Accueil > Revues de web > Revue de Web #135 : Stallman VS Jobs

Revue de Web #135 : Stallman VS Jobs

Avant le Mac Book, Steeve produisait des huîtres jaunes fluo.Je n’y croyais plus moi même et pourtant la voila, la revue de Web 135 de Captainweb.net. Mais rappelons d’abord rapidement de principe de ces billets pour ceux qui n’étaient pas la lors de la #134 du mois d’avril : après m’être branlé les couilles toute la matinée devant twitter, je vous fais profiter des meilleures infos qui me sont tombées sous les yeux. Généralement c’est du high tech et des putes, mais il arrive aussi qu’on parle de fast food, un peu de culture ne faisant jamais de mal à personne.

Maintenant que vous savez tout, rentrons dans le « vif » du sujet avec une bonne dose de Steve Jobs.

Car oui, cinq jours après sa mort, Steve Jobs fait encore pleurer à chaudes larmes la planète entière, à l’exception peut être des employés de FoxConn, trop occupés à fabriquer 500.000 iPhone 4S par jours en pleine jungle Brésilienne. Et alors que l’on apprends que les droits de sa biographie ont déjà été achetés pour produire un film sur l’histoire de sa vie, des milliers de fans continuent de s’écraser chaque jour sur les vitrines des apples store du monde entier, aveuglés par la perte de leur leader charismatique (ou par un bug de leur GPS, cela reste encore à définir).

Mais alors, serais-ce l’unanimité complète sur la disparition de cette grande figure du minitel 2.0 de l’informatique?! Non, car un petit coin de web peuplé d’irréductibles libristes résiste encore et toujours à l’envahisseur, le majeur haut levé à l’annonce de la mort de Steve (les autres doigts recompilent un noyau linux). A leur tête Richard Stallman, créateur de la la Free Software Foundation n’hésite d’ailleurs pas à se dire content du départ de Jobs et en rajoute même une couche en précisant « Personne ne mérite de mourir – pas Jobs, ni même Mr Bill, même pas des gens plus malfaisants qu’eux. Mais nous méritons tous la fin de l’influence néfaste de Jobs sur l’informatique. Malheureusement, cette influence continue malgré son absence. Nous ne pouvons qu’espérer que ses successeurs, alors qu’ils tentent de continuer son œuvre, seront moins efficaces ». 

Forcément, ça jette un froid au milieu du concert de louanges qu’on peut lire partout depuis des jours. La période de deuil serait-elle donc déjà terminée? C’est bien possible et le report de la conférence Android par respect pour Jobs (je cherche encore le rapport), n’empêchera pas l’arrivée rapide d’une nouvelle vague d’articles sur le « coté sombre » du créateur d’Apple (a lire tout haut avec la vois de Darth Vader). Ah bah d’ailleurs on me signale que ça commence, la chasse est officiellement déclarée ouverte.

Sinon le Quick & Dirty (même principe que dans le podcast, vous ne serez pas perdu):

  • un milliard de téléchargement pour Google Earth et toujours pas de zoom assez puissant pour voir les paires de seins sur les plages, y’a pas de quoi être fier franchement!
  • Google encore, avec cette fois « Chrome Remote Desktop » qui vous permettra de prendre à distance le contrôle d’un autre ordinateur. Le département commercial de TeamViewver au grand complet serait déjà en train de s’ouvrir les veines.
  • Drame sur Facebook, un homme tente d’étrangler sa femme qui n’avait pas liker son dernier statut. Ah attendez, non ce n’est pas un drame en fait, juste la population de FB qui s’auto-régule.
  • MineCraft arrive sur Android. Selon votre modèle de téléphone celui ci devrait soit prendre feu, soit fondre. Consultez la notice et n’oubliez pas vos gants en amiantes.
  • Vous aimez la pizza? Vous aimez les hamburgers? Burger King a pensé à vous avec sa pizza-burger. Je vais essayer de reproduire ça chez moi mais avec 3 kilos de raclette en topping histoire d’être sur de décéder rapidement.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs!

Revues de web , , ,

http://www.wikio.fr
  1. 10/10/2011 à 15:14 | #1

    J’aime !

  2. 10/10/2011 à 15:17 | #2

    Quelle motivation captain ! ça fait chaud à la bite, well done.

    La news sur foxcom brazil date du 2, soit avant la conférence, et vu qu’il n’y a pas eu de 4S low-cost annoncé on peut penser qu’il s’agit d’un pétard mouillé de Gizmodo (ce serait pas la première fois).

    Sinon j’aime bien la home de Pixar => http://www.pixar.com

    Tu joues / connais Minecraft ? je pensais faire un papier dessus, c’est trop un jeu pour LTP…

  3. Adanorm
    10/10/2011 à 16:37 | #3

    Stallman le dit mal (comme d’hab) mais il le dit (trop tôt).

