0asecondglijComme toute créature trônant au sommet de sa chaine alimentaire, Google aime rappeler régulièrement son rôle de male dominant à ce qui lui sert de concurrence. Cela se traduit généralement par un beau tir groupé d’annonces mêlant nouveaux services et améliorations plus ou moins utiles du bordel existant, ceci toutes les quatre ou cinq semaines. Et comme c’est du Google, on retrouve bien sur le tout surmonté d’une mention «beta », histoire de vous prévenir que si ça merde, ce sera tant pis pour votre sale gueule.

Histoire de ne pas briser ce qui commence presque à ressembler à une tradition, c’est donc trois nouvelles fonctions que big G nous offre cette semaine. Au menu : la timeline Google News, Google Me pour faciliter encore un peu plus le travail du détective privé de votre future ex-femme et une nouvelle option de recherche d’images par similitude. Si cette dernière fonction s’annonce très prometteuse sur le papier, on ne peut qu’être déçu pour le moment par la pauvreté des résultats. Impossible en effet d’uploader la photo de votre voisine de palier pour vérifier si comme sa démarche en canard le laisse supposer, celle-ci a récemment eu l’occasion de tourner dans un film comportant de gros plans de son intestin grêle.

De l’autre coté de l’échiquier Internet, les pirates du dimanche et hackers de tout poils continuent de foutre un joyeux bordel sur le réseau (parfois même avec la complicité de leur FAI, comme c’est par exemple le cas en Suède). Si générlement le délinquant numérique se contente de montrer son coté rebelle en téléchargeant le DivX de « Bienvenue chez les Chti », il arrive aussi que certains d’entre eux se montrent plus entreprenant. C’est ainsi le cas de quelques plaisantins brésiliens qui se sont amusés à hacker un satellite militaire de la navy pour le transformer en émetteur CB géant. Bad buzz pour l’armée US qui venait déjà de se faire voler une partie des plans de son F35 par quelques hacktivistes chinois non-identifiés. Si après ça je vous dis que l’Oncle Sam souhaite utiliser des iPhone dans un cadre militaire, vous me croyez ?

En vrac pour clôturer cette revue de Web number 80 :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à la revue de Web 81 qui parlera de poneys morts sodomisés (ou pas).


Voter !