laptop-pillow-oreiller-portJe sais, je sais, je disais encore hier qu’on ne parlerait plus d’Hadopi ici vu qu’à chaque fois cela se termine par des billets aussi longs que la liste des infractions au code de l’hygiène du restaurant indien au coin de ma rue. Je m’étais vraiment juré de ne plus y toucher et de discuter uniquement de gadgets high-tech à la con et de poneys unijambistes au sexe hypertrophié. Seulement voila… hier soir j’ai eu la mauvaise idée de jeter un coup d’œil au direct de l’assemblée nationale ou il était question du projet de loi « création et Internet ».

En effet, l’amendement 138 (celui qui colle une carotte dans le cul de l’Hadopi) ayant été voté au parlement Européen en début de journée, j’avais osé espérer que nous aurions enfin droit à un débat digne de ce nom. C’était manifestement bien optimiste de ma part. Pour notre ministre de la culture, ce nouveau revers ne remettrait tout simplement pas en cause la légalité de la coupure d’accès à Internet prévu par le projet de loi français. Mais bien sur.

Pour ce qui est des amendements déposés par les détracteurs du projet, leur traitement ne fut qu’une suite sans fin de « défavorable » égrainé des heures durant par Christine Albanel alors que J-F Copé sautait d’un banc de l’UMP à l’autre pour tenir éveillés les députés présents. Pour arriver à en retenir autant aussi tard le soir, j’imagine qu’il devait leur faire entrevoir un sort identique à celui réservé aux employés de TF1 coupables d’avoir des opinions politiques contraire à celles de la chaine.

Tous ceux qui comme le Captain ont eu le malheur de regarder hier soir ce triste spectacle pourront vous confirmer que le terme de « représentation nationale » n’est finalement pas galvaudé. Le taux d’abrutis qui siègent à l’Assemblée semble en effet curieusement identique à celui de la population française…

En vrac maintenant que je suis bien chaud :

Tout est dit ou presque, allez donc glander ailleurs jusqu’à demain, car oui, le Captain vous écrira probablement une revue de web en ce 8 mai, pourtant férié. Merci qui ?