Accueil > Concepts, Loisirs de nerds > You gotta fight.

You gotta fight.

sygourneyMes chers compatriotes, c’est avec tristesse que je prends la parole ce soir. Je sais, ça fait une éternité que je ne m’étais pas exprimé ici, et je reviens broyer du noir en votre charmante compagnie, c’est pas très choupi. Mais, comme beaucoup d’entre vous je pense, j’ai découvert ce week-end l’énorme dossier de @mar_lard, intitulé « Sexisme chez les geeks« , et depuis mon coeur saigne. J’ai bien réfléchi, et je me suis dit que le blog du Captain Web était l’endroit idéal pour parler de sexisme et de féminisme ; me voilà donc, armé de mon clavier et de mes pensées pas toujours très structurées…

Avant toute chose, si vous n’avez pas lu le papier en question, allez y. Je sais Kevin, c’est long, très long, y a des mots compliqués parfois, et ça peut énerver. Mais c’est six mois de travail, ça concerne notre société, notre passion, et c’est pas un sujet qu’on peut expédier en 2000 signes. Je vous attends.

C’est bon ? Merci. D’après un rapide sondage de ma timeline Twitter, votre réaction à ce stade devrait être « oui, mais… »

Mais elle met plein de choses très différentes sur le même plan.

Oui, voir dans le même article Gameblog et ses vidéos aguicheuses et CanardPc qui a peut être commis 2 articles à peine maladroits en 272 numéros m’énerve un peu. Je n’ai pas de problème avec Tomb Raider même si les deux papiers de Joystick étaient nauséabonds (ce culte du silicone dans le comparatif de nichons me laisse perplexe). Mais globalement, sur l’ensemble du dossier, vous trouvez vraiment qu’on peut nier le problème ?

Mais elle est super agressive, que ce soit dans son article ou sur Twitter.

Oui, c’est dommage ; c’est peut être aussi à force d’en prendre plein la gueule ; c’est sûrement un des seuls moyens de faire réagir. C’est surtout aussi que l’article se veut un constat, une liste de faits difficilement contestables, et que si débat il doit y avoir ce n’est pas sur la situation mais sur les solutions à y apporter.

Mais c’est pire dans d’autres milieux.

Oui, mais elle parle du milieu qu’elle connait. Et bordel, la communauté geek — même si je déteste ce terme fourre-tout autant que vous : l’ouverture, la curiosité, la créativité, la passion… Si on ne vaut pas mieux que des tocards fans de tunning (désolé Kevin, je suis tolérance, ton amour des néons m’émeut), c’est franchement déprimant.

Mais c’est juste le fruit de quelques connards.

Oui, mais non.
Je me souviens de l’arrivée de Salomette sur Gameblog, qui s’est pris en plein dans les dents le syndrome de la « Fake Geek Girl ». J’en faisais partie, à me dire que si elle n’avait pas été une jolie fille elle n’aurait pas été là.
Je suis informaticien, j’évolue dans un milieu professionnel peuplé essentiellement de mecs, et les insultes misogynes ou homophobes sont quotidiennes. Pour rire bien sûr, et uniquement entre nous, entre potes. Dans la vraie vie nous sommes des gentlemen.
L’apéro du Captain, au fil des épisodes c’est tes potes aussi, et j’ai rarement autant ri à la rubrique de Manox que lorsque monsieur De La Molle était invité.
Mais je suis convaincu que ces attitudes, ces habitudes contribuent à encourager les vrais connards, à dédramatiser des situations qui pourtant le sont, et à créer ce climat de merde.

Le changement c’est maintenant ?

Je ne sais pas.

Pour les jeux vidéos et leur contenu, je ne me fais pas trop de soucis. Bon, on a appris aujourd’hui que Remember Me avait peiné des années à trouver un éditeur, car le personnage principal était une femme, et qu’en plus à un moment de l’histoire elle embrassait son petit ami, ce qui allait vraiment déranger l’adolescent mâle qui jouait. True Story.
Mais la scène indépendante est très active, et propose une belle alternative à la production genrée, ultraviolente et insipide qu’on nous sert depuis des années ; puis le média est jeune, il évolue, lentement mais sûrement.

A titre tout personnel, j’essaierai d’être un peu plus vigilant. De ne pas rire quand, en réfléchissant bien, ce n’est pas vraiment drôle, ou alors pas pour tout le monde. Et de réagir quand quelqu’un dépasse les bornes. J’espère que c’est dans mes cordes.

Je suis curieux de savoir ce que vous pensez de tout ça, vous, fidèles auditeurs de l’ADC, et vous, les 4 gaillards qui nous font mourir de rire toutes les semaines à grand renfort de blagues misogynes (et zoophiles, soyons honnêtes. Et je vous aime, on sait tous que c’est avant tout pour faire hurler Lord Ton Père).
Enfin, je sais bien, vous allez faire comme avec son éminence Post Carbone, me dire que tout ça c’est comme Fukushima ou le réchauffement climatique, en vrai on s’en fout !

