver un pigeon aux poches pleines pour racheter ce champion des réseaux sociaux. Mon troisième œil me prévient que cette transaction pourrait avoir lieu au début 2010 et que le montant de la transaction sera un million de fois supérieur au contenu de mon livret A.

Un petit mot maintenant de la nouvelle incontournable du week-end : la mort de 3D Realms, le mythique studio de jeux vidéo à l’origine de Wolfenstein 3D.  Au delà de la liquidation de la société, c’est surtout le dernier chapitre de la légende urbaine  « Duke Nukem Forever » qui s’écrit. Pour tous ceux qui suivaient le running gag depuis 1997, c’est un peu une époque qui se termine. Respect quand même à l’équipe du studio qui à réussi l’exploit de survivre pendant 12 ans aux crochets de quelques investisseurs pour un jeu qui ne sortira jamais. Y’en a qui ont du bien se branler les couilles durant tout ce temps.

Petite consolation tout de même, 3D Realms a été assez sympa pour balancer une vidéo toute pouillave de ce qu’aurait du être Duke Nukem Forever. En voyant la gueule du truc, on se dit que finalement, on n’y perd peut-être pas grand-chose…

En vrac et en vitesse :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.

Revues de web , , , , ,

Revue de Web du jeudi 7 mai 2009 [90]

07/05/2009

laptop-pillow-oreiller-portJe sais, je sais, je disais encore hier qu’on ne parlerait plus d’Hadopi ici vu qu’à chaque fois cela se termine par des billets aussi longs que la liste des infractions au code de l’hygiène du restaurant indien au coin de ma rue. Je m’étais vraiment juré de ne plus y toucher et de discuter uniquement de gadgets high-tech à la con et de poneys unijambistes au sexe hypertrophié. Seulement voila… hier soir j’ai eu la mauvaise idée de jeter un coup d’œil au direct de l’assemblée nationale ou il était question du projet de loi « création et Internet ».

En effet, l’amendement 138 (celui qui colle une carotte dans le cul de l’Hadopi) ayant été voté au parlement Européen en début de journée, j’avais osé espérer que nous aurions enfin droit à un débat digne de ce nom. C’était manifestement bien optimiste de ma part. Pour notre ministre de la culture, ce nouveau revers ne remettrait tout simplement pas en cause la légalité de la coupure d’accès à Internet prévu par le projet de loi français. Mais bien sur.

Pour ce qui est des amendements déposés par les détracteurs du projet, leur traitement ne fut qu’une suite sans fin de « défavorable » égrainé des heures durant par Christine Albanel alors que J-F Copé sautait d’un banc de l’UMP à l’autre pour tenir éveillés les députés présents. Pour arriver à en retenir autant aussi tard le soir, j’imagine qu’il devait leur faire entrevoir un sort identique à celui réservé aux employés de TF1 coupables d’avoir des opinions politiques contraire à celles de la chaine.

Tous ceux qui comme le Captain ont eu le malheur de regarder hier soir ce triste spectacle pourront vous confirmer que le terme de « représentation nationale » n’est finalement pas galvaudé. Le taux d’abrutis qui siègent à l’Assemblée semble en effet curieusement identique à celui de la population française…

En vrac maintenant que je suis bien chaud :

Tout est dit ou presque, allez donc glander ailleurs jusqu’à demain, car oui, le Captain vous écrira probablement une revue de web en ce 8 mai, pourtant férié. Merci qui ?

Revues de web , , , ,

Revue de Web du mercredi 6 mai 2009 [89]

06/05/2009

popcap-zombiesAujourd’hui, le Captain a pris la bonne décision de ne pas s’embarquer une fois de plus dans un billet de mille mots. Je vais donc éviter les sujets à forts risques de dérapage, comme le passage de l’Angleterre en mode 1984 ou le dernier épisode du vote de l’Hadopi. Comprenez bien, ce n’est pas que je veuille éviter d’en parler, mais entre la remise en cause de la présomption d’innocence et le filtrage généralisé du réseau, je vais forcément finir par traiter quelqu’un de connard. De façon à respecter l’anonymat de cette personne, je ne dirais donc rien sur Maxime Le Forestier et je vais plutôt me concentrer sur l’actualité High Tech de ces dernières heures.

Parmi les trop nombreuses infos qui ont retenu ma précieuse attention, deux d’entre elles se télescopent de belle façon. En effet, au moment où TF1 annonce une perte opérationnelle de 10 à 15 millions d’euros sur le premier trimestre 2009, Illiad voit son chiffre d’affaire exploser avec plus de 42% d’augmentation.

S’il fallait un symbole de l’importance que prend le net dans l’économie, ces deux chiffres côte à côte pourraient sans doute faire l’affaire. Alors, bien sur, on me dira que la chaine historique se prend de plein fouet la concurrence de la TNT alors que de son coté Free vient de récupérer un bon gros paquet d’abonnés avec le rachat d’Alice. On pourrait aussi parler de la crise économique qui a provoqué une grosse baisse des budgets publicités.

C’est vrai et j’ajouterai même que les deux sociétés ne sont pas comparables en terme de poids ou d’activité. Maintenant, si l’on regarde d’un point de vue plus global, média vs média, cette spectaculaire bite dans le cul que vient de se prendre TF1 ne pourrait-elle pas être interprétée comme le signe avant coureur de profonds changements ?
Le vrac bordélique de ce mercredi :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’a la revue de demain ou d’après demain…

Revues de web , , , ,

Revue de Web du mardi 5 mai 2009 [88]

05/05/2009

mobile2Attention, le Captain a une révélation à faire aux moins branchés d’entre vous : contrairement à ce que l’on pourrait croire, la technologie est bien loin d’être le plus fidèle allié de nos gouvernements.

Prenons la France par exemple. Il y a encore quinze ans, communiquer avec quelqu’un à l’autre bout du globe nécessitait l’utilisation d’une ligne téléphonique aussi sécurisée que le local à poubelle du Flunch de mon quartier. Le courrier électronique ? Réservé à une caste d’initiés que l’on aurait surement pu incarcérer intégralement à Guantanamo (en tassant un peu à grands coups de pelles dans la gueule). Ne parlons même pas de la téléphonie mobile entre la catastrophe du bip bop et les GSM qui tenaient plus du parpaing que de l’appareil portable.

Dans ces conditions, s’exprimer au delà du cercle de poivrots que constituait votre entourage représentait déjà un certain défi. Et pour peu que vous soyez du genre anarchiste relou, il n’était de toutes façons pas bien difficile d’espionner votre ligne France télécom et vos courriers postaux.

Malheureusement pour les renseignements généraux, la technologie va vite et l’allié d’hier est devenu l’ennemi d’aujourd’hui. Ainsi, rien que par chez nous, ce n’est pas moins de 18 millions de connards qui ont actuellement accès à un réseau dont le pentagone n’aurait pas osé rêver il y a encore un quart de siècle. Pire que tout, ces ordures libertaires l’utilisent pour communiquer. Vous l’aurez deviné, c’est tout de suite plus dur à surveiller.

Qu’à cela ne tienne, impossible n’est pas français et comme nous le prouve les dernières nouvelles venus du front, rien ne nous sauvera de l’inefficace marathon du flicage qui est lancé. D’Hadopi à la surveillance de nos SMS jusqu’aux futurs insectes Cyborg, le futur nous promet décidément le meilleur (du pire).

Bon, je me rends compte au moment de la relecture que ce billet par en couille alors, tchic-tchac, un petit vrac spécial fin du monde:

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’a la très en retard revue de demain!

Revues de web , , , ,