Voila une petite vidéo fort intéressante envoyée par Akuma et qui montre que la Suisse n’est pas seulement le pays du chocolat et des réfugiés fiscaux. A défaut de rapporter de l’argent aux artistes, Hadopi à au moins le mérite de booster le business des VPN de l’autre coté de la frontière. Super efficace, ça vaut bien la peine de foutre 13 millions d’euros de budget par an, soit rappelons le, l’équivalent de celui de la CNIL. Je serai à la place des champions de la haute autorité, j’investirai la totalité de mon salaire de ministre dans la création d’une boite suisse de VPN, et hop, la boucle serait bouclée.

Via Akuma qui m’a relayé cette article/vidéo de Nouvo.ch.