Concepts, Loisirs de nerds ,

http://www.wikio.fr
  1. Gatliin
    20/03/2013 à 09:33 | #1

    Hé Captain, sympa l’article. Le changement c’est maintenant? Je ne pense pas. La mentalité des personnes n’évolues pas mais elle se gangrène. Moi aussi je suis dans un milieu « d’homme » étant chauffeur routier. Eux aussi font des blagues misogyne et homophobe en passant par le racisme, par contre je ne suis pas sur qu’ils rigolent toujours. Quand je dit ce que je fait, les 1ere paroles sont souvent « ha ouai ta des posters de gonzesse a poil dans ton camion? » ou « ca marche les putes sur les parking? » Les clichés…Bref je pense a mon avis que ca sois de pire en pire. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup plus d’extrémiste sur tout. Tout le monde doit avoir un avis sur tout et celui ci doit être tranché et non remis en cause. Je ne regarde plus la TV depuis qu’il y a internet, mais il y a autant de violence ici que dans le petit écran, la seul chose c’est qu’ici on peux choisir ce que l’on regarde. Je pense que nous somme en train de nous noyer dans une marrée de connard, sauf que cette marrée la ne fait que monté. BBBLlbblllblbblll

    P.S: T’es sur que ton truc anti robot pour poster l’article, les filles vont arrivé a le passé?

  2. Jack
    20/03/2013 à 13:19 | #2

    Je déplore une attitude très misogyne dans tous les milieux. Mais d’un autre coté l’adc ne s’adresse pas à tous les publics et malheureusement pas à toutes les femmes qui peuvent se sentir blessées par une banalisation de blagues sur les agressions sexuelles et des petites remarques sur la condition générale de la femme. Je suis vic mais c’est vrai que je n’ai pas écouté vos épisodes en entier, ce qui est dommage mais en même temps le vrai problème au final ne vient pas de vous mais de millénaires de machisme.
    C’est bien d’en prendre conscience et que le débat s’ouvre.
    Quand au fait que c’est dans le milieux geek c’est faux. Un geek est passionné, intelligent et ouvert d’esprit. Je connais des milieux où le machisme est plus qu’un art…..
    j’ai apprécié la comparaison avec le tuning.

  3. Dylan_Shinjiki
    20/03/2013 à 15:58 | #3

    Laissez la gueuler, si ça vous plaît, tant mieux (ce n’est pas mon cas.) sinon, tanpis, laissez la gueuler dans le vide.

    Je problème est bel et bien existant et il est important de le résoudre, mais c’est pas avec des propos chocs et à côté de la plaque qu’on va faire réagir la sphère geek.
    Bref, elle soulève un problème bel et bien présent et important, mais pas de la bonne manière.

    Un jour on aura droit à une génération de féministes qui ne respirent pas la connerie à plein nez.
    Un jour…

  4. trohzen
    20/03/2013 à 16:20 | #4

    le sexisme chez les geeks, mon dieu vite il faut nous soigner… non mais oh la , faudrait voir a pas tout confondre.

    On est dans une société sexiste, il existe des communautés plus ou moins open , mais concrètement que cherche t on?
    A supprimer les héroïnes sexy des JV,
    A instaurer la parité dans licenses de JV….
    Il faut qu’on deviennent des Bisounours, des modèles d’égalité hommes femmes ???

    Oui les jeunes geeks sont des obsédés qui passent leur temps a regarder du porn, a harceler la moindre fille dans un MMO, a les regarder de haut parce que les JV c’est pour les couillus.
    Heureusement , quand ils grandissent, ou tâtent une première petite culotte, qu’ils se font prendre une rouste a Mario kart par l’élue de leur coeur, ils deviennent moins cons.

    Le sexisme geek ,c’est une manifestation transitoire de l’adolescence, un reliquat qui peut perdurer à l’age adulte, au même titre que les femmes au volant sont dangereuses etc….. pas de quoi en faire une maladie.

    Le dossier de @mar_lard est très a charge mais il démontre surtout que l’industrie, les medias qui gravitent autour des geeks , n’arrangent rien les choses et amplifient le trait sexiste des jeunes ados prépubères.
    Tout comme le fait de présenter des Top modèles rachitiques pour vendre des fringues/cremes antirides/… aux jeunes filles, on va presenter des bimbos aux jeunes garcons car le sexe fait vendre.
    Alors a qui la faute, et surtout pourquoi ne taper que sur les geeks ?

    au final, ce que j’en penses, bah Bullshit, un article très buzzé parce que parlant des Geek , le sexisme existe mais il est partout, latent , il est le reflet de notre humanité et de la différence entre les hommes et les femmes. Il est facile de cibler les défauts d’une communauté, nos sommes désormais sexistes et de dangereux addicted à la violence a cause des JV.
    la surexposition médiatique des geeks nous fait sombrer dans le politiquement correct, et c’est a mon avis lepîre des choses qui puissent nous arriver.

  5. Thols
    20/03/2013 à 16:59 | #5

    (Déjà, Ripley est particulièrement adaptée en image sur ce post !)

