Archive

Archives pour 08/2009

Retrouvez l'apéro du captain sur iTunes

11/08/2009

itunesCa n’a pas été très long, notre podcast est dès maintenant accessible sur iTunes dans la rubrique podcast / technologie / actualité techno. Sa présence dans le répertoire des podcast a l’air assez aléatoire (a moins de faire une recherche sur « captain » par exemple), donc je vous conseille comme toute bonne faignasse qui se respecte de cliquer sur ce lien qui devrait vous amener directement au sein graal pour peu que vous ayez iTunes d’installé sur votre bécane.

Ceux qui en plus possèdent un compte seraient bien sympa de laisse un petit commentaire et une grosse note, de façon à nous aider dans notre entreprise de conquete du monde. Rappelons que dès notre arrivée au pouvoir, tous nos supporters de la première heure recevront le titre de chevalier de l’ordre du poney et un abonnement d’un an gratuit à « Escort Magazine ».

PS : Je sais pas comment cette chiotasse d’iTunes tri les podcasts, mais pour l’instant ça me convient très bien vu qu’on est déjà 9em de la rubrique « actualité techno » devant rtl, ZDnet et BFM. Dans la rubrique générale Technologie, on est même 22eme devant un podcast d’apple (yihaaaa).

Le Podcast High Tech , ,

L’apéro du Captain #1 : Le podcast High Tech qui ne respecte rien

09/08/2009

l-apero-du-captain-logoVoila quelques mois que nous en parlions avec l’équipage du navire et c’est désormais chose faite : le podcast de Captainweb.net est officiellement lancé. Pour ceux qui seraient dans l’ignorance de ce qu’est un podcast, je vous redirige vers ce billet de juillet consacré au sujet avant de passer à la suite.

Le Podcast s’appelle « l’apéro du Captain » et devrait, dès la rentrée, être enregistré chaque semaine lors d’un direct sur Ustream qui réunira au moins 3 personnes et deux tonneaux de bière. Les chroniqueurs officiels de ce rendez-vous de 90 minutes sont :

  • Kwakos : Collegue de travail, ingénieur du son, adepte de bières fraiches et de sites étranges. L’homme sans qui le son de ce nouveau rendez-vous resemblerait au bruit de dix chats coincés dans une machine à secher le linge en programme rapide.
  • Lord Ton Pere aka LTP, spécialiste des interfaces futuristes, des vieux jeux vidéos et des sites de poneys. Il a aussi quelques connaissances en droit, ce qui devrait nous servir en cas de procès de Microsoft ou d’Apple pour diffamation.
  • Manox : Dessinateur bd, peintre, blogueur sur sblorf.fr et spécialiste du n’importe quoi. Sa mission consistera à trouver des invités dans le métro toute les semaines.
  • Siegfried aka Captain Web (eh ouais, ça c’est moi) dont la principale tache consiste à rajouter le mot poney toutes les 90 secondes.

Alors évidement cela parle principalement de High Tech et d’Internet mais nous allons vous laisser découvrir par vous même en utilisant le lecteur ci-dessous. Premier numéro oblige, nous attendons avec impatience vos retours que vous pouvez laisser dans les commentaires dès maintenant. Have fun et tout le bordel!


Pour downloader en direct, clic droit et « Enregistrer sous » sur ce lien!
Ps : Pour toi, junky, le flux rss est ici !

Le Podcast High Tech , ,

Hong Kong #4: Shopping Frenzy

08/08/2009

lady-market-hong-kongImpossible de clôturer cette série d’article sur Hong Kong sans vous parler de la principale attraction de la ville : le shopping. Et ouais, désolé de casser vos rêve d’exotisme oriental et de pagodes en bambous mais, bien loin du mythique star ferry, de Disneyland, ou du temple des 10000 Bouddhas (avec ses 30000 salopes de marches dans la montagne), Hong Kong est avant tout connu pour son orgie de boutiques de luxe et de matériel électronique à bas prix. Les touristes ne s’y trompent d’ailleurs pas puisque leur premier reflexe sur place est souvent de se précipiter dans le centre commercial le plus proche pour y claquer connement leur fric. Logique après tout, c’est finalement le meilleur moyen de véritablement gouter le style de vie Hongkongais.

En effet, bien plus qu’un simple passe temps, les centres commerciaux à Hong Kong sont une composante essentielle de la vie quotidienne. On y mange, on y joue, on y fait des réunions d’affaire ou du patin à glace et bien sur on y achète des saloperies, de luxe si possible. Le seul truc qu’on n’y fait pas c’est baiser. D’ailleurs, pas de putes à l’horizon, contrairement à Macao ou elles se baladent par troupeaux de 20 dans les couloirs des casinos. Remarquez bien que je n’ai peut être pas cherché au bon endroit non plus.

