Amis matteurs de séries en tout genre je suis ici, dans ce blog de l’enfer qui ferait passer le Mal pour un grabataire joueur de dominos, pour vous parler d’une série découverte il y a 3-4 mois, mais syndrome CaptainWeb oblige j’en parle que maintenant. (Ça c’est fait, et c’est gratuit)

Alors PSYCHOVILLE, c’est quoi?

– C’est une série britannique qui mixe comique et thriller. Diffusé sur la BBC Two en juin 2009 et encore en cours, oeuvre qui fait « suite » au « Club des Gentlemen » écrite par Jeremy Dyson, Reese Shearsmith, Steve Pemberton et Mark Gatiss (en vrac :  H2G2 : Le Guide du Voyageur Galactique, Doctor Who , Shaun of the Dead et Bienvenue au Cottage. )

Actuellement à deux saisons, cette série comporte 13 épisodes.

Bien, passons donc au synopsis.

– Un corbeau ( le mec qui écrit des lettres, pas la saloperies à plumes) envoi des missives calligraphiées à cinq personnes, dans différentes villes de la Grande Bretagne.

Cinq missives identiques : « Je sais ce que vous avez fait.  »

La récéption des lettres va faire réagir très différemment nos cinq destinataires qui sont : (et là on admire la superbe transition)

  • Joy Aston : Une sage-femme qui donne des cours sur l’accouchement et pense que son poupon (poupée représentant un bébé) est sont véritable enfant, Freddy. Elle le nourrit et lui transfuse du sang qu’elle vole à l’hôpital au grand désespoir de son mari.
    Elle refuse toute réalité quand à la non-existence de son « Freddy d’amour » et n’hésite pas à frapper ses collègues ou insulter son mari, si un mot est plus haut que l’autre.
  • David Sowerbutts : Un homme-enfant vivant avec sa mère, fasciné par les tueurs en série, le cluedo et bien sûr par sa maman chérie. De prime abord il parait très simplet.
    Sa mère (qui a perdue son mari tue accidentellement par David qui voulant aidé son père lui a donné une trop grande dose de somnifères )pousse David dans sa macabre fascination des tueurs en série et bien sur ne tient pas rigueur à son fils pour le meurtre de son mari.
  • Oscar Lonax : Un viel homme milliardaire et aveugle qui vit reclus dans son manoir avec pour seul et unique but de retrouver la peluche « Snappy le crocodile » pour compléter sa collection.
    Il est aidé de Michael Fry (surnommé par le vieux Lonax de « Tealeaf » ) qui est un jeune étudiant – travailleur  qui lui fait la lecture de son courrier.
    Il a deux ennemis, les siamoises Crabtree à qui il a dû vendre ses yeux dans le passé.
  • Mistter Jelly :  Un clown au rabais, acariâtre et manchot. Il supporte très mal la confusion des clients entre lui et Mister Jolly, un autre clown qui lui est très sympathique.
    Mister Jelly est donc son pire ennemi, car Mister Jelly hurle à qui veut l’entendre que Mister Jolly lui a volé sa main, et que par sa faute sa carrière de clown est finie.
    Il passe le plus clair de son temps à faire des spectacles dû à cette confusion et à insulter les gens qui le prenne pour Mister Jolly.
  •  Robert Greenspar : Un acteur nain et télékinesiste , qui joue dans la pièce de théatre « Blanche-Neige et les 7 nains » . Amoureux de la femme qui joue Blanche-Neige, Debbie Heart, il n’ose pas le lui dire.
    Sa meilleure amie, l’actrice naine, Kery Cushing veille sur lui et réprimande tout ceux qui ce moque de Robert. Elle est amoureuse de lui.
    Robert a, dans son passé, tourné un porno et vis dans la peur que ce film soit découvert et qu’on le reconnaisse.

 

Voila le bestiaire de cette série. (et bestiaire est bien choisit).

Je conseil vivement cette série qui mélange habillement l’humour noir, qui traîne le spectateur dans la fange des différents personnages et thriller.

Et en cadeau, comme vous avez été très sages, le trailer.