    Etant donné la violence de ce qui y est exposé, je trouve que le ton qu’elle adopte reste encore très franchement courtois…

    Je me sent féministe (UN féministe) et j’essaye de défendre ça dans la vie de tous les jours. J’ai été d’autant plus choqué de découvrir cet article, je n’avais jamais fait attention à ça et je m’en veux maintenant terriblement (même si je n’ai jamais été témoin que de « piques » assez inoffensives, si tant est qu’il en est étant donné le nombre auxquel elles sont généralement exposées).

    L’ADC a (je pense hein :D) toujours clairement respecté sa communauté féminine. Un ton bourru et gras n’est pas forcément apanage masculin (sinon ça serait quand même clairement chiant), et c’est aussi pour ça que vous avez des amies qui vous suivent aussi dans vos délires.

    J’espère que les choses bougerons, même si il faut du temps, quoiqu’il arrive il faudra nécessairement des mecs pour porter aussi cette cause, et je suis bien content que l’ADC en soit, comme quoi on est pas trahis par tous !

    Fier d’être auditeur de l’ADC, nom d’un poney !

  6. Dylan_Shinjiki
    20/03/2013 à 17:04 | #6

    @Thols : Il est évident que l’ADC respecte la communauté féminine et les femmes en général, cependant, il me semble que cet article ne reflète en rien la position « officielle » de l’équipe, mais plutôt celle de cette enflure de moutonrebelle ;) (Le jour ou l’ADC aura une position officielle sur quoi que ce soit… xD)

  7. Xeutrope
    20/03/2013 à 17:12 | #7

    Dylan, elle n’est pas à côté de la plaque, bien au contraire, elle appuie là ou ça fait mal.

    Je vois pas en quoi elle respire la connerie, elle a un peu tendance à la jouer Seek And Destroy, ce que je lui reproche, mais globalement son propos se tient.

    Être féministe ne signifie pas être misandre et ce n’est pas parce qu’elle critique les geeks machos/sexistes qu’elle déteste les geeks.

  8. Yeti
    20/03/2013 à 17:17 | #8

    Comme toujours, très bon papier de Moutonrebelle, merci à toi !
    Que répondre, trohzen a fait une réponse très pertinente que je partage complètement.

    En tant que gamer male, je veux des jeux de combats où les filles sont en bikini, et des MMO où la meilleure armure pour avatar féminin ne recouvre que 5% de celle de l’avatar masculin. Et aussi qu’on remette le skin proviseur de Fiora dans LoL.
    Et je doute qu’en s’attaquant à ces acquis sociaux, on diminue le sexisme chez les gamers, qui est un probleme de tranche d’age et de maturité comme le dit Trohzen.

    Pour être constructif, je propose la même chose pour le cinéma :
    Interdire à Emma Watson de tourner dans un film avant ses 60 ans.
    Et pour la parité, remplacer Bradley Cooper par Dany Boon dans tous les films à venir.

    Mais je doute du résultat…

  9. edhelion
    20/03/2013 à 17:41 | #9

    Les geeks sont des connards comme les autres

  10. bibousiq
    20/03/2013 à 20:33 | #10

    J’ai d’abord lu l’article sur le sexisme avant de venir m’exprimer ici.

    Je trouve que même s’il est long, l’article est fort documenté et riche. Même si on peut penser que le style est violent, il ne faut pas oublier qu’à force d’en entendre des vertes et des pas mûres et d’essayer de réagir gentiment, il arrive un moment où la coupe est pleine quand rien ne change. Et puis, au final, l’auteure se montre-t-elle plus violente que les comportements qu’elle décrit ou bien est-ce le fait qu’elle dise certaines choses sur cette communauté que nous pensions exempte de ce mal qui met mal à l’aise ?

    Je ne pense pas que ce problème soit propre à la communauté geek. Dès le moment où l’on réunit un groupe majoritairement masculin, il y a toujours un moment où l’un des participants va dévier sur ce genre de sujet et comme je le dis souvent, le jeu entre hommes consiste un peu trop souvent à jouer à « qui c’est qui a la plus longue » donc les autres cherchent à surenchérir plus souvent qu’à calmer le jeu.

    La communauté geek n’est qu’une représentation de la population en général. La solution, on la connaît tous, l’éducation dès le plus jeune âge. J’en sais quelque chose.

    En tout cas, j’espère que ce genre d’article poussera la majorité des hommes qui ne cautionnent pas ce genre d’attitude à s’exprimer publiqement en ce sens plutôt qu’à se taire. Car malheureusement, comme dit l’adage, on pense trop souvent que « qui ne dit mot consent ».

  11. Aeon
    20/03/2013 à 20:47 | #11

    moutonrebelle c’est un peu les Inrocks de l’ADC ou le père la morale au choix…

    Il est tellement parti dans son délire féministo-progressisto-liberalo-libertaire qu’il refoule ses propres constations évidentes pour se conformer à la bienpensance.

    Exemple: « Salomette n’est pas du tout une opportuniste qui ne connait rien aux Jeux Vidéo et qui n’a pas du tout été co opté pour sa gueule moins repoussante que la moyenne et pour faire du click, non non et NON! C’est mal de penser ça, MAL! ».

