article_20ansSoyons clair, le commun des mortels est incapable de prendre des décisions logiques quand on en vient aux questions d’états. C’est d’ailleurs la raison d’être de tout système démocratique : permettre à des millions de connards de choisir l’un d’entre eux pour prendre de très mauvaises décisions à la place du troupeau. La nature humaine étant ce qu’elle est, il est rare de retrouver des personnes désintéressées et œuvrant pour le bien de l’humanité tout en haut de la chaine alimentaire politique. Le système favorise plutôt les gros cons ayant des dents rayant le parquet et des amis avec du pognon plein les fouilles.

Faut comprendre aussi, au moins ces personnes savent prendre les décisions qui s’imposent lorsque la situation l’exige. Ainsi, quand il faut choisir entre voter une loi sur l’inceste ou redéposer en seconde lecture le projet de loi Hadopi rejeté pas l’assemblée une semaine plus tôt, nos hommes politiques n’hésitent pas à choisir l’option la plus impopulaire des deux. Faut dire aussi que les victimes de viols ont rarement le bon gout de posséder des Yatch de luxe, d’être héritier d’une grande famille ou de faire collection de Rolex.

Le projet de loi création et Internet va donc continuer à faire parler de lui alors que tout le monde pensait l’affaire pliée il y a encore une semaine. Autant de temps de gagné pour les opposants à la loi qui continuent de démonter le bordel pièce par pièce, comme la fameuse pétition de la Sacem censée rassembler 10000 signatures d’artistes.

Un gros vrac pour survoler l’actualité de ce long weekend de pâque :

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs en attendant la prochaine revue de Web, demain.