spamRassurez-vous camarades, le Captain n’est pas mort au combat comme pourrait le laisser croire le peu de billets postés cette semaine.  Débordé par mon vrai gagne pain, je me suis en effet vu obligé de vous abandonner, ce qui est après tout un moindre mal comparé à mes clients m’ouvrant la gorge à l’aide d’un couteau à huitres. Reprenons donc les bonnes habitudes avec cette revue de Web dont le seul coté exceptionnel sera de sortir un samedi. Pour le reste on va revenir aux bonnes vieilles habitudes en faisant dans le billet court et efficace.

Aujourd’hui, parlons de Google qui s’était fait relativement discret depuis quelques jours. Le géant de la recherche revient une fois de plus sur le devant de la scène Internet avec un nouveau service nommé Google Wave, censé révolutionner la façon dont nous communiquons en ligne. Basé sur un concept de « vagues » permettant d’unifier en une seule interface les conversations provenant de multiples origines, le projet a immédiatement enthousiasmé les développeurs du monde entier qui planchent déjà sur des applications Wave.

Sans vouloir être cynique (ce qui n’est pas mon genre, n’est ce pas…), je parierais cher que ces premières tentatives seront dédiées à la vente de viagra et à la diffusion de photos de boules. Lors de la conférence de présentation du projet, Google a d’ailleurs annoncé que Wave avait été pensé en se demandant “A quoi ressemblerait le courrier électronique s’il était inventé aujourd’hui?”. J’espère que les petits génies de Big G ont pris en compte le fait que plus de 90 % des emails envoyés de nos jours sont des spams.

Le vrac de ces dernieres 48 heures :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à mardi pour une revue de Web que j’espère arriver à faire moins longue (bordel, encore plus de 600 mots)…