    Désolé, je me suis arrêté là…

  12. Dylan_Shinjiki
    20/03/2013 à 21:36 | #12

    @Xeutrope
    Il est évident qu’elle ne déteste pas les geeks, sinon elle ne se ferait pas chier à ce point.
    Après pour le reste nos avis divergent, mais je ne la taxe en aucun cas d’être une anti-geek, c’est pas ce qui ressort de ses propos en tout cas.
    (Perso je trouve qu’il y a un paquet de merde qui en ressort, mais ça c’est un bien des rares trucs qui me paraissent évidemment pas dirigés uniquement contre les geeks et qui saute aux yeux à la première lecture, personne ne se fait chier à écrire un papier pareil pour un sujet/une communauté qui ne lui tient pas à coeur.)

  13. 20/03/2013 à 22:31 | #13

    @Aeon tu m’avais manqué :)

    Pour Salomette, ce qui m’énerve dans ma réaction c’est de l’avoir jugé sur son genre. Probablement que Gameblog y est aussi pour quelque chose, à avoir mis en avant le truc (une fille qui aime les bits) ; probablement aussi que si elle n’avait pas été une jolie fille elle ne ferait pas la carrière TV qu’elle fait actuellement. N’empêche qu’elle n’est pas moins passionnée / moins pertinente que ses confrères mâles, au contraire, et qu’avoir un à priori par ce que c’est une femme est une réaction que j’aimerai bien ne plus avoir.

    Je me pose pas du tout comme père la morale, je partage un article qui m’a fait prendre conscience plus clairement d’une situation qui me dérange, et je demande leur avis aux quelques lecteurs de ce blog bourru :)

    @trohzen la moyenne d’âge des joueurs est des 29 ans je crois. Et pourtant les markéteux, les concepteurs de jeux, les journalistes font toujours comme si ils s’adressaient à des ados. Et ça ne dérange à priori pas grand monde. Et oui, tu as raison, le sexisme est partout dans la société. Est ce une raison pour l’accepter ? Elle ne tape pas sur les geeks, elle parle de la communauté qu’elle connait, qu’elle aime et qui lui mène la vie dure.

    Mais c’est comme l’écologie, on peut se dire qu’on y est pour rien et que tout se décide plus haut, que c’est la faute de la société, se dire que c’est pas si grave, tourner les comportements / réactions en dérision. Alors que si tout le monde faisait un petit effort il y aurait moyen de changer les choses. Et je sais que je vais me faire troller pour cette remarque :)

  14. Seb86
    20/03/2013 à 22:35 | #14

    Si tu ne veut rire qu’aux blagues qui ne blessent personne Moutonrebelle, et bien tu ne vas pas rire souvent .

    Je rejoint l’avis beaucoup ici . La misogynie n’est pas l’exclusivité des geeks . Ni la connerie .

    Les généralités, les amalgames que fait marmard desert sa cause . En fait son article est lamentable .

  15. Aeon
    20/03/2013 à 23:05 | #15

    Le coup des sondages qui annoncent une moyenne d’âge dans les jeux vidéo à 50 ans avec 98% de nana me font doucement rigoler (29 ans / 60%, c’est pareil). C’est ce que les journaleux du secteur mettent en avant sans arrêt mais ça ne reflètent absolument pas la réalité. Si tu retires les Sims,le démineur et les jeux smartphone, que tu prends en compte le réel temps passé dessus: le marché est alors essentiellement constitué d’ados, de jeunes adultes et de MECS!!! Les productions sont simplement à l’image du marché.

    J’ai lu le dernier paragraphe à l’occaz et ça confirme ce que je venais de dire :)
    « A titre tout personnel, j’essaierai d’être un peu plus vigilant. De ne pas rire quand, en réfléchissant bien, ce n’est pas vraiment drôle, ou alors pas pour tout le monde. Et de réagir quand quelqu’un dépasse les bornes. »

  16. 21/03/2013 à 10:28 | #16

    @Aeon/@Yeti aux dernières nouvelles je suis un « mec », et pourtant une grande partie de la production JV ne me touche/concerne pas. Je ne réclame pas la disparition des jeux avec des héroïnes sexy, et @mar_lard non plus ; juste un peu plus de variété, de maturité et d’équité. Comme on peut en trouver au cinéma ou dans la littérature. (cherchez une Sigourney dans les JV vous allez voir c’est pas évident). Voir que les éditeurs dépensent moitié moins en marketing quand le personnage principal d’un jeu est une héroïne me fait superbement chier. Après on s’étonne que Mirror’s Edge aie fait un flop commercial et ne verra pas de suite… Et l’héroïne de ce jeu est féminine mais pas clichée, et me séduit plus par exemple qu’une Ivy siliconnée habillée en SM.

    Si le média murissait un peu en offrant des scénarios digne de ce nom, des héros moins clichés et une violence moins gratuite peut être que les stats auquel tu reproches un manque de pertinence le serait plus…

    L’article de @mar_lard reproche autant les héroïnes anatomiquement improbables que le petit laïus de David Cage comme quoi seuls les personnages féminins peuvent exprimer une large palette d’émotion, genre la tristesse / la naïveté / la sensibilité seraient l’appanage des femmes.

