Le gros problème des robots industriels c’est qu’ils ont tendance à manquer de souplesse. Tu peux leur faire faire plein de choses, mais c’est des centaines d’heures de R&D juste pour leur faire coller et souder une portiere de bagnole sans que la moitié de l’usine soit défoncé. Du coup le robot programmable simplement, souple, qui ne prenne pas de place et capable de bosser sur de petites pièces c’est un peu le St Graal de tous les fabricant d’électronique. Je serais à la place des esclaves employés de Foxcon, je commencerais à préparer mon CV.

Via Whatzuf qui me l’a twitté après l’avoir déniché sur Engadget