piratebay-microsoftVoila, c’est fait, la loi « Création et Internet » a donc été adoptée à une faible majorité par l’assemblée nationale, vote qui a été confirmé par les sénateurs aujourd’hui même. Enfin, par ceux qui n’ont pas boycotté le texte en tout cas. Comme c’est déjà le sujet de conversation principal de la journée sur 90% des blogs high tech et que d’autres en parlent beaucoup mieux que moi, je vais éviter de vous en remettre une couche. A la place, le Captain va plutôt vous faire faire un petit tour chez nos camarades européens.

Au nord, alors que le verdict du procès de TPB risque fort d’être annulé en raison des relations plus que suspectes entre le juge et les mafias industries culturelles, une riposte non-graduée se prépare du coté des accusés. Les flibustiers numériques, bien décidés à ne pas payer un cent, sembleraient en effet réfléchir à une contre-attaque plutôt originale. Celle ci consisterait à noyer le cabinet d’avocat  de l’IFPI sous des tonnes de virements bancaires de 0,13€. Selon leur calcul, un tel flux de petites sommes provoquerait des frais bancaires tellement élevés que les destinataires en seraient finalement de leur poche.

Chez nos amis Rosbeef où les lobbys tentent aussi d’imposer le vote d’un texte équivalent à l’usine à Gaz française, les fournisseurs d’accès à Internet ont choisi de clairement prendre position en indiquant aux requérants l’endroit où ils pouvaient se carrer les déconnexions (indice : cet endroit ne voit pas souvent la lumière du jour). C’est effectivement une démarche plus prudente pour les FAI au moment où l’on commence à voir apparaitre des logiciels iPhone permettant de cracker des clés wifi en quelques minutes.

En vrac et bien bâclé :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.