  17. trohzen
    21/03/2013 à 11:08 | #17

    @moutonrebelle

    tu me poses la question si il faut accepter le sexisme , moi je pose la question si il faut lisser toute la société pour qu’aucune inégalité ne paraisse. cette volonté qui anime de plus en pus notre société de gommer les différences dans tous les domaines pour arriver une pensée unique, correcte et acceptable m’est de plus en plus insupportable.

    la moyenne d’age des joueurs est peut être de 29 ans mais le temps de jeu quotidien s’effondre avec l’age . Donc ceux qui passent le plus de temps sur les JV restent en grande majorité les 15- 25.

    Je comprend la frustration de l’auteur de l’article qui appelle de ces voeux pieux le changement. C’est un peu le combat des femmes qui cherchent à intégrer un environnement majoritairement masculin et qui souhaiteraient que tout se passe en douceur. Mais en même temps , à lire son article , j’ai l’impression qu’elle n’est pas uniquement geek mais qu’elle vit dans le ghetto Geek, avec des geek tout le temps et qu’elle subit moultes attaques quotidiennes. C’est fort probable si elle est journaliste mais concrètement la culture Geek n’est pas un ghetto et généraliser son expérience à l’ensemble des Geeks femmes qui ne vivent peut être pas aussi intensément le sexisme Geek.
    Son expérience je la replace dans le contexte d’une femme dans l’armée… c’est très caricatural mais c’est ce que je ressens. à la seule différence que avec le temps et l’age aidant les différences s’estompent , et qu’il y a certainement moins de sexisme chez les « vieux geeks » que chez les jeunes. Testostérone que tu nous tient ^^

    Sinon oui je suis contre la discrimination, je suis contre le fait que les femmes aient une rémunération moindre a diplôme équivalent, je reconnais l’existence du harcèlement , mais juridiquement , et tu le remarqueras, ça porte un nom différent du sexisme.
    Les armes légales existent pour contrer ces phénomènes. a ces dames de s’en emparer lorsqu’il y a une faute commise.

  18. Aeon
    21/03/2013 à 12:32 | #18

    @moutonrebelle il faut arrêter avec cette idée que les éditeurs font le marché et donnent les grandes lignes de ce à quoi on va jouer, ce phénomène est complètement marginal.

    Les éditeurs sont des connards comme les autres diraient certains ici et produisent les exigences du marché. Preuve en est que le marché n’est certainement pas constitué d’une moyenne d’âge à 29 ans et de 60% de femmes. C’est un marché pour ados qui produit des productions pour ados sauf que comme pour le cinéma, il y a une dichotomie totale entre le marché réel et les critiques du média (au sens large) qui se scandalisent d’un marché immature (violent, sexiste etc.) alors qu’il ne reflètent que ce que cette tranche de la population est dans notre société actuellement (immature, baigné dans les images chocs et le porn).

    Les critères de rentabilité produiront toujours massivement du Call of Duty et du FIFA, les projets originaux resteront à la marge, et vu comment les derniers en date se sont vautrés systématiquement même avec une campagne de pub conséquente, ça n’est pas près de changer. Pour sortir « le coup de l’achat militant » que j’entends systématiquement sur Gameblog par exemple, il faut vraiment n’avoir rien compris au système.

  19. edhelion
    22/03/2013 à 15:27 | #19

    Le défaut de l’article c’est qu’il ne dénonce personne. @Mar_Lard se pose en Yann Arthus Bertrand du féminisme dans le milieu Geek. L’agressivité en plus.

    Vous voulez vraiment changer les choses ? Attaquez vous a la pub. C’est sa fonction même a la pub de vous rendre con.

    Bon allez rions un peu … Femme , informatique mmmh j’ai !
    http://www.dailymotion.com/video/x69ycx_message-a-caractere-informatif-la-t_fun#.UUxb2RzEJ8E

  20. thedevilinblacksheep
    23/03/2013 à 17:31 | #20

    un truc aussi consistant sur le blog du captain ?
    pas possible

  21. Scylla
    23/03/2013 à 18:14 | #21

    Je n’ai pas lu l’article en entier, je pense que la moitié suffit amplement à me faire comprendre que je perds mon temps.

    Y’a des cons/connes sur terre, des racistes, des voleurs/voleuses, des violeurs/violeuses, des meurtriers/meurtrières, des femmes castratrices et des hommes qui rabaissent des femmes dès que possible pour ne pas risquer de subir cet horrible sort…

    Bref, c’est chouette.

    Je vais retourner faire mijoter un bon petit plat pour mon mec et mon fils et lundi je retournerai mettre à mal (certainement par sadisme ou pour me sentir supérieure) des informaticiens et assimilés qui ont le cerveau qui tournent moins vite que le mien en ce qui concerne certains sujets. Vous vous en foutez ? Vous avez bien raison.

    Heureusement mes collègues, comme ceux de beaucoup de femmes, sont « normaux », mes amis et ma famille aussi, je ne suis pas confrontée à ces « minorités » dans mon entourage et si je rencontre du sexisme à l’occasion je fais avec, comme je suis obligée de faire avec les produits de merde qu’on me vend au supermarché et avec l’air pourri que je respire tous les jours.

