sugar-stakeBon, ok, je ne suis pas vraiment le blogueur le plus ponctuel qu’on puisse trouver sur le net francophone. Je suis bien obligé de l’admettre vu que cette revue à seize heures de retard. Maintenant, j’ai de bonnes excuses! La principale, c’est que faire de la veille pour nourrir le site du Captain bouffe beaucoup trop de mon précieux temps. C’est autant d’heures que je ne passe pas à écrire des billets ou à visiter des bordels hongrois pratiquant le bondage thaïlandais.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte bande de salopards, mais il en faut des infos pour faire une bonne revue de web à la façon du Captain. Car oui, n’ayons pas peur de le dire, écrire une revue par jour est un travail de titan, même si la recette,  un savant mélange de loi liberticide, de poneys et de licenciements bourrins est désormais bien au point.

Enfin, ça c’est quand il y a de l’info, car des fois mon agrégateur est rempli de vide. C’était un peu le cas ce matin quand j’ai commencé à écrire ce billet… Certes, il y avait bien dans un coin de mon onglet « économie » la nomination de Stéphane Richard chez France Télécom qui venait de tomber. Généralement, c’est le genre de conflit d’intérêts que j’adore traiter, surtout quand une telle nouvelle implique que Free pourrait bien se coller au cul la dernière licence 4G tant attendue. Le problème c’est que ce matin je n’avais pas le temps.

En fait, j’étais tellement occupé que je n’avais même pas le temps de vous faire un petit paragraphe sur les nouveautés de Google Search ou sur la cabale anti-streetview que doit affronter le moteur de recherche en Grèce.

Mais voyez vous, j’avais une bonne raison. J’étais en train de prendre mon café en matant une série à la con…

En vrac, bien baclé et super en retard, donc ne vous attendez pas à de grandes infos :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain qui vu l’heure ou je poste ce billet ne sera pas la avant samedi.