Hier, à 18h, heure française s’est produit un événement historique: ma boite mail est passée sous le cap des 5000 spams de cul par 24h.  Comme quoi l’antispam de Google est super efficace (mais pas autant que celui de la poste.net dont le seul défaut est de laisser les spams dans la boite de réception pour foutre au chiottes ceux de tes contacts).

Sinon il y a aussi eu l’investiture du nouveau président des États Unis. D’ailleurs on ne parle plus que de ça sur le web, au point qu’aujourd’hui ce sera une revue de web spéciale Obama.

Dans la droite ligne de la campagne présidentielle américaine, l’investiture aura été sous le signe d’Internet et des réseaux sociaux. Signe du changement, à midi pile, le site web de la Maison Blanche switchait sur une nouvelle version bien plus orientée « 2.0 » alors que le site change.org fermait ses portes. Le tout neuf www.whitehouse.gov semble être un élément essentiel de la communication d’Obama, prouvant ainsi que l’utilisation d’Internet devrait continuer de jouer un rôle important tout au long de sa mandature.

La couverture de l’événement aussi faisait la part belle à Internet et ses réseaux sociaux. Ainsi sur CNN, le direct Live du site intégrait le newsfeed de facebook, avec des pointes de fréquentations montant jusqu’à 100 000 connectés. Autre initiative du leader des chaines info, une future reconstitution en 3D de la scène en réunissant les milliers de photos prisent sur place durant l’investiture.

Même GeoEye le satellite de Google était de la fête avec des photos du capitole prisent durant la cérémonie. Twitter a quand à lui enregistré cinq fois plus d’activité durant l’investiture (et sans planter, ce qui tient un peu du miracle).

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs.