nbcL’apocalypse est à nos portes, c’est très sérieux, je l’ai lu sur Twitter. On savait déjà que les nouvelles voyageaient vite sur le service de micro-blogging, on peut désormais affirmer que les mouvements de panique y sont encore plus rapides. Il suffit d’ailleurs de chercher #swineflu sur le site pour comprendre que l’humanité toute entière est condamnée à très courte échéance, ce qui semble logique vu que le virus semble avoir déjà contaminé 99% des utilisateurs. Les plus paranoïaques ont même fait des réserves de bouffes pour plusieurs années et tirent au shotgun sur tout ce qui ressemble à un mexicain. C’est bête, la race humaine va donc disparaitre juste au moment ou Facebook semblait enfin avoir trouvé un business modèle.

Voyons tout de même les choses du bon coté. Pour certains, une disparition de l’espèce humaine pourrait avoir quelques avantages. Ainsi, Microsoft n’aurait pas à trouver de rustine dégueulasse pour cacher la nouvelle faille de sécurité de Windows 7. Selon les hackers qui ont annoncé la découverte, celle-ci serait de toute façon dure à corriger vu qu’elle nécessiterait de reprogrammer une partie du noyau. Décidément l’année commence bien pour Microsoft, qui par ailleurs,  voit ses revenus à la baisse pour la première fois en 23 ans.

Un petit vrac pour couvrir ce weekend hautement contaminé :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web de demain.