cadillac-wtf-birthday-nuclearSi le monde entier est en ce moment même connecté sur Twitter à l’affut des derniers événements Iraniens, le business ne s’arrête pas pour autant sur Internet. Normal me direz vous puisque le chiffre d’affaires des industries numériques se calcule désormais en milliards d’euros. Ce serait tout de même con de foutre tout ça aux chiottes pour une sombre histoire d’élection truquée. Pour cette raison (et aussi un peu car tous les blogs parlent déjà de l’Iran) aujourd’hui on va discuter gros sous en évoquant deux levées de fond francophones qui ont fait parler d’elles sur le net ces dernières heures.

La première concerne DoYouBuzz, une jeune startup nantaise spécialisée dans la création de CV en ligne. Avec un investissement de 300.000 euros pour développer ses activités, la boite devrait pouvoir lancer une seconde version de son site incluant de nouvelles fonctionnalités encore plus tournées vers la gestion de l’identité numérique. Bonne pioche pour les investisseurs qui comptent sans doute sur la crise économique pour booster très prochainement le secteur de la recherche d’emploi.

De l’autre coté de la chaine, MyFab, fabricant de meubles bien connu des internautes pour ses envahissantes publicités, boucle quant à lui un tour de table de 5 millions d’euros. La aussi le modèle économique du bordel semble parfaitement adapté à la crise actuelle puisqu’il consiste à faire construire de façon «artisanale » des répliques de meubles cultes à l’autre bout du monde et ceci pour dix fois moins cher que les originaux.

A la lecture de ces nouvelles, on pourrait presque penser que les business angels commencent à en avoir marre de balancer de la thune dans la décoration des nouveaux locaux de Facebook. Zut alors…

En vrac et à l’arrache :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner vous perdre ailleurs jusqu’à demain pour la prochaine revue de Web.