    Ceci dit j’attends la biographie et le film avec impatience !

    Et pour ceux qui aurait raté le début de l’histoire de Jobs, vous pouvez déjà regarder le très bon téléfilm du début des années 2000 : « Les pirates de la silicon valley » qui retrace le destin croisé de Jobs et Gates. (Bien que Gates soit caricaturé comme un débile, ce qui a mon avis est très exagéré, même si je lui reproche des choses je suis loin de l’aimer)

  4. 10/10/2011 à 16:48 | #4

    Adanorm > Yep excellent film que celui la. D’ailleurs Jobs est loin d’être décrit comme le héros dont on parle maintenant. Je suis vraiment curieux moi aussi de lire sa biographie.

    Moutonrebelle > Carrément le papier sur Minecraft, j’y joue pas mais j’en ai tellement entendu parler.

  5. 10/10/2011 à 17:05 | #5

    Richard Stallman est un crétin. Tout d’abord qu’a apporté ce type au monde? Ensuite, si Steeve Jobs a conçu des machines fermées, c’est avant tout pour faire en sorte que ces machines ne plantent pas à cause de softs mal ficelés. Les MacUsers en général n’aiment pas mettre les mains dans le cambouis, sinon ils achèteraient des pécés. C’est pour ça qu’un appareil Apple est « fermé », certes, mais il fonctionne, et plutôt mieux que les autres. D’ailleurs que ferait-on de machines « ouvertes », hein? Si ce n’est pour installer de mauvais softs plantogènes aux icônes pixelisées et mal designées… C’est mon avis mais je le partage! ;)

  6. 10/10/2011 à 17:54 | #6

    Zorba le Geek > Qu’est-ce que Stallman a apporté à l’informatique ?

    Si aujourd’hui, les logiciels open-source sont aussi reconnus, aussi bien dans l’esprit des gens et des entreprises que légalement, c’est en grande partie grâce à lui. Des milliers de logiciel, dont Linux, fonctionnent sur une licence dont il a participé à l’écriture.

    S’il fait peur aux hommes politiques (cf la loi DADVSI), ce n’est pas pour rien.

    Tu peux très bien adorer vivre dans une prison dorée, personne ne t’en empêche. Mais de là à dire que c’est un crétin, c’est aller un peu loin. Ce mec est aussi doué que Steve Jobs, Bill Gates, Tim Berners-Lee ou Linus Torvalds. Seulement, chacun à choisit son camp.

  7. 10/10/2011 à 18:58 | #7

    Stallman est un fanatique ; c’est marrant, on reproche souvent à Steve Jobs son côté gourou suivi par des millions de fanboys, alors que j’ai toujours eu cette impression pour les extrémistes du libres. Genre les cons qui ont créé un fork de Firefox, Iceweasel, en enlevant des trucs pour que ce soit plus libre…

    J’adore le libre, hein, mais le mec considère que Jobs et Gates ont fait énormément de mal à l’informatique, alors que bon, sans eux, probablement qu’il n’y aurait pas d’informatique aujourd’hui… Ubuntu peut être ? Ha non c’est pas assez libre non plus pour la FSF…

  8. notjerem
    10/10/2011 à 20:22 | #8

    C’était donc la dernière revue de web de l’année 2011 si j’ai bien compris ?

  9. Adanorm
    10/10/2011 à 21:30 | #9

    moutonrebelle > Le libre est souvent à la traine sur le propriétaire par ce qu’il n’a pas de pognon par définition. En 1981, sans Internet, il aurait été impossible qu’IBM tombe sur un OS libre et en fasse son OS. Les bases du libre en plus n’avaient même pas été posées.

    Par contre, le libre est un rouleau compresseur. Dés qu’il commence a devenir performant dans un domaine, les alternatives proprio commencent à morfler. CF les players vidéo. Qui installe encore ses codecs et son quicktime/windows media alors que pour 20 Mo il y a VLC qui fait le taf …

    Le problème c’est que tant qu’il n’y a pas un bon alternatif libre, l’utilisateur est pris en otage par les éditeurs qui sont tout puissant pour leur imposer leurs choix. En général l’utilisateur n’a rien a dire sur les orientations prises par le logiciel. Parfois ça donne des horreurs, parfois au contraire ça aide a faire des progrès rapides dans un domaine. Mais la liberté de l’utilisateur en prend un coup.
    L’exemple le plus flagrant est l’iPhone et son store. Si Apple refuse un usage, hé bien on ne peut pas le contourner… C’est en cela que Stallman dit qu’ils ont fait du mal.

  10. 11/10/2011 à 09:49 | #10

    @Adanorm : Le libre est aussi à la traine à cause d’intégristes qui font reculer la cause, et pour moi Stallman en fait partie. La meilleure manière de défendre le libre c’est de sortir des bons logiciels que les gens utilisent, pas d’éplucher les bouts de codes utilisés et les licences pour pouvoir pointer du doigt en hurlant à l’hérésie si un petit truc n’est pas labellisé 100% open source GPL 4 sans plomb.

