J’en ai déjà parlé longuement dans le podcast de mardi dernier mais il était difficile de ne pas revenir dessus à l’occasion de cette revue : Apple vient de mettre à jour une bonne partie de sa gamme d’ordinateurs. Si les nouveautés donnent forcement envie de braquer une banque pour se les acheter (magic mouse, iMac 16/9, new iBook etc…) la façon dont la marque a lancé ses nouveaux produits est peut être l’élément le plus intéressant de l’affaire. A vrai dire, elle nous oblige même à reconnaitre une fois de plus la supériorité d’Apple en termes de communication.
Si je vous dis cela c’est qu’il fallait quand même oser un coup pareil. Faire une keynote d’une heure en septembre pour présenter les nouveaux iPod nano dont tout le monde se bat les couilles ainsi que quelques modifications d’iTunes pour ensuite nous sortir sans prévenir, un mardi soir, de nouvelles gammes aussi importantes que celle de l’iMac ou des iBook. Illogique me direz vous ? Pas si sur !
Une mise à jour aussi importante des ordinateurs de la firme était en effet assurée de faire le buzz sans qu’Apple n’ait besoin de sortir du placard la machine de guerre habituelle. C’était loin d’être le cas des annonces de la keynote de septembre dernier. Entre l’arrivée d’une caméra inutile pour 99% des utilisateurs sur le nano et la mise à jour d’iTunes, il y avait en effet de quoi rester sur sa faim. La keynote « Rock’n Roll » était donc indispensable pour mobiliser la presse et les blogueurs autour de « l’événement » qui sans cela serait resté une anecdote de quelques lignes vite oubliée.
Microsoft et son Windows Café de Paris on probablement deux ou trois leçon à retenir de ce beau coup marketing d’Apple. Surcouf et son étoile en plastoque géante aussi, mais était il vraiment nécessaire de le préciser ?
Au tour du vrac de ces dernières heures :
Après avoir investi Facebook et Flickr, notre secrétaire d’état préférée lance son blog et inciterait même ses camarades au parlement à utiliser Twitter. Pendant ce temps la, Nadine Morano veut civiliser et filtrer le Net. Y’a encore des efforts à faire coté cohérence gouvernementale.
Fini la rigolade, les acteurs seront désormais puni de twitter lors des tournages. On attend le même genre de clause dans les contrats des blogueurs pour s’assurer que Twitter ne finisse pas par nous tuer nos chers backlinks.
Le bénéfice d’eBay est en baisse de 29%. J’attends avec impatience le moment ou le site, au bord de la faillite, se mettra lui-même en vente sur son service avec une mise à prix symbolique de 1€.
C’est bien parti pour que Free soit finalement le seul candidat à l’obtention de la quatrième licence 3G. Virgin Mobile et Numéricable ont en effet jeté l’éponge, expliquant que faute de garanties suffisantes quand à la mise en place du nouveau réseau, le dossier sentait trop le poney pour y mettre les doigts.
C’est la grosse actualité du moment : Google ET Microsoft ont signés un accord avec Twitter pour intégrer les tweets du service en temps réel dans les résultats de leurs moteurs de recherche respectifs. Ainsi, une recherche sur « caca » devrait enfin nous permettre d’avoir un instantané des gens en train de couler un bronze sur la planète entière. Le progrès amène quand même des choses merveilleuses…
Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.
Google annonce le WiFi gratuit dans les avions
Cinesmabite : Zombieland
La SNCF en direct sur iPhone

imac-169-nouveauJ’en ai déjà parlé longuement dans le podcast de mardi dernier mais il était difficile de ne pas revenir dessus à l’occasion de cette revue : Apple vient de mettre à jour une bonne partie de sa gamme d’ordinateurs. Si les nouveautés donnent forcement envie de braquer une banque pour se les acheter (magic mouse, iMac 16/9, new iBook etc…) la façon dont la marque a lancé ses nouveaux produits est peut être l’élément le plus intéressant de l’affaire. A vrai dire, elle nous oblige même à reconnaitre une fois de plus la supériorité d’Apple en termes de communication.

Si je vous dis cela c’est qu’il fallait quand même oser un coup pareil. Faire une keynote d’une heure en septembre pour présenter les nouveaux iPod nano dont tout le monde se bat les couilles ainsi que quelques modifications d’iTunes pour ensuite nous sortir sans prévenir, un mardi soir, de nouvelles gammes aussi importantes que celle de l’iMac ou des iBook. Illogique me direz vous ? Pas si sur !

Une mise à jour aussi importante des ordinateurs de la firme était en effet assurée de faire le buzz sans qu’Apple n’ait besoin de sortir du placard la machine de guerre habituelle. C’était loin d’être le cas des annonces de la keynote de septembre dernier. Entre l’arrivée d’une caméra inutile pour 99% des utilisateurs sur le nano et la mise à jour d’iTunes, il y avait en effet de quoi rester sur sa faim. La keynote « Rock’n Roll » était donc indispensable pour mobiliser la presse et les blogueurs autour de « l’événement » qui sans cela serait resté une anecdote de quelques lignes vite oubliée.

Microsoft et son Windows Café de Paris on probablement deux ou trois leçon à retenir de ce beau coup marketing d’Apple. Surcouf et son étoile en plastoque géante aussi, mais était il vraiment nécessaire de le préciser ?

Au tour du vrac de ces dernières heures :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la prochaine revue de Web.