    Après je ne vis pas dans une cité, ni dans un pays où les femmes sont voilées et ferment leur mouille, ni au Japon, ni… Bref je suis une grande chanceuse et vous moins ;-)

    On vit une époque formidable, certains se battent contre des moulins à vent pour faire changer des choses qui changeront de toute façon, ou pas, d’autres laissent faire, d’autres font tout pour que ça pète et moi ????

    Je vais prendre les paris ! ^^

    Sinon oui, le Captain et son équipe sont parfois très lourds mais personne ne me force à les écouter ni à en rire (ou pas), et si je me mettais à la muscu et aux arts martiaux je pourrais certainement aller leur démonter la tête de temps en temps pour me sentir mieux. Je suis une VIC, autant aller jusqu’au bout

    Une bonne journée à tous et à toutes

    P.S. : je copie colle mon com au cas où je me planterais dans la soustraction, une femme est toujours très organisée :-D

  22. Balorg
    24/03/2013 à 04:30 | #22

    J’ai même pas réussi a allez au bout de cette article . Pour moi c’est un torchon qui dénonce un vrai problème . Oui le milieu du JV est sexiste et c’est surement pas facile d’y rentré en tant que femme , mais cela viens comme beaucoup l’on dit de l’âge réel du publique (15 ans) et du fait que pendant très longtemps on pensait à tort que les jeux video c’était pour les mecs donc forcement , on y met des choses pour les mecs , ça me parait logique . Les jeux videos , c’est avant tout un business , on fait de l’argent avec donc on doit faire en sorte que ça se vende et que ça plaise a ceux qui achète . Si on a un publique majoritairement masculin et jeune , on met de quoi nourrir leur testostérone … Forcement .

    Je ne vois rien de choquant de visée un publique en sortant un produit. Apres , il faut aussi prendre un compte que le fait que les filles se mettent en masse au jeux video est récent ou du moins on en a prit conscience récemment . Donc laissez le temps au changement ! Il a fallut plus de quelque années au noirs américains de ne plus être traité en esclave ; il faudra plus que quelque année au filles de perdre leur image de casual gameuse et de femme objet dans un milieu aussi mec que celui du JV . Donc oui il faut se battre pour que ça change mais n’en faite pas trop non plus , ça accentue totalement le problème !
    En ce qui concerne cet article , c’est son écriture qui me gène. Elle se met au même niveau que ceux qu’elle critique en étant aussi agressive et mélange beaucoup de choses et de milieu . De plus elle se plains de certaine scènes de jeux video ou des femmes sont violenté . Soit mais on se plaint quand un homme se fait torturé ou tué ou quoi que ce soit ? La vérité c’est que les féministe appui l’inégalité homme femme en demandant de devenir des entitées intouchable .
    Torturé un homme dans un JV : Ok
    Torturé une femme : Scandale
    Le problème ne vient-il pas aussi des réactions de la communauté de femmes geeks ?
    Je ne suis en rien mysogine , je respecte les femmes et les traitent en égale . Mais il n’y a rien qui m’insupporte plus que les féministe qui demande une égalité parfaite mais qui en vérité demande le beur et l’argent du beur . « Tous égaux mais femme et enfant d’abord ; Frappé une fille ça se fait pas mais une fille qui frappe un mec ok pas de soucis ; ect… » Vous m’avez comprit . Ce sont des exemples banales mais qui représentent une réalité .

    Donc en résumé je dit OUI a l’intégration des filles dans la communauté JV (ou geek pour ceux qui préfèrent ) mais pour gagné sa place dans une communauté il ne suffit pas de crié : Acceptez moi ! Il faut se faire accepté en le méritant et en montrant qu’on a ce qu’il faut pour en faire partie . C’est long et il y aura toujours des connards pour faire des blagues vaseuse ou des commentaire déplacé mais comme l’on dit beaucoup : Les geeks sont des connards comme les autre .

  23. shyomi
    24/03/2013 à 18:29 | #23

    Le sexe fait vendre, la question c’est faut il poser des limites au marketting ? Le marketting doit il avoir des valeurs ? Il faudrait une norme mondiale pour empêcher que n’importe quelle société concurrente transgresse une règle, ça n’arrivera pas. Quand bien même on arriverait à virer le sexisme du marketting, pour signer un contrat avec un client, il faut prendre soin de lui, on l’emmène dans un bar à l’ambiance chaleureuse. Et franchement, j’vois pas le problème, si les femmes ne sont pas exploité et que c’est un métier choisit, il n’y a aucun problème à ce genre de pratique. Le marketting est un peu plus compliqué mais c’est la même chose, vous craignez que ça véhicule une sale image de la femme ? Moi je crains que les abrutis aient une sale image de la femme, et je crains les abrutis en général. Vous n’arrêterez pas le libéralisme, arrêtez plutôt l’imbécilité. Utilisez le sexe pour faire vendre n’est selon moi un problème que si les gens sont stupide. Mais ça c’est la théorie, concrètement, la majorité des gens sont stupide, donc concrètement je peux comprendre qu’on refuse le sexisme dans les médias. Mais les médias sont incontrôlable, ceci est un fait, on vas de plus en plus loin et maintenant on fait des études neurologiques pour savoir comment vous manipuler, on « achète du temps de cerveau ». La seule solution est d’armer les gens pour résister tout en limitant au maximum les attaquants, mais c’est perdu d’avance.

