Accueil > Le Podcast High Tech > L’apéro du Captain #51 : Walter Proof et l’inaudible kiff spatial

L’apéro du Captain #51 : Walter Proof et l’inaudible kiff spatial

Mardi dernier nous recevions un invité d’exception en provenance direct d’antartique pour un numéro spécial pingouin et alcool à 53°, j’ai nommé Walter Proof, grand maitre incontesté de l’inaudible et du wwsh (prononcez wesh wesh (gros)).

Comme je suis un peu à l’autre bout du monde et que je risque de me retrouver sans connexion Internet d’ici 10 minutes, je vais immédiatement passer au programme de ce numéro #51 sans transitions :

  • Les actus geek & high tech par LTP et CaptainWeb
  • La rubrique de l’invité pour tout apprendre sur Walter Proof, roi du saucisson de pingouin et son chien Pompidou
  • Le dossier du Captain : la navette spatiale américaine
  • Kwakos nous fait l’historique du Pastis51 et son fameux Wazzuf
  • Manox entraine l’apéro dans une enquete épique à travers le monde

Comme d’habitude : pour downloader en direct, clic droit et « Enregistrer sous » sur ce lien et le flux rss est ici. Vous pouvez bien entendu nous retrouver aussi sur iTunes en suivant ce lien de grande qualité.

Sur ce à mardi prochain en live pour le numéro #52 et rendez-vous à l’hotel de ville mercredi soir pour taper dans le buffet à l’oeil et picoler plus que de raison!

Le Podcast High Tech , ,

http://www.wikio.fr
  1. [Bayo]
    13/11/2010 à 13:12 | #1

    Cool je vais écouter ça de suite :bave:

  2. 13/11/2010 à 19:56 | #2

    What the what ? Mais y’a pas de commentaires, kesskilarakonté le kwakos ?

  3. SlaYz
    13/11/2010 à 19:56 | #3

    Allez, c’est parti pour 3h13 de podcast !
    Pas pratique quand on n’a pas 3h de metro !

  4. 13/11/2010 à 19:57 | #4

    J’ai pas encore tout écouté donc on va le faire maintenant !

  5. 14/11/2010 à 01:51 | #5

    Foutu aileron doré, quelle histoire. Saloperie de Père noël toujours à faire des coups fourrés.

    Episode pour le coup très sérieux grâce au dossier du captain et complètement barré grâce à Manox.

    Walter est un invité très participatif, ça fait plaisir, on sent qu’il est fan :)

    Et bravo pour l’intro, splendide !!

    Vivement le prochain !

  6. Nekodroid
    14/11/2010 à 16:12 | #6

    Vraiment un Podcast 100% kiff ou on apprend plein de chose sur un certain Walter Proof et des Navette spatiale qui explose vraimen merci les gars !!!

  7. Otyugh
    14/11/2010 à 17:01 | #7

    Gloire à l’intro ! Que ses progénitures soient nombreuses, et son nom sanctifié à jamais !

  8. Orhion
    15/11/2010 à 00:10 | #8

    Un numéro 51 vraiment bon enfant, « 100% Kiff » comme dirait certain, avec un invité très sympathique et très participatif ( comme le faisait remarqué Atadogs ) et très intéressé par les sujets abordés.

    Un grand bravo à tous car c’était vraiment un régal à écouter à un point où je regrette de pas avoir vécu ça en Live ( surtout pour avoir les images du Wazzuf ).
    Le contenu de ce Podcast en lui-même était vraiment excellent, une mention particulière au sujet du Captain sur les navettes spatiales qui était à la fois passionnant et complet.

    Toutefois l’enseignant refoulé doublé d’un rabat-joie que je suis souhaiterait apporter quelques corrections ou complément d’informations à vos sujets :

    -Biologie :

    Je ne suis pas le premier et certainement pas le dernier à le clamer haut et fort : Il n’y a PAS de Pingouin en Antarctique !

    Le Pingouin est un nom générique que l’on donne aux oiseaux de la famille des alcidés qui vivent sur les rivages de l’Atlantique Nord ( Le Macareux breton est un pingouin ).
    Le mythe du Pingouin qui ne vole pas vient en fait du seul animal qui ait un jour porter, véritablement, le nom de Pingouin, le « Pinguinus Impennis » dit « Grand Pingouin », qui ne pouvait pas voler, du fait de ces ailes trop petites, ce qui en faisait une proie facile pour l’homme qui l’a exterminé.

    En Antarctique il y a des Manchots, beaucoup de Manchots par contre. Il va falloir corriger vos verres mon cher Walter tandis que pour ce pauvre Pingus, je crois qu’on va droit vers la crise identitaire et la consultation d’un psy à vie.
    Osef ? Ah bon ? Ok …

    Mais cette divagation scientifique n’enlève rien aux délires pingouinophobe de Walter sur l’Inaudible et de la rubrique de Manox ( Molière du meilleur comédien à LTP pour son rôle dans cette chronique ). Et puis de toute façon comme dirait Perceval « Le Nord et le Sud […] suivant comment on est tourné, ça change tout ! ».

