Voila bien longtemps que je n’avais pas vu arriver de concours récompensant les meilleurs blogs façons Oscar, César et tout le bordel en « ar ». A une époque encore pas si lointaine c’était pourtant la grande mode et on en comptait une bonne dizaine, tous aussi peu crédibles les uns que les autres, un peu comme si Pierre Woodman vous invitait à un diner aux chandelles dans sa chambre d’hotel. A ma connaissance aucun n’a survécu plus de deux ans, ce qui n’est pas vraiment une perte. Toujours est il que quand l’un de vous m’a envoyé l’info sur les tout nouveaux « Golden Blog Awards » je n’ai pas pu résister à l’envie d’aller y jeter un oeil entre deux sites de boules (non, je ne parle pas de pétanque).

Premier bon point, en parcourant les pages du site j’ai appris qu’il s’agissait d’une initiative de l’équipe qui organise le Mixblog. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de soirées blogueurs organisées chaque année et où, entre deux discussions sur l’avenir du billet sponsorisé, on picole gratos grâce à BNP et Microsoft. Une initiative de qualité donc, comme toutes celles qui permettent de taper à l’oeil dans un buffet bien garni. Second bon aspect de la chose, c’est un jury qui détermine les gagnants de chaque catégorie, évitant ainsi le phénomène qui fait que les blogs ayant le plus d’audiences arrivent systématiquement premiers par les votes (même si, évidemment, cela aidera fortement à se faire remarquer par le jury en question). Enfin, la cérémonie de remise des prix en carton-pate se fait à l’hôtel de ville de Paris, et ça, c’est quand même la grande classe.

Devant tant de promesses de gloire et de gros rouge, l’équipe de Captainweb.net ne pouvait faire autrement que de s’inscrire pour s’amuser un peu et voir si la population de moules qui nous écoute / lit régulièrement (c’est vous) allait voter en masse. Vous savez maintenant ce qu’il vous reste à faire pour nous permettre d’aller jouer les crevards à l’hotel de ville de Paris le 17 novembre prochain.

P.S. : Et vous pouvez aussi inscrire vos blogs, on est pas des chiens, on vous en voudra pas.