    La misogynie en France c’est vraiment de pire en pire, je ne sais pas pour l’homophobie, mais je ne suis pas sur que malgré le fait qu’on en parle beaucoup, elle baisse. La raison de ces deux phénomènes, c’est le manque d’instruction des gens. Si les gens était plus intelligents, socialement, théoriquement, émotionnellement, ils ne feraient pas ce qu’ils font. Si vous voulez arrêtez ces problèmes, il faut instruire les gens, c’est pas une question de tel ou tel blague contribue à justifier leur comportement… C’est un problème de tel et tel personne ne sont pas assez intelligentes pour comprendre que ce sont des blagues. Censurer sera à mon avis contre productif, je comprends par contre qu’on se retienne toute réflexion mysogine ; quand une gameuse se co dans un jeux, 9 chance sur 10 qu’elle se bouffe un « retourne dans ta cuisine » et même moi j’ai envie de le dire parce que c’est la même chose que « hip hip hip => HOURRA », c’est un réflexe culturel, mais dans le cas ou ça blesse quelqu’un, ou plutôt dans le cas où c’est lourd, je préfère me retenir, parce que quelque chose qui est censé être drôle ou sympathique devient juste chiant et stupide. Après certaines personnes sur le net se foutent de tout et cherchent du plaisir gratuit, en balançant des « HEIL HITLER » ou autre provoque gratuite, plus subtil aussi les trolls qui vont foutre en rogne tout en se montrant tout à fait civilisé. Je pense personnellement que ce genre de comportement doit être autorisé sur le net, je suis contre la réglementation de quoi que ce soit même si un serveur de jeux est censé être public, si on veux juste jouer on peut ignorer les joueurs et juste jouer (certes l’expérience est gâchée etc, oui mais vaux mieux ça tout de même, encore une fois selon moi). Maintenant ce qui est gravissime c’est le comportement dans la vraie vie, où là on peut pas couper le son ou ignorer quelqu’un, là c’est grave, il faut des règles stricte, une simple insulte devrait être réprimer par la loi, la moindre insulte dans une école devrait être sanctionné pour inculquer les valeurs de respects et les limites, mais pour ça il faut mettre en oeuvre des vraies solutions. Bref, pour en revenir au sexisme, dénoncer pourquoi pas, mais ce que vous faites ne sera jamais que de la communication, et la communication c’est du vent, c’est du ad hominem, c’est des personnalités qui seront jugés sur l’ensemble de leurs paroles, elles peuvent dénoncer dans certains cas des vraies problèmes, mais avoir des comportement non justifiable par la suite et donc injustifié le problème qu’elles avaient dénoncé avant. Pour Mar_land, oui elle dénonce plein de trucs et humainement c’est compréhensible qu’elle soit énervé, c’est normal, tous le monde ferait comme elle, mais son problème, pour l’avoir écoutée, est qu’elle est relativement chiante, se remet rarement en question, débattez avec elle, abordez un point et vous entendrez « ah j’m’y attendais à ça, et cette réponse aussi j’m’y attendais, alors que blablabla » en gros je sais tout sur tout et j’ai déjà tout débattu je cherche même pas à dissocier chaque personne émettant une critique, vous pensez tous la même chose, y’as même pas besoin de vous écouter pour vous répondre. Mar_land est exécrable et est contre productive, parce que ce qu’elle dénonce est juste, mais les gens qui l’écoutent vont se dire que ces problèmes sont dénoncés par des hystériques donc que ce ne sont pas des problèmes. La communication c’est bien trop compliqué. Il faudrait quelqu’un de parfait, de juste sur tout, avec un raisonnement ultra poussé prévoyant toutes les possibilités, ayant une répartie implacable, une bonne écoute et même un bon relationnel et qu’il soit en plus agréable. Bref, c’est pas avec la communication que vous allez régler quoi que ce soit.

    Il faut des solutions concrètes, des analyses très poussées, et des gros moyens. L’emploi de la force des femens est une solution, mais attention les femens ce sont des filles qui vont au salon de l’érotisme les seins nus critiquer la prostitution en comptant parmi elle mêmes des escorte girls. Les femens sont des escrocs. Les féministes ont tendances à être trop solidaire. Non, les femens c’est malsain, c’est un mouvement purement politique aux intérêts obscurs, le féminisme c’est un mouvement pour l’égalité, c’est essentiel à notre société.

    Pour finir, vous voulez dénoncer, ok, relisez vous, tournez bien votre langue dans votre bouche avant de l’ouvrir, essayez de monter des pétitions, de montrer que vous touchez beaucoup de gens avec un discours incontestable et réfléchit, comme la vidéo prise en Belgique ou on voit une femme se promener avec une simple de robes se faire insulter de pute toutes les 2 minutes en plein centre ville.