    – Histoire :

    Mon cher Kwakos ta chronique sur le Pastis 51 était vraiment de circonstance mais il y a un point d’Histoire qu’il me fallait corriger.

    Si il est effectivement admis que pendant la « Drôle de Guerre », période de huit mois allant de la déclaration de guerre au déclenchement du « Plan Jaune » par les Allemands le 10 Mai 1940, il y avait de l’alcool, des fêtes et des soirées organisés sur la ligne Maginot c’était tout simplement pour gonfler le moral des soldats et éviter les déprimes et les mutineries causées par la lassitude et l’inactivité. L’alcool et le vin ( en petite dose ) ont toujours fait partis de l’attirail du guerrier et du soldat. Mais pour en revenir à la défaite de Juin 40, ce n’est qu’une affaire d’équipement et de commandement, mais surtout de commandement.

    Dire que c’est la faute de trois soldats bourrés comme des coing sur la ligne Maginot, sachant que la Wehrmacht est passé dans les Ardennes et la Belgique pour envahir le pays, que la Bataille de France fut perdu, c’est ce que disaient les vrais responsables de la débandade.
    Encore Osef ? mais non Osef pas !

    Pour le nom de l’alcool mystère qui était devant le Pastis à cette époque je pense qu’il s’agissait du Vin, en particulier le Vermouth ( Martini, Noilly Prat, Dubonnet, Lillet … ect ) ou les Mousseux, les vins liquoreux ou doux comme le Porto.
    Bref il y avait un grand choix de vin.
    Aujourd’hui cela s’est un peu perdu et le Pastis s’est imposé comme maitre incontesté de l’apéritif.

    – Sciences et Technologies :

    Ce n’est pas vraiment une correction mais un complément d’information au sujet du nom de la navette « Enterprise » car ce n’est pas juste une référence au vaisseau de Star Trek.

    Il faut savoir que le nom « Enterprise » viens d’une longue tradition de la Marine Anglaise puis Américaine, en effet ce nom a été porté par plus de 80 vaisseaux depuis le XVIIIème siècle.
    Au départ il y a la capture d’un navire français par les Anglais, qui s’appelait l’ »Entreprise » en 1705 et depuis ce nom était utilisé pour baptiser, dans la plupart des cas, le premier bâtiment d’une nouvelle classe de navires, les « HMS Enterprise » faisait tout d’abord leur service en tant que navires de guerre puis été désarmé pour devenir des navires marchand ou d’exploration ( c’est cette double vie qui a inspiré Gene Roddenberry pour le vaisseau phare de Star Teck ). Puis en 1775, durant la guerre d’Indépendance, les Américains capture un navire Anglais baptisé « George » et le renomme « USS Enterprise » pour l’utiliser comme un des fer de lance de la marine américaine.

    Et depuis ce jour ont été baptisé « USS Enterprise » plus d’une dizaine de bâtiments dont deux très célèbres le « USS, Big E, Enterprise », porte-avion, frère du « Yorktown », qui est le seul navire américain à avoir fait la seconde guerre Mondiale dans le Pacifique d’un bout à l’autre, et le « USS Enterprise », premier porte-avion à propulsion nucléaire.

    Ce nom d’ « Enterprise » ( l’ »Entreprenant », en France, dorénavant ) est un nom, chargé d’histoire, qui cristallise l’enthousiasme et la motivation de ses constructeurs, c’est un nom qui est évocateur d’espoir, l’espoir de faire de grandes découvertes ou de vivre d’extraordinaires aventures à son bord, de faire les choses sans hésitation.

    C’est donc tout à fait normal qu’au moment de baptiser la première navette spatiale, les ingénieurs hésitèrent entre « Constitution », pour célébrer le bicentenaire des Etats Unis ( « USS Constitution » est un autre célèbre navire de la Navy ) , et le nom Enterprise.
    Quand cela s’est su, les fans de la série Star Trek ont alors envoyés des lettres en masse ( plus de 20 000 ) pour que le nom de la navette soit effectivement « Enterprise » sans savoir les réelles raisons qui se cachent derrière ce nom et celui du vaisseau de leur série. C’est donc par un énorme quiproquo que le « NASA Orbital Vehicule – 101 » a été nommé Enterprise et on admet volontiers l’histoire de la référence à Star Trek pour faire simple ^^
    Cette version crée d’ailleurs un paradoxe amusant sur le nom de cette navette et l’histoire de Star Trek et Starfleet écrite par Gene Roddenburry et Matt Jefferies, et sur l’influence de ce nom sur l’Histoire de l’humanité mais je vous garde cette histoire pour le réveillon de Noël.

    Sur ce j’arrête là mes élucubrations.
    Encore bravo pour ce numéro vraiment plaisant à l’écoute, où vous avez, finalement, tous eu le même temps de paroles, vivement la suite.

    Paix et Prospérité !

  9. 15/11/2010 à 11:56 | #9

    Euh, un jour faudrait penser à inviter Orhion à l’apéro les gars !
    Il aura de quoi endormir LTP lui même (faut prendre ça comme un compliment) :)

  10. Vianns
    15/11/2010 à 16:36 | #10

    Très bon apéro !!

