Au cas où vous ne l’auriez pas compris (vu que la DCN c’est pas trop cassée le cul à commenter le bordel), la vidéo ci-dessus représente l’avenir de la production d’énergie : des centrales nucléaires sous marines. Nommés Flexblue, ces engins mesureront dans les 100 mètres de long pour une vingtaine de mètres de diamètre et le premier prototype devrait être testé dès cette année en Sibérie (on sait jamais).

Lors de la présentation du projet, les mecs de Greenpeace ont cru que c’était un poisson d’avril. Perdu les gars, c’est juste le futur, et quand il aura fait muter les poulpes en Kraken, il viendra probablement nous rendre nos réacteur en nous les fourrant dans le cul.

Pour plus d’infos en attendant le premier accident, c’est ici.