Archive

Archives pour 10/2009

L’apéro du Captain #7 : Les twin sisters de l’Atlantide

07/10/2009

l-apero-du-captain-logoVous l’attendiez? Le voila! Le 7ém épisode de l’apéro est en ligne on dah cyber-multimédia Internet. Cette semaine encore l’équipe s’est un peu lâchée puisque l’on bat en terme de durée notre précédent record avec 1h38 d’enregistrement. Bon, seulement de 3 minutes ok, mais c’est quand même ça! Désolé donc pour ceux qui trouvent le podcast un peu long, on essayera de faire plus court la prochaine fois en abattant d’une balle dans la nuque tout chroniqueur dépassant le temps réglementaire.

Sinon, nous avons enfin trouvé un moyen de partager simplement les liens de chaque podcast et cela se fera par l’intermédiaire d’un compte delicious que vous pouvez retrouver ici : http://delicious.com/CaptainWeb . Un grand merci à celui qui nous a suggéré cette méthode (Thierry je crois, mais j’ai pas réussi à retrouver le message en question).

Les photos diffusés durant le podcast sont accessibles comme d’habitude ici.

Et sans plus attendre, le programme de l’épisode 7 enregistré tard le soir ce mardi 6 octobre 2009 :

  • Les actualités high-tech de la semaine du capitaine (PSP Go, dématérialisation etc…)
  • La rubrique de LTP : Histoire de Kindle & réalité augmentée
  • Le wazzuf de Kwakos : Records du monde en tout genre
  • L’invité de Manox : Billy Dufi, le fils de l’homme de l’Atlantide

Pour l’écoute en direct c’est en dessous, vous pouvez même downloader le mp3 comme de sales pirates en faisant un clic droit et « Enregistrer sous » sur ce lien (et le flux rss est ici).

On se retrouve la semaine prochaine pour le huitième numéro du podcast dès 23h30 sur notre live. Maintenant allez écouter l’apéro et voter pour nous sur iTunes, pour faire de nous des stars!

Le Podcast High Tech , ,

PPI : le magazine high tech qui ne respecte rien

07/10/2009

ppi1Ceux qui ont écouté le dernier podcast jusqu’au bout se rappellent peut être qu’on vous avait parlé d’une surprise pour ce week end. Cette surprise, la voici avec du retard : PPI, le magazine high-tech trashos de l’équipe de captainweb.net. Distribué gratuitement au format pdf (vu le contenu je pense qu’on aurait du mal à faire payer qui que ce soit de toute façon), cette petite merveille vous informera une fois par mois de nos trouvailles sur Internet.

Comme le Captain est déjà bien occupé avec ses putes de l’est et les castors de Fred (ces saloperies qui ne cessent d’envahir mon bateau pirate avec leurs grandes dents et leurs sexes hypertrophiés), c’est Kwakos, le créateur du concept, qui tiendra le rôle envié de rédac’chef du magazine et qui écope donc de la lourde tache de nous faire rendre nos articles à temps tous les mois.

Vous savez ce qui vous reste à faire : téléchargez le fichier ci-dessous, lisez le mag et donnez nous votre avis qu’on sache si ça mérite qu’on se casse le tronc à faire un second numéro.

Les liens directs pour le téléchargement :

http://rapidshare.com/files/291148229/ppi-1.pdf
http://www.megaupload.com/?d=2LUUVYM5
les liens ppi

Have fnu comme écrivent les dyslexiques!

Breves ,

En 2024 l'apéro du Captain devrait compter 720 épisodes

06/10/2009

zbong24-actu-du-futurAttention, j’ai une triste nouvelle pour ceux qui espéraient encore voir une petite équipe indépendante derrière Zbong24! C’est confirmé, le site Internet qui par un étrange trou dans le continuum espace temps nous fournissait des nouvelles du futur n’était « malheureusement » (c’est le terme employé dans le communiqué de presse reçu) qu’un teaser pour Philips et ses robots ménagers garantis 15 ans. Vu la fréquence de publication et le suivi plutôt soutenu du site, pas étonnant qu’une agence de com ait été planquée derrière.

