serveur-ovh-biereD’ailleurs c’est déjà fait pour la plupart d’entre vous au prix de quatre heures de coupure ce vendredi après midi. Les malheureux qui ne peuvent toujours pas accéder au quartier général du Captain au moment ou j’écris ces lignes ne devraient plus en avoir pour très longtemps eux non plus. Sans trop rentrer dans les détails techniques,la propagation des DNS est encore en cours chez certains FAI (ceux qui ont choisi d’investir dans des serveurs en carton ou des clusters de minitel recyclés).

L’explication maintenant : si le blog change de serveur, c’est que le précédent était mis à genoux plusieurs fois par jour, principalement à cause du podcast. Forcement, 40Go d’upload en quelques heures, ça en fait de la bande passante et de l’utilisation de ressources. Vu que le serveur n’était vraiment pas prévu pour ça, j’ai préféré prendre l’initiative d’aller squatter un autre de nos bébés avant qu’OVH ne m’accuse d’avoir foutu le feu à leur datacenter tout neuf. Y’a bien une autre théorie selon laquelle ces salopards de castors de la FredZone auraient téléchargé 30000 fois le podcast #9 pour se venger de leurs propres galères de serveur, mais je vais laisser mes poneys mener l’enquête avant de contre-attaquer .

Dernière chose, si en théorie tout doit être exactement identique à la version présente sur l’ancien serveur, je m’attends quand même à deux trois bugs au détour d’une page d’archive. Vous serez donc bien urbain de les signaler dans les commentaires au cas ou vous croisiez l’une de ces saloperies. Et puis merci de ne pas intervenir vous même, ils sont armés et dangereux et c’est moi qui nettoie le bordel à la fin.