homme-invisible-chiinoisLe problème quand on laisse les news high tech de coté durant 15 jours, c’est qu’on finit par se retrouver avec assez d’informations pour remplir un tome entier des pages jaunes (ce vieux truc puant, mais très pratique quand il s’agit de torturer sans laisser de traces). D’ailleurs, c’est bien simple, si j’étais assez malade pour vouloir vous communiquer toutes les news de ces deux dernières semaines, je finirais par vous écrire une revue de Web qui taperait bien dans les 3000 ou 4000 mots.

Mon planning étant malheureusement heureusement  surchargé entre mes putes de l’est et les tavernes médiévales, je vais plutôt vous saloper le boulot rapidement et conseiller à ceux qui ont loupé quelque chose d’aller voir sur mon compte twitter les liens qui auraient échappés au crochet du Captain. Peut être même qu’en écoutant le dernier podcast et en lisant le magazine PPI, vous devriez avoir un résumé assez complet de tout ce qui s’est passé sur le net ces dernières semaines. Mais en attendant d’aller voir ailleurs si j’y suis, parlons un peu de Google.

Le géant de l’internet et de la publicité en ligne (1,5 millions d’annonceurs bordel !) est en grande forme et continue de lancer de nouveaux services tous les 5 jours. Ce n’est pas Yahoo, toujours dans le caniveau du secteur de la recherche malgré l’arrêt de son service débile d’indexation payant, qui pourrait se vanter d’un tel chiffre. Microsoft, de son coté, voit la faible progression acquise par bing ces dernières semaine s’envoler sans grand espoir de retour. Seul élément qui pourrait peut être renverser la vapeur entre les deux géants (en étant extremement optimiste) : les négociations en cours avec Twitter pour mettre la main sur sa timeline, immense réservoir d’information en temps réel. Vu que Google est également sur l’affaire, peu de chance que Balmer obtienne une exclusivité, qui ne serait de toute façon par vraiment dans l’intérêt de Twitter.

Au même moment, les équipes de Google se préparent à fister violemment Amazon avec Google Edition, une immense librairie en ligne qui devrait voir le jour l’année prochaine. Mon marabout africain m’a même prédit que le service pourrait bien sortir au même moment que la tablette d’Apple. Y’a de ces coïncidences quand même…

En vrac et en bordel:

  • Coté gadget à la con, ces mini écrans USB sont bien barrés pour reporter la palme de l’année 2009. C’est pas qu’agrandir son bureau windows sur d’autres affichage ne soit pas utile, c’est juste que le faire sur des écrans de 4 pouces met un peu l’intérêt du truc aux chiottes.
  • Si vous ne le saviez pas encore, apprenez que l’homme invisible est un chinois. Du coup, si celui-ci se fait contaminer par un zombie, il sera dur à détecter. C’est la qu’on ressent l’utilité d’investir dans un bon kit de survie en cas d’invasion.
  • En pleine traduction, Twitter prépare également son système de notation des utilisateurs et lance son principe de liste annoncé depuis longtemps. A quelques heures des cinq milliards de Tweets, je pense que l’on peut estimer à juste titre que cela ne marche pas trop mal pour le service (même si je n’aimerais pas être à la place des cons qui sont allés investir des dizaines de millions la dedans).
  • Eric, notre blogueur francophone number one, est parti enquêter et nous ramène les raisons de la disparition soudaine de TechCrunch France. Pas de panique, ils ont juste prolongé leurs vacances jusqu’en 2012, date officielle de la fin du monde.
  • Finalement, le terminator n’aura peut être pas cette rassurante allure humanoïde qu’on lui connaissait au cinéma. C’est en tout cas ma conclusion après avoir découvert ces robots cafards indestructibles. L’industrie de la tapette à insecte en titane risque de décoller d’ici une dizaine d’années.
  • Fliquer et censurer le net est un travail d’avenir. Ce coup ci c’est les buralistes qui s’y mettent en réclamant le filtrage des sites de vente de cigarettes. A leur place je demanderais également à faire bloquer toutes les recherches du type « je crache mes poumons alors que je fume seulement deux paquets de cigarettes par jour ». On ne sait jamais, un client est vite perdu.

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs, en écoutant par exemple quelques épisodes de notre fantastique podcast avant qu’on se fasse virer d’iTunes par Apple!