apple-tabletTandis que la date fatidique de la rentrée approche, les news high-tech continuent de provoquer des bouchons dans mon agrégateur. C’est un peu comme sur les autoroutes françaises un week-end de 15 aout, sauf que je suis en face de mon pc à me branler les couilles devant des séries tv plutôt que sur une aire d’autoroute.

Alors certes, ce n’est pas très sérieux de succomber aux sirènes de Free Home Vidéo alors que je devrais me casser le cul à écrire une revue de Web chaque jour, mais bon, autant le faire maintenant pendant que j’ai encore l’excuse des vacances d’été et d’une actualité plutôt calme (hors Game Convention, heureusement pour mon quota de glande et malheureusement pour mon compte en banque, ici, ce n’est pas jeuxvideos.com). Maintenant, il est grand temps de rentrer dans le vif de cette nouvelle revue de web en parlant un peu …. d’Apple et de sa tablette tactile fantôme !

Car oui, c’est encore et toujours le sujet favori de la blogosphère mondiale qui adore décidément ressasser sans fin de l’info avariée et de la photo truquée quand on en vient à parler du dernier jouet d’Apple. Dernière nouvelle du front dévoilée par le Wall Street journal, Steve Jobs se concentrerait depuis son retour de convalescence  sur le développement de la fameuse tablette. Si l’info s’avère juste, le machin devrait donc bien sortir l’année prochaine, voire même à noël pour les plus optimistes.

Voila en tous cas qui promet de nouvelles brouettes de lingots à Apple qui s’en servira surement pour paver d’or l’intégralité de sa boutique de la cinquième avenue à New York. C’est en tout cas ce que je ferai à la place de ce bon vieux Steve pour célébrer comme il se doit les hallucinants 350 millions de dollars de chiffre d’affaires réalisés par le modeste gourbi chaque année. Le revenu rondelet de cette seule boutique (1 million de dollars par jour !) que ne renieraient pas les plus grandes marques de luxe donne une petite idée de la santé financière d’Apple, grandement boostée par l’iPod et l’iPhone. Je ne connais pas les chiffres, mais le temps ou les ordinateurs représentaient la plus grosse part du chiffre d’affaires de la société parait bien loin. La preuve, même les boites du dernier Mac OS X semblent être bâclées, les designers de la boite étant probablement trop occupés sur le packaging du prochain iPod Touch (celui qui grillera les saucisses par micro-ondes).

Mais méfiance tout de même car si tout va pour le mieux chez Apple, Microsoft n’est jamais très loin comme le prouve le lancement de son App Store « One App » clairement destiné à venir casser les couilles du transplanté de Cuppertino. Heureusement pour ce dernier, le savoir faire de MicroSoft étant ce qu’il est, la merveille était plantée 5 minutes après le lancement.

En vrac, beaucoup de bordel :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la fin de vos vacances!