En attendant la publication du dernier podcast de la saison 2, voici le premier billet des aventures urbaines (on va quand même pas s’éloigner de la civilisation pour un quelconque paradis perdu) de Captain Web et LTP en direct de Hong Kong, cité, Etat et Temple de la consommation. Nous avons bien mérité ces quelques jours de vacances mais nous ne vous oublions par pour autant. Je vous propose d’entrer par la grande porte…

Hong Kong, au premier regard, pour un étranger ignorant et crédule (autrement dit moi), c’est d’abord du béton (beaucoup), des immeubles (immenses), l’humidité et la chaleur, mais surtout des centres commerciaux immenses et un génie climatique hors du commun. Tout le « blaba » qui précède est destiné à vous faire part de nos deux premières découvertes. Fondamentales. Les deux premières manifestations d’une intelligence démesurée et débridée. Mieux que la pierre philosophale (tremble Pernelle) et la pierre de Rosette réunies.

Premier signe d’une grande civilisation, le pousse sucette. Oui, le pousse sucette. Lors d’une expédition (à « kowloon ») dans un grand centre commercial tout neuf et pendant la descente infernale (c’est à dire qu’après être montés en haut, le seul chemin pour sortir c’est celui des quinze niveaux de boutiques) nous avons découvert un centre de jeu qui a dépassé toutes nos espérances. Magnifique machine rose. C’est un pousse pièces mais avec des sucettes.

Nous avons immédiatement testé THE Machine. Le principe est simple : on insère une pièce (une vraie et vous ne la reverrez plus). Deux boutons rouges. Le premier fait descendre le bras articulé qui ramasse des sucettes au niveau inférieur (« la rivière de sucettes »). Le second bouton fait tomber les pièces… euh les sucettes sur le plateau de jeu. Et pousse, Robert, pousse. Avec un peu de chance, vous récupérerez un max de sucettes (dentiste win). Résultats des courses : LTP 5 sucettes dès le premier coup, CaptainWeb zéro (malgré deux tentatives). AFA2P respect.

Deuxième découverte, hier soir, dans le « Food Court » de « Pacific Place », le « square melon ». Le melon carré en direct du Japon. Pas d’autre commentaire que cette magnifique photo :

A bientôt pour un prochain billet (enfin si nous avons le temps).