Quand je mate les actualités que je vous ai mises de coté pour la revue de web, je me dis que je devrais peut être faire une revue de web spéciale « économie en crise » tous les samedis. A croire que les entreprises préfèrent annoncer les mauvaises nouvelles le vendredi. Déjà, le weekend dernier c’était pas la fête du slip, mais ce matin mon agrégateur de liens à vraiment une gueule de cimetière indien.

Après Caramail, c’est le service d’hébergement gratuit Multimania qui fermera ses portes le 15 février prochain. Le peu qu’il reste de Lycos Europe continue donc son démantèlement en liquidant un autre pionner du Web Français. Pour alapage.com, l’enterrement est confirmé pour Mars, ni fleurs, ni couronnes merci.

Coté hardware, Intel connait une baisse record de 90% de ses bénéfices sur le quatrième trimestre 2008 tandis qu’AMD annonce la suppression de 9% de ses effectifs. Situation de crise également chez Sony Ericson, Motorola alors que Nortel est à l’article de la mort. Autant dire que si vous travaillez dans les nouvelles technologies, vous devriez envisager une reconversion dans un créneau plus porteur comme la charcuterie ou les pompes funèbres.

La seule bonne nouvelle vient du marché de la musique puisque 2008 a vu les ventes numériques augmenter de 25% malgré, selon l’IFPI, un piratage qui représenterait encore 95% de la consommation. Un rapide calcul me fait dire que cela correspond environ au pourcentage de musique de merde qui est produit chaque année par les majors.

En parlant de Major,  Numerama fait quelques révélation sur MyMajorCompany, ce label musical participatif qui propose aux internautes de produire eux-même les artistes. Selon les chiffres donnés par le magazine en ligne, le premier artiste à succès aurait fait faire un bénéfice de 400% aux internautes-producteurs. Belle performance, mais pas autant que celle de Warner.

Enfin, un petit mot de Brian Lam, directeur de publication de Gizmodo. Suite à ses articles sur la santé défaillante de Steve Jobs, celui ci a été la cible de nombreuses critiques qui lui reprochent entre autre d’avoir niqué le cours de l’action. Sa réaction ne s’est pas faite attendre très longtemps et peut être résumée en une phrase:  « fuck you apple investors who have written me hate mail« . J’adore…

Tout est dit ou presque, vous pouvez retourner perdre votre temps ailleurs jusqu’à lundi.