A chaque coin de rue, attendez-vous donc à tomber sur d’immenses «mall » de 8 étages ou, au minimum à de plus modestes surfaces comptant uniquement quelques magasin. Les Geeks seront ravis d’apprendre que l’on trouve quelques pâtés de maison entièrement dédiés à l’informatique et dont les couloirs interminables ou s’enchainent les boutiques par centaine font passer la rue Montgallet pour une échoppe de province. Agoraphobe s’abstenir quand même car dans ces endroits que votre banquier va détester, il vous faudra partager le m² ou vous vous tenez avec deux ou trois autres personnes.
Les amateurs de contrefaçons crados, de tee shirt à 1€ et de souvenirs de crevards préféreront sans doute se rendre à Lady Market pour assouvir leurs besoins consuméristes à moindre prix. Ce marché ouvert jusqu’à tard dans la nuit (quartier de Mong Kok) est incontournable et devrait vous mettre une grosse claque coté dépaysement. Faut dire que c’est le seul endroit où il m’a été donné de voir un moine bouddhiste marchander une fausse Rolex à un vendeur cul de jatte.

Pour résumer, suivez le guide du Captain pour un bon shopping à Hong Kong :

  • Camarades bourgeois, vous souhaitez refaire votre garde robe de marque tout en flânant dans de grands espaces si propre qu’on pourrait manger par terre (si on compare niveau propreté, le forum des halles à coté, c’est le tiers monde), visitez Festival Walk, Pacific Place ou encore Harbour City. Détail amusant, en plein Tsim Sha Tsui,  l’ancien Quartier Général de la Police classé monument historique a été transformé en centre commercial d’hyper luxe (à ne visiter qu’avec votre carte gold à la main).
  • Envie de dépaysement ? Courrez visiter lady market, royaume de la contrefaçon en provenance directe de chine. Évidement la qualité n’est pas toujours au top, mais vous pourrez trouver quelques petites merveilles auxquelles vous n’auriez jamais pensé, comme ces fausses boites de lego qui m’ont laissé perplexe quelques minutes. Par contre, impossible de trouver comme il y a 10 ans des cd et dvd piratés par milliers (et cela pour deux fois moins cher que le prix du média vierge en France).
  • Enfin, pour les Nerd qui sont avant tout intéressés par dumatos informatique, le genre d’achat qu’ils planqueront au milieu de leurs slips sales pour ne pas se faire chopper à la douane, voici les deux « place to be ». En premier le « Mongkok Computer Centre », ou sur plusieurs niveaux vous retrouverez tout ce qui touche de prêt ou de loin à l’informatique, de la prise téléphonique aux serveurs blade. Deuxième choix, moins connu des touristes mais encore bien meilleur que le premier, le « Golden Computer Arcade » de Sham Shui Po. Dans les deux cas, vous pourrez constater que les prix sont très avantageux par rapport à la France sur pratiquement tout à l’exception notable des ordinateurs portables et des mobiles ou l’on semble se faire enculer de la même manière des deux cotés du monde.

Voila en tout cas qui clôture cette petite série d’article sur Hong Kong qui je l’espère vous aura donné envie de vous taper 12 interminables heures d’avion pour tester la climatisation mortelle, gouter la cuisine locale et surtout claquer tout votre pognon en gadgets électronique. En ce qui me concerne, j’y retourne l’année prochaine, il y a encore deux ou trois chaines de fast food que je n’ai pas pu tester.

Impossible de clôturer cette série d’article sur Hong Kong sans vous parler de la principale attraction de la ville : le shopping. Et ouais, désolé de casser vos rêve d’exotisme oriental et de pagodes en bambous mais, bien loin du mythique star ferry, de Disneyland, ou du temple des 10000 Bouddhas (avec ses 30000 salopes de marches dans la montagne), Hong Kong est avant tout connu pour son orgie de boutiques de luxe et de matériel électronique à bas prix. Les touristes ne s’y trompent d’ailleurs pas puisque leur premier reflexe sur place est souvent de se précipiter dans le centre commercial le plus proche pour y claquer connement leur fric. Logique après tout, c’est finalement le meilleur moyen de véritablement gouter le style de vie Hongkongais.