    L’utilisateur dans 95% des cas s’en fout de donner son avis sur les orientations de l’OS, voire pire, il voudrait que ça ne change pas pour pas être dépaysé.

    Quand à iOS et le store, c’est clair que c’est mal, mais c’était bien pire avant, pour tout le monde :
    – les développeurs devaient passer par les opérateurs pour diffuser leur applications ; c’était un grand jeu de lobbying bien plus opaque et plus coûteux que maintenant
    – les utilisateurs ne pouvaient pas installer d’applications car trop compliqué
    Le libre a sa place sur iOS, pas sur le store peut être mais via des webapps en HTML 5… Et là, pas de censure.

  11. 11/10/2011 à 10:56 | #11

    En voila un débat intéressant! La question à se poser quand même c’est de savoir pourquoi le libre ne décolle pas dans le grand public. Quand t’as d’un coté des OS payant à minimum 150€ (windows) et de l’autre des OS totalement gratuit, si le payant représente 95% du marché grand public il y a une raison.

    Communication? Formation? Perso je pense qu’il y a avant tout un vrai problème d’ergonomie. Ce qui manque au libre c’est pas des programmeurs, c’est des concepteurs d’interface et des ergonomes.

    Happy trolling à tous!

  12. 11/10/2011 à 14:42 | #12

    Ce qui manque au libre ce sont les sims, world of warcarft, et autre conneries du genre.
    Chez moi tout est sous linux, mais dès qu’il faut lancer Adibou, je suis coincé.
    Et non, personne n’a besoin de Photoshop ni de Excel…

    Pour le systeme, ca fait longtemps que le libre est en avance sur windows.

  13. 11/10/2011 à 14:51 | #13

    @captain OS payant, tarif minimum => 29 euros pour OSX.
    Bon théoriquement faut avoir du matos Apple, mais un bon Hackintosh des familles ça se refuse pas.

    Sinon je suis pas là pour troller sur le libre, juste faut que les libristes arrêtent de croire que l’argument « c’est libre » est un argument pour 99% des gens. « C’est mieux » ou « c’est aussi bien mais c’est gratuit » c’est plus efficace pour convaincre.

  14. 12/10/2011 à 12:02 | #14

    Comme le disait Captain: le libre, c’est moche! Or une fille libre mais moche (par exemple), tout le monde s’en fout!… Oui, bon, on fait les raccourcis qu’on peut! ;-)

  15. 12/10/2011 à 14:58 | #15

    @Zorba tu t’avances un peu… C’est pas Kwakos que ça dérangerait.
    Maintenant, c’est vrai que Captain préfère payer pour avoir une meilleur IHM :)

  16. Aeon
    12/10/2011 à 21:37 | #16

    Le problème est que moutonrebelle et Zorba le Geek ne savent absolument pas de quoi ils parlent donc forcement la discussion vire au débat de comptoir. Dire que R. Stallman est un intégriste qui fait reculer la cause du logiciel libre dans le monde, c’est le degré zéro de l’argumentation et de la bêtise primaire.

    @CaptainWeb:
    Windows est un produit lié aux machines tout comme l’est OSX, cet argument à lui seul pourrait suffire à expliquer l’hégémonie des OS propriétaires sur les logiciels libres pour le grand publique et une partie du marché professionnel.

    L’informatique en entreprise est aussi un secteur extrêmement rigide. Faire évoluer les systèmes à l’échelle de la décennie n’est parfois pas possible pour les grosses structures et la portabilité des softs coûte souvent très chère. Ca a forcement des implications sur le grand public. Le passif est donc fondamental : l’émergence des projets libres comme GNU est relativement récente par rapport à l’histoire de l’informatique (création en 84, essor début des années 90 et fin 90 pour le quidam).

    Lorsqu’une entreprise a des besoins systèmes particuliers (performance, temps réel, sécurité, réseau…) et le personnel formé, toutes les machines sont sur GNU/Linux ou un dérivé d’Unix souvent libre. Dans le monde de la recherche, au CEA par exemple, on utilise quasiment exclusivement des systèmes Linux.

    En ce qui concerne l’ergonomie, là aussi c’est très discutable. Gnome ou KDE n’ont certainement pas de leçon à recevoir de Windows ou OSX. De plus, les logiciels ont souvent pour vocation d’être utiles et utilisables et non d’être vendus, on s’attardera donc plus sur le fond que sur la forme. Personnellement je trouve les choix ergonomiques de ces 10 dernières années très discutables (Office 2003 -> 2007, toutes les dernières versions des softs Adobe, Vista, Seven, OSX, etc. …). On confond souvent interface léchée et fonctionnelle. Blender est un cas d’école à ce propos…

  1. Pas encore de trackbacks