Heureusement pour vous, aucune agence n’est planquée derrière l’équipe du Captain et son podcast déjanté! Rendez-vous donc ce soir dès 23h30 pour l’enregistrement live du 7em épisode et n’oubliez pas la bière et le saucisson!

Breves ,

Revue de Web du lundi 5 octobre 2009 [126]

05/10/2009
La piraterie a encore de beaux jours devant elle. Attention ! Pour une fois je ne discute pas de celle qui sévit sur Internet, mais de la vrai, avec des bateaux, de grands coups de sabres kalachnikov et des otages qu’on menace de balancer aux requins si la rançon n’arrive pas assez vite. Pourquoi le Captain vous parle de ça ? Tout simplement car en trainant sur Twitter, la bouteille à la main, je suis tombé sur cette petite merveille : une carte du trafic maritime affichant en temps quasi-réel la position de milliers de cargos, paquebots, ferrys et autres yachts à travers le monde entier. Une véritable carte au trésor pour tout pirate moderne à la recherche de proies faciles et pas trop éloignées de la maison. Je ne suis pas sur que le premier objectif lors de la création de cette application ait été de fournir les flibustiers somaliens en informations pour leur prochain raid, mais dur de nier que cela doit surement leurs rendre de grands services.
Les pirates numériques, eux,  n’ont pas besoin de cartes d’état major ou d’armes de guerres pour procéder à quelques pillages en règle digne des meilleurs films de cape et d’épée. C’est tout l’avantage de la dématérialisation, on peut désormais lancer à tout moment un raid sanglant sur le dernier « chef d’œuvre » culturel d’Universal sans avoir à bouger nos gros culs.
Il y a bien sur quelques tentatives de contre-attaques comme HADOPI, mais je pense pouvoir dire sans me tromper qu’elles sont aussi efficaces qu’un cachet d’aspirine peut l’être à un lépreux en phase terminale. Dans le pire des cas, le galion amiral se contente de bouger vers d’autres mers plus clémentes, comme va le faire ThePirateBay en déplaçant ses serveurs en Ukraine, pays bien connu pour ses femmes peu farouches et ses hackers amateurs de vodka. De toute façon, même foutus à la porte par Google, nos camarades de TPB trouvent toujours un moyen de rentrer par la fenêtre.
Tout ça pour dire que la technologie n’est pas prête de faire disparaitre la piraterie, maritime ou numérique, bien au contraire elle se révèle souvent un précieux allié. Heureusement pour vous, si vous vous trouvez du coté des innocentes victimes, les contremesures ont également évoluées avec le temps. Ainsi, plus besoin d’aller enterrer votre Freebox sur une ile déserte pour vous protéger des pirates en herbe de borne WiFi, il vous suffit aujourd’hui de retaper votre manoir à la peinture anti-ondes. On n’arrête pas le progrès.
En vrac :
Surprise, l’iPhone et ses milliers d’applications à la con surcharge les réseaux ! La prochaine fois que votre baraque crame et que votre téléphone vous indique de vous mettre votre connexion au cul pour appeler les pompiers, vous connaitrez le responsable.
Les virus sont de plus en plus fourbes. Dernière nouveauté dans le domaine : en plus de virer l’intégralité de votre compte en banque sur le livret A de la mafia russe, certains virus peuvent aussi trafiquer l’affichage de votre relevé en ligne pour être sur que vous ne soupçonniez rien. La prochaine étape sera probablement de vous électrocuter via les ports USB pour être sur que vous ne puissiez pas porter plainte.
Si Google lance de nouvelles fonctionnalités 10 fois par jour, ce n’est pas le cas de Twitter qui se contente de faire une API et de laisser d’autres gars faire le boulot à sa place. C’est donc avec étonnement que l’on apprend l’arrivée prochaine de « Twitter Lists » destinés à promouvoir nos followers.
Bill Gates a perdu 7 milliards de dollars l’an dernier. C’est beaucoup, mais pas autant que Steve Jobs qui a perdu son foie. La crise économique n’épargne décidément personne.
Vous ne comprenez rien à Google Wave et vous n’êtes pas assez riche pour vous offrir une invitation sur eBay ? Rassurez-vous, grâce à cette vidéo de 8 minutes, vous devriez vous rendre compte que vous ne ratez pas grand-chose.
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la combo magique revue de web + podcast !

