captain21-04-09Le temps passe décidément vite, surtout quand on en manque. Depuis bientôt quatre mois que le blog est ouvert, le Captain aura écrit plus de 100 billets dont presque 80 revues de Web. Mine de rien, autant d’actualités ça en fait des gadgets qui coutent le PIB des iles Tuvalu et des communiqués de presse à la con. Quand je pense que j’aurais pu passer tout ce temps à télécharger des vidéos de jeunes filles pratiquant la coprophagie par groupe de douze , je regretterais presque.

Au delà du temps passé à écrire les billets, un blog c’est aussi de nombreuses heures dépensés à le faire connaitre. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est loin d’être aussi chiant qu’un épisode de Chasse & Pêche sur TF1. Pour le professionnel que je suis tout d’abord (car ouais, je me considère comme un pro pour ce qui est de créer des sites et de bouffer de la raclette), la promotion d’un blog est un domaine extrêmement intéressant. J’avais déjà tâté un peu le bestio avec le Sblorf en compagnie de mes camarades de cave Lolita et Manox, mais pas de façons aussi poussée qu’ici, d’autant plus que j’y écrivais peu voire pas du tout. Avec captainweb.net j’ai ainsi redécouvert les Digg-like francophone, appris des trucs utiles en SEO et fait quelques rencontres intéressantes. J’en suis pas encore à être contacté par des putes Slovaques qui me demanderait de créer leurs sites d’escort mais je garde espoir.

D’un coté plus personnel, tenir un blog quasi-quotidiennement, cela oblige à se fixer certaines règles et à s’y tenir. C’est aussi une bonne façons de se forcer à s’organiser, tout ça sans pour autant transformer en obligation relou, ce qui doit rester avant tout un plaisir . J’imagine que comme je ne m’en suis pas encore lassé, je ne me débrouille pas trop mal. Je n’aurais pas parié ça quand j’ai commencé à l’arrache le 1er janvier dernier. Généralement mes bonnes résolutions ne passent pas le cap des quinze premiers jours.

Enfin, un grand plaisir du bordel, c’est de voir le nombre de visiteurs augmenter régulièrement et d’avoir quelques retours (positifs ou négatifs) sur les billets. Ce n’est pas l’objectif premier du blog, mais cela fait partie du jeu que d’arriver à avoir des visiteurs et, si possible, transformer ceux ci en lecteurs réguliers. C’est un peu comme le top Wikio. Tout le monde s’accorde a dire que c’est de la merde mais une bonne quantité de blogueurs vendrait leurs voisines tibétaines au gouvernement chinois pour s’y faire une pace. Je suis donc la aussi plutôt satisfait d’avoir encore griller quelques confrères ce mois ci. Surtout qu’avec l’arrivée de nos camarades tricoteuses, ce n’était pas gagné d’avance. Maintenant, le plus dur reste à venir car à moins d’être backlinké par quelques mastodontes du classement, il est peu probable que je continue de monter aussi vite au classement.

topwikio_avril091

Ce second carnet se termine la, je vous donne rendez vous pour une nouvelle semaine de revue de blog dès demain matin. La revue d’aujourd’hui saute en effet pour une bonne raison : en les écrivant tard le soir, elles étaient systematiquement datée du jour précédent. Pas terrible puisqu’elles semblaient déjà périmées au moment de la mise en ligne. En zappant ce lundi, relativement calme en actu de toute façons, on se recale ainsi sur la bonne date puisque les revue de web sortiront désormais tot le matin. Enfin tout du moins si j’arrive à me sortir du pieu (ce qui n’est pas gagné, admettons le)…