En effet, bien plus qu’un simple passe temps, les centres commerciaux à Hong Kong sont une composante essentielle de la vie quotidienne. On y mange, on y joue, on y fait des réunions d’affaire ou du patin à glace et bien sur on y achète des saloperies, de luxe si possible. Le seul truc qu’on n’y fait pas c’est baiser. D’ailleurs, pas de putes à l’horizon, contrairement à Macao ou elles se baladent par troupeaux de 20 dans les couloirs des casinos. Remarquez bien que je n’ai peut être pas cherché au bon endroit non plus.

A chaque coin de rue, attendez-vous donc à tomber sur d’immenses «mall » de 8 étages ou, au minimum à de plus modestes surfaces comptant uniquement quelques magasin. Les Geeks seront ravis d’apprendre que l’on trouve quelques pâtés de maison entièrement dédiés à l’informatique et dont les couloirs interminables ou s’enchainent les boutiques par centaine font passer la rue Montgallet pour une échoppe de province. Agoraphobe s’abstenir quand même car dans ces endroits que votre banquier va détester, il vous faudra partager le m² ou vous vous tenez avec deux ou trois autres personnes.

Les amateurs de contrefaçons crados, de tee shirt à 1€ et de souvenirs de crevards préféreront sans doute se rendre à Lady Market pour assouvir leurs besoins consuméristes à moindre prix. Ce marché ouvert jusqu’à tard dans la nuit (quartier de Mong Kok) est incontournable et devrait vous mettre une grosse claque coté dépaysement. Faut dire que c’est le seul endroit où il m’a été donné de voir un moine bouddhiste marchander une fausse Rolex à un vendeur cul de jatte.

Pour résumer, suivez le guide du Captain pour un bon shopping à Hong Kong :

Camarades bourgeois, vous souhaitez refaire votre garde robe de marque tout en flânant dans de grands espaces si propre qu’on pourrait manger par terre (si on compare la propreté, le forum des halles à coté, c’est le tiers monde), visitez Festival Walk, Pacific Place ou encore Harbour City. Détail amusant, en plein Tsim Sha Tsui, l’ancien Quartier Général de la Police classé monument historique a été transformé en centre commercial d’hyper luxe (a ne visiter qu’avec votre carte gold à la main).

Envie de dépaysement ? Courrez visiter lady market, royaume de la contrefaçon en provenance directe de chine. Evidement la qualité n’est pas toujours au top, mais vous pourrez trouver quelques petites merveilles auxquelles vous n’auriez jamais pensé, comme ces fausses boites de lego qui m’ont laissé perplexe quelques minutes. Par contre, impossible de trouver comme il y a 10 ans des cd et dvd piratés par milliers (et cela pour deux fois moins cher que le prix du média vierge en France).

Enfin, pour les Nerd qui sont avant tout intéressés par dumatos informatique, le genre d’achat qu’ils planqueront au milieu de leurs slips sales pour ne pas se faire chopper à la douane, voici les deux « place to be ». En premier le « Mongkok Computer Centre », ou sur plusieurs niveaux vous retrouverez tout ce qui touche de prêt ou de loin à l’informatique, de la prise téléphonique aux serveurs blade. Deuxième choix, moins connu des touristes mais encore bien meilleur que le premier, le « Golden Computer Arcade » de Sham Shui Po. Dans les deux cas, vous pourrez constater que les prix sont très avantageux par rapport à la France sur pratiquement tout à l’exception notable des ordinateurs portables et des mobiles ou l’on semble se faire enculer de la même manière des deux cotés du monde.

Voila en tout cas qui clôture cette petite série d’article sur Hong Kong qui je l’espère vous aura donné envie de vous taper 12 interminables heures d’avion pour tester la climatisation mortelle, gouter la cuisine locale et surtout claquer tout votre pognon en gadgets électronique. En ce qui me concerne, j’y retourne l’année prochaine, il y a encore deux ou trois chaines de fast food que je n’ai pas pu tester.

Découverte ,

Hong Kong : Junk Food Survivor bonus stage

03/08/2009

De retour à Paris et avant que le blog ne reprenne le cours normal de ses programmes (putes, poney et Internet), voici quelques photos pour illustrer le précédent article sur la malbouffe disponible à Hong Kong avec un bonus de taille en fin de galerie! Enjoy et allez faire un petit footing après, histoire de perdre les kilos pris à la vue de ces clichés… (cliquez sur la photo ci-dessous pour voir la suite de la série).

dimsum-hongkong

Quelques photos ont été prises par moi, les autres viennent de: aeioux (p2), herethere08(p3 et p4) aaronolaf(p5), vasta(p7), knoizki(p9) et kirksiang (p10 et p11). Merci à eux de partager leurs photos sous licence Créative Commons et à Flickr de me permettre de les retrouver facilement!

Découverte , ,