pirate-polanski-prisonLa piraterie a encore de beaux jours devant elle. Attention ! Pour une fois je ne discute pas de celle qui sévit sur Internet, mais de la vraie, avec des bateaux, des abordages à grands coups de sabres kalachnikov et des otages qu’on menace de balancer aux requins si la rançon n’arrive pas assez vite. Pourquoi le Captain vous parle de ça ? Tout simplement car en trainant sur Twitter, la bouteille à la main, je suis tombé sur cette petite merveille : une carte du trafic maritime affichant en temps quasi-réel la position de milliers de cargos, paquebots, ferrys et autres yachts à travers le monde entier. Une véritable carte au trésor pour tout pirate moderne à la recherche de proies faciles et pas trop éloignées de la maison. Je ne suis pas sur que le premier objectif lors de la création de cette application ait été de fournir les flibustiers somaliens en informations pour leur prochain raid, mais dur de nier que cela doit surement leur rendre de grands services.

Les pirates numériques, eux,  n’ont pas besoin de cartes d’état major ou d’armes de guerres pour procéder à quelques pillages en règle digne des meilleurs films de cape et d’épée. C’est tout l’avantage de la dématérialisation, on peut désormais lancer à tout moment un raid sanglant sur le dernier « chef d’œuvre » culturel d’Universal sans avoir à bouger nos gros culs.

Il y a bien sur quelques tentatives de contre-attaques comme HADOPI, mais je pense pouvoir dire sans me tromper qu’elles sont aussi efficaces qu’un cachet d’aspirine peut l’être à un lépreux en phase terminale. Dans le pire des cas, le galion amiral se contente de bouger vers d’autres mers plus clémentes, comme va le faire ThePirateBay en déplaçant ses serveurs en Ukraine, pays bien connu pour ses femmes peu farouches et ses hackers amateurs de vodka. De toute façon, même foutus à la porte par Google, nos camarades de TPB trouvent toujours un moyen de rentrer par la fenêtre.

Tout ça pour dire que la technologie n’est pas prête de faire disparaitre la piraterie, maritime ou numérique, bien au contraire elle se révèle souvent un précieux allié. Heureusement pour vous, si vous vous trouvez du coté des innocentes victimes, les contremesures ont également évoluées avec le temps. Ainsi, plus besoin d’aller enterrer votre Freebox sur une ile déserte pour vous protéger des pirates en herbe de borne WiFi, il vous suffit aujourd’hui de retaper votre manoir à la peinture anti-ondes. On n’arrête pas le progrès.

En vrac :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à demain pour la combo magique revue de web + podcast !

Revues de web , , , , ,

Robot OmniZero.9 : le futur aura cette gueule (ou pas)

03/10/2009

Au Japon, chaque année, la compétition ROBO-ONE fait s’affronter les dernières créations dans le domaine de la robotique. Ces créatures électroniques, si possible humanoïdes, se confrontent dans une série d’épreuve destinées à déterminer laquelle d’entre elle est la plus efficace dans différentes situations (franchissement d’obstacle, lever de poids, massacre de personnes âgées à coup de Tazer etc…).

Cette fois ci, c’est OmniZero.9 qui a gagné, écrasant sans contestations possibles ses adversaires. La vidéo témoin ci dessous vous fait découvrir cette fantastique machine qui sera, je l’espere, bientôt équipée de shotgun.

Sciences et techniques ,