    Ca vient d’où ce trip « 100% kiiiif ! », j’ai l’impression d’avoir loupé un truc =(

  11. Aeon
    15/11/2010 à 21:44 | #11

    Super podcast tout ça tout ça… (nan sérieusement, j’adore les derniers numéros, peu d’invités et pour le coup, l’invité de ce numéro est intéressant, j’aime beaucoup ce qu’il fait). Par contre, il faut m’expliquer un truc:

    => pourquoi LTP a essayé de prendre cette espèce de voie sensuelle absolument pas crédible tout l’apéro ?

    C’est immonde !!! Plus jamais, en before, durant l’AdC ou en after, JAMAIS!

    Si, finalement quelques petites remarques:
    – les intros sont top, sérieux clap! clap! clap!
    – pas trop fan des nouveaux jingles par contre…

  12. LTP
    15/11/2010 à 23:24 | #12

    @Aeon
    C’est pas vraiment voulu (ça doit être lié au fait que j’ai mal à la gorge depuis deux semaines..)

  13. 16/11/2010 à 07:18 | #13

    Sympa ce podcast, mais comment dire… Trop maîtrisé?
    Et c’est pas le premier dans le genre…
    Faut que ça parte en couille comme au début les gars parce qu’à ce rythme on va se retrouver chez Drucker! Fi des temps de paroles, exit la bienséance, au diable les jingles léchés! On veut un LTP au bord de l’apoplexie (non feinte) lors d’un wazuff sans fin et s’enfonçant dans les dernières limites de l’insertion glauquissime raconté avec délice et un art du suspense comme seul Kwakos a le secret.
    Un professeur Fientus à la limite de la surdité et un MC Katana grave parti comme sait si bien le faire Mannox.
    Un LTP qui reste la la caution morale de l’apéro tel un Jiminy Cricket dans Pinochio, et pas un compagnon de débauche comme il commence à le devenir à l’instar du professeur de bonnes manières dans Calamity Jane dans Lucky Luke.
    Quant à Captain Web, on voudrait qu’il amène son équipage aux dernières limites de l’alcool comme dans cet excellent numéro qui suintait la poire jusque dans les casques de ses auditeurs!
    On veut du vomi, du high-tech, des dérapages, un LTP implorant au bord des larmes, des peaux de bananes, des pizzas, que les micros crient grâce sous les voix de Mannox, que Pro-Tools refuse de fonctionner à l’approche de Kwakos, que Captain Web maudisse le jour où l’idée de ce podcast a germée dans son esprit ennivré! Réveillez-vous bordel! Les auditeurs ne veulent plus de limites, faut un podcast qui sente, qui refoule, qui gronde, à faire ramper nos ordis, à ce qu’iTunes plante inopinément à chaque rot. On veut du fouet bordel! Kwakos, rétablis le fouet! Vous en avez besoin pour vous réveiller les gars! On veut des fesses rouges merde!
    Merci!

  14. Aeon
    16/11/2010 à 11:25 | #14

    @LTP
    Voilà pourquoi je suis contre les sponsors, vous perdez toute objectivité! Dis le que c’est un effet secondaire du Vocox !? :)

    Je suis entièrement d’accord avec Zorba Le Geek. Je trouve que les jingles d’intro etc. … sont tops, mais c’est vrai que vous vous assagissez avec le temps, les temps où LTP était à la limite de quitter la cave tellement c’était crade est bien loin :) et c’est bien dommage… Ça fait combien de temps que vous vous êtes pas fait ban de ustream hein ??? :)

  15. 18/11/2010 à 10:20 | #15

    Rha! Merci! Il a plu du sperme dans le bus hier soir en entendant que j’étais cité dans votre podcast (le 51 en plus). J’ai enfin mon instant firme à moi tout seul, je peux enfin mourir tranquille :o)
    Je n’ai pas fini l’écoute du 51 (j’en suis au dossier du captain sur les navettes spatiales) mais c’est toujours aussi bon et c’est un grand plaisir de vous entendre… sauf éclater de rire comme un imbécile dans le bus.

  16. Fractal
    18/11/2010 à 23:25 | #16

    Super podcast, encore une fois!
    J’ai bien aimé le dossier sur la navette, car change des trucs Apple =)

  17. Phullbrick
    26/11/2010 à 14:04 | #17

    Effectivement un Podcast plus calme, un invité très sympa que je vais écouter d’ailleurs, un dossier sur les navettes très intéressant pour tout fan de scifi et de Star Trek.

    Merci les gars ! :)

    Live long & prosper

  18. gnaque
    27/08/2011 à 13:38 | #18

    ce message vient du futur: pour mettre mon grain de sel à Lady Fist.
    Le mazout, Ricard + Coca –> un gout de réglisse, par contre ça démonte le bide.
    bises sur les fesses

  1. 13/11/2010 à 11:22 | #1
  2. 17/03/2015 à 19:10 | #2