    Mais surtout, et là on va se marrer, arrêter de débattre pour savoir si tel ou tel comportement est acceptable ou non (ouais même sur internet c’est pas acceptable, ok c’est ton avis, mais si tu perds ton temps à débattre avec moi tu sers à rien), trouvez des vraies solutions, encore une fois intelligente et implacable, et mettez les en places, par la force s’il le faut, vous inquiétez pas que si vous avez un discours cohérent vous toucherez les citoyens et y’aura du mouvement. Savoir que ça fille se fait traiter de pute chaque jour, qu’elle a une chance sur 10 de se faire agresser sexuellement dans sa vie, ça vas réveiller tous les parents et toutes les filles de la société, et j’peux vous dire qu’avec le peuple y’as moyen de faire bouger les choses.

  24. yeti
    26/03/2013 à 17:45 | #24

    Pour le sexisme des geeks, voila ce qui se passe quand on decouvre que la page FB I fucking love science est tenue par une fille : http://hellogiggles.com/i-f-ing-lo#ve-science-facebook-run-by-a-girl-many-idiots-are-surprised

  25. Jaseran
    27/03/2013 à 11:31 | #25

    Articles très intéressants MoutonRebelle.
    Une part des critiques de @mar_lard se trompent, à mon avis, de cible. Comme beaucoup l’ont dit, le sexisme n’est pas un problème geek mais un problème de société. Mais il n’empêche que c’est un problème et que ces articles ont le mérite de rappeler que le sexisme ne s’arrête pas à la porte de la communauté geek.

    D’ailleurs, autant j’aime les héroïnes sexies et les héros charismatiques, autant un peu autre chose dans les jeux vidéos ne ferait pas de mal!
    Par contre, comme souvent dans ce type de critique, j’attends encore qu’on m’explique ce que serait une « vraie héroïne ». J’entends par là que même des modèles comme la dernière version de Lara Croft (morphologie certes sexy mais presque réaliste, caractère trempé qui s’affirme dans la difficulté,…) ou de Kara (oui elle est présentée comme une victime mais il faut bien un ressort scénaristique et c’est un vrai personnage dont les sentiments et la psychologie paraissent clairement en moins de 15 minutes de récit!) ne trouvent pas grâce à ses yeux.
    Dans ce cas, que serait une héroïne intéressante et non destinée à draguer exclusivement les mâles? Que serait une héroïne qui plairait aux femmes et qui serait exploitable dans un jeu vidéo (et j’accepte l’idée d’un gameplay spécifique si ceux existants ne collent pas ;) )? Même question pour l’histoire.

    Par contre, il y a un point sur lequel je suis en complet désaccord avec ta conclusion. Je refuse de considérer qu’on ne peut pas rire de tout. Pour moi, c’est s’autocensurer, se limiter dans nos façons de penser afin de rester politiquement corrects. C’est la ligne à ne pas franchir vers la pensée unique. Pour moi, la vraie limite est de ne pas rire de tout avec tout le monde. Il ne me viendrais jamais à l’idée de sortir une vanne sur le cancers à ma grand-mère qui a perdu une fille à cause de cette maladie. Mais qu’on ne me dise pas que je ne dois pas rire en écoutant Desproges dans mon coin. Je ne vais pas harceler mes collègues féminines de blagues machistes et j’évite même ce type de blagues avec la plupart des collègues masculins parce que je trouve qu’elles comportent souvent un fond de vrai sexisme convaincu dans les bureaux. Mais qu’on ne vienne pas me dire que je n’ai pas le droit de rire des interventions de De la Molle.
    J’ai un cerveau et je sais faire la part des choses entre humour cynique et comportement réel.

  26. Osef
    08/04/2013 à 00:25 | #26

    Ce débat tel qu’il est partit me semble un peu foireux du fait qu’il réveille les passions. Mais bon, si c’est le cas c’est bien qu’il touche un point sensible.

    Premièrement, je ne vois pas en quoi elle est « agressive » vu qu’elle ne fait que donner des exemples. C’est les exemples qui sont violents et hallucinants …

    Ensuite, où peut on voir qu’elle déteste les geeks ? Vous croyez vraiment qu’elle se définirait elle même comme gamer en étant anti-geek ? Seriously ?
    Et où dit elle qu’elle souhaite interdire les femmes dans le JV ? Je ne vois ça nulle part. Elle dénonce une représentation de la femme « hypersexuée » et donc non-réaliste quasi-omniprésente. (Enfin dans l’article il n’y a pas de « quasi ». C’est vrai que ça manque un peu de nuance.) C’est justement interdire les personnages féminins qui serait sexiste. Alors bien sûr le JV est une industrie, et une industrie doit cibler sa clientèle. Mais il y a des dérives, comme on en voit dans toute autre industrie, à pointer du doigt.

    Bien sûr qu’on peut rigoler et qu’on a le droit de faire des blagues salaces de mauvais goût. Mais c’est pas ça qu’elle dénonce. Mais plutôt des exemples choquants qui pour le coup s’apparentent réellement à du harcèlement, tout ce qu’il a de plus condamnable judiciairement parlant. (Ca c’est pour Throzen)

  1. Pas encore de trackbacks