goat-googleMai, c’est le mois de la glande par excellence. Entre la fête du travail, la victoire de 45 et l’ascension, ça en fait de beaux weekends à vous branler les couilles devant TF1 ou un bon porno. Votre Captain, en Nerd qui se respecte, préfère quand à lui rester la gueule collé à son écran d’ordinateur pour vous préparer sa revue de web quotidienne. Les nombreux sacrifices qu’impose une telle tache peuvent sembler cruels, mais sont vite récompensés quand ils permettent de vous annoncer des nouvelles aussi importantes pour l’humanité que l’achat de 200 chèvres par Google.

Eh oui, c’était donc la grande nouvelle de ce long weekend : le moteur de recherche à 100 milliards de dollars a décidé d’engager/acheter/louer/cloner un troupeau de ces charmantes bestioles. Attention, si vous vous attendiez à découvrir une nouvelle technique du futur pour créer un Datacenter organique monté sur sabot, vous allez être déçu. La réalité est beaucoup plus Low-tech. En effet, Google, toujours attiré par la pub gratuite et les économies de personnel a simplement décidé de remplacer quelques jardiniers et leurs tondeuses par un troupeau de chèvre qui sera chargé d’entretenir les terrains autour du quartier général de la firme.

La nouvelle, aussitôt connu, a fait 10 fois le tour du réseau, assurant ainsi aux sales bêtes une couverture média aussi balèze que celle de Steve Jobs en phase terminale. Reste à espérer que les résultats seront à la hauteur des exigences de Google ou tout ça risque de se terminer en journée Khebab à la cantine du personnel.

Un petit vrac pour